Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...
Planète Révélations
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Planète Révélations


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMar 11 Juin 2013 - 11:10

Surveillance électronique: un ex-employé de la CIA source de la fuite

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain 701009-edward-snowden-source-guardian

La source à l'origine des fuites sur le programme secret américain de surveillance électronique est un jeune Américain de 29 ans, consultant à l'Agence de sécurité nationale (NSA), qui explique avoir agi pour l'intérêt du public au nom de la protection de la vie privée.

«Je ne veux pas vivre dans une société qui fait ce genre de choses (...) dans un monde où tout ce que je fais et dis est enregistré», a expliqué Edward Snowden dans une interview accordé au quotidien britannique The Guardian et diffusée dimanche, se disant prêt «à tout sacrifier» pour cela.

L'auteur de l'une des plus importantes fuites dans l'histoire américaine avec Bradley Manning --actuellement jugé devant une cour martiale pour avoir donné des dizaines de milliers de dossiers secrets à WikiLeaks--, est un ex-employé de la CIA, travaillant depuis quatre ans chez des sous-traitants employés par la NSA.

Il a expliqué au Guardian qu'il n'avait jamais souhaité conserver l'anonymat: «Je comprends que je vais payer le prix pour mes actions» mais «je serais satisfait si les lois secrètes (...) et les pouvoirs tout-puissants de l'exécutif qui mène le monde que j'aime sont dévoilés, même pour un seul instant».

«Mon unique objectif est d'informer les gens de ce qui est fait en leur nom et de ce qui est fait contre eux», assure-t-il encore, affirmant au Guardian que «la NSA ment systématiquement au Congrès quant à l'ampleur de sa surveillance aux États-Unis».

«Nous recueillons plus de communications électroniques en Amérique qu'en Russie», a-t-il dit. «Vous ne pouvez pas savoir tout ce qui est possible de faire, l'ampleur de leurs capacités est horrifiante», a ajouté le jeune homme.

Il a expliqué avoir décidé de révéler ces programmes à la presse après avoir conclu qu'ils constituaient «des abus» du public commis au nom de la sécurité et avoir aussi attendu l'élection de Barack Obama en 2008 avant de passer à l'acte, dans l'espoir qu'il tiendrait ses promesses de mieux protéger le public contre ces pratiques.

Mais «il (M. Obama) a continué les politiques de ses prédécesseurs», a déploré Edward Snowden.

Étudiant médiocre

Il y a trois semaines, il a quitté sa compagne alors qu'il menait une vie très confortable à Hawaï avec un salaire annuel de 200 000 dollars, pour se rendre à Hong Kong avant la révélation de ces informations par le Guardian.

«Je suis prêt à sacrifier tout cela parce que je ne peux, en mon âme et conscience, laisser le gouvernement américain détruire la vie privée, la liberté d'internet et les libertés essentielles pour les gens tout autour du monde avec ce système énorme de surveillance qu'il est en train de bâtir secrètement», explique-t-il .

Originaire d'Elizabeth City, en Caroline du Nord, sa famille s'est ensuite installée à Fort Meade dans le Maryland, où se trouve d'ailleurs le siège de la NSA.

Edward Snowden avoue avoir été un étudiant assez médiocre, ne finissant pas ses cours informatiques à l'université dans le Maryland.

En 2003, il s'engage dans l'Armée de terre américaine et commence un entraînement pour rejoindre les forces spéciales, justifiant ce choix par les mêmes principes avancés aujourd'hui pour justifier les fuites: «Je voulais combattre en Irak (...) pour aider à libérer les Irakiens de l'oppression».

Après un accident dans lequel il s'est brisé les deux jambes, il quitte l'armée et trouve son premier emploi comme garde de sécurité dans un des batiments secret de la NSA sur le campus de l'Université du Maryland.

Edward Snowden est ensuite engagé par la CIA où il travaille dans la sécurité des systèmes informatiques. Vu sa compréhension d'internet et ses talents pour la programmation informatique, il gravit rapidement les échelons et est notamment envoyé à Genève.

Il travaillait depuis quatre ans à la NSA --dont il a révélé des documents confidentiels-- en tant qu'employé de divers sous-traitants, dont Dell ou Booz Allen Hamilton, son dernier employeur.

source: http://www.lapresse.ca/international/etats-unis/201306/09/01-4659389-surveillance-electronique-un-ex-employe-de-la-cia-source-de-la-fuite.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4659497_article_POS1
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 1:09

Edward Snowden reste introuvable après ses révélations



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain 1369939537366_ORIGINAL

Traître à la nation pour les uns, héros de la protection des libertés pour les autres, Edward Snowden, un technicien en informatique de 29 ans, est devenu en quelques jours la nouvelle bête noire de Washington qui l'accuse de mettre en péril la sécurité nationale.

WASHINGTON - Acclamé comme un «héros» ou dépeint comme un «traître», Edward Snowden était introuvable mardi, deux jours après avoir revendiqué au grand jour être à l'origine des fuites sur le vaste système de surveillance des communications mis en place par le gouvernement américain.

L'ex-consultant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) se trouverait selon toute vraisemblance à Hong Kong, où il s'était rendu dès le 20 mai, selon le quotidien britannique The Guardian, qui a publié dimanche un long entretien avec lui.

Lundi, des journalistes avaient pu identifier l'hôtel à Hong Kong dans lequel avait été réalisé l'entretien avec le Guardian, un établissement luxueux du quartier de Kowloon, mais l'homme avait changé d'adresse dans la journée.

Sur le blog qu'elle tenait régulièrement, la compagne de Snowden, adepte notamment de «pole dancing», avait quant à elle publié lundi un message d'adieu grandiloquent à l'adresse de ses proches.

«Ceux qui me connaissent sans ma cape de super-héroïne comprendront certainement pourquoi je vais m'abstenir de publier des messages sur mon blog pendant un moment», écrivait-elle dans le dernier message publie sur ce blog, intitulé «L's Journey» («Le Voyage de L») et sous-titré «Les Aventures d'une super-héroïne du "pole dancing" autour du monde».

«Un héros, ou est-il un traître?»: mardi, le quotidien populaire américain USA Today résumait clairement le débat lancé par les révélations d'Ed Snowden.

Accusé par les autorités d'avoir mis en péril la sécurité nationale avec ses révélations, il a en revanche été salué notamment par le fondateur de WikiLeaks Julian Assange. Ce dernier a d'ailleurs assuré avoir été en contact «indirect» avec lui et a loué «un héros qui a informé le public sur l'un des faits les plus graves de la décennie».

Il a aussi trouvé un soutien en la personne de Ron Paul, fervent défenseur des libertés individuelles et ex-candidat à l'investiture républicaine pour la présidentielle de 2012, que Snowden avait du reste soutenu en contribuant financièrement à sa campagne. Son fils, le sénateur Rand Paul, a annoncé son intention d'intenter une action collective en justice contre l'État fédéral.

«Transfuge»

Mais de nombreuses voix se sont aussi élevées pour réclamer sa remise aux autorités américaines au plus vite.

M. Snowden a expliqué au Guardian avoir choisi Hong Kong en pensant que ce territoire autonome du sud de la Chine, qui jouit d'une grande liberté d'opinion et d'expression, ne le renverrait pas chez lui, mais élus et juristes s'entendent pour dire qu'il n'est pas à l'abri d'une extradition si Washington en faisait la demande.

Pékin, qui dispose d'un droit de regard et de veto sur les procédures d'extradition à Hong Kong, pourrait in fine décider du sort de M. Snowden.

Aux États-Unis, la sénatrice démocrate Dianne Feinstein, présidente de la commission du renseignement et poids lourd du Congrès, a réclamé son extradition aussi vite que possible, évoquant «un acte de trahison».

Le représentant républicain Pete King, traitant Snowden de «transfuge», a quant à lui rappelé sur CNN que révéler des informations classifiées pouvait coûter 15 à 20 ans de prison.

Si Reykavik a rappelé qu'il devait se trouver sur le sol islandais pour demander l'asile politique --ce que Snowden avait déclaré envisager--, la Russie, elle, s'est déclarée prête à examiner une demande d'asile de l'Américain.

À Bruxelles, la Commission européenne a quant à elle annoncé mardi qu'elle allait demander "un engagement clair" aux autorités américaines pour la protection des données des citoyens européens.

La Suisse, elle, a demandé des éclaircissements aux États-Unis sur des propos tenus dans son entretien au Guardian par Edward Snowden: il y évoquait son passage à Genève pour le compte de la CIA et racontait comment des agents américains avaient piégé un banquier suisse en le faisant chanter.


source: http://www.journaldemontreal.com/2013/06/11/edward-snowden-se-terre-a-hong-kong-pour-fuir-la-tempete-mediatico-politique
Revenir en haut Aller en bas
myst-ére



Masculin Scorpion Chat
Messages : 86
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 32
Localisation : cela ne vous regarde pas.

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 7:37

Mais en fait c'est quoi, ça super révélation, que tout ce que j'tape sur internet est enregistré dans des bases de données et classifié, qu'on peut me géolocaliser avec un téléphone une carte bleu, ou une piéce d'identité. Non mais allô ? Elle ou la révélation ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 11:30

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain 3427773_5_5c37_infographie-nsa_86d6654c6f350b4304d74f4d79ae3964
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 11:54

myst-ére a écrit:
Mais en fait c'est quoi, ça super révélation, que tout ce que j'tape sur internet est enregistré dans des bases de données et classifié, qu'on peut me géolocaliser avec un téléphone une carte bleu, ou une piéce d'identité. Non mais allô ? Elle ou la révélation ?


Révélation pour nous , pas vraiment, nous somme ici bien au fait du N.O.M.
Alors voila myst le probleme et pk M. Snowden a trahie sont pays pour la liberté.
sur les programme que tu vois si haut, tout ce que tu fait, est mis dans une banque de donnée, si il ont des doutes (et les doute, il ne sont meme pas obliger de nous en faire part)
il ont un acces a nos compte etc... il peuvent tout s'avoir ce que nous fesont comme sa sur internet avec c'est programme...

Bon tu va me dire: j'ai rien a caché... peut etre mais voila tu va sur google par exemple.. chaque lettre que tu écrit pour former un mots, goggle te suggere selon t'est gout des mots clé.
il anticipe selon ce que tu aime... ceci vaut de l'or! pour les gouvernement, comme sa en temps d'éléction, il pourrais voir les tendence populaire, et manipuler en ce sens tu vois?
D'ou l'atteinte a la liberté (bien sur un exemple parmis t'en d'autre)

ceci dit cette nouvelle, c,est que la c'est déclaré officiellement, pour plusieurs c,étais digne d'une paranoia maintenant c,est révéler au grand jour. Au u.s.a il parle de recourt collectif de plusieurs millions de personne.. puisque cette action big brother est non tolerable, regarde le film V pour Vandetta...sa fait reflechir...

bref voila grosso modo pour la révélation
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Edward Snowden révele les activités du FBI et s'exile des USA   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 11:58

il a renoncé a sa petite amie


Surveillance d'Internet
Un employé d'un sous-traitant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) a révélé dimanche depuis Hong Hong être à l'origine des fuites sur le programme américain de surveillance des communications.
Edward Snowden était en poste à Genève sous une couverture diplomatique.

L'employé d'un sous-traitant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) à l'origine des fuites sur le programme américain de surveillance des communications a travaillé un certain temps à Genève


L'ancien consultant de l'Agence de sécurité nationale a révélé la semaine dernière les programmes secrets de surveillance américains
http://www.lepoint.fr/monde/etats-unis-edward-snowden-reste-introuvable-12-06-2013-1679911_24.php

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain

http://www.lefigaro.fr/international/2013/06/10/01003-20130610ARTFIG00394-etats-unis-edward-snowden-un-whistleblower-contre-la-nsa.php

Les autorités américaines tentent de comprendre comment cet ancien consultant du renseignement a pu mettre la main sur des documents top secret.
http://www.lefigaro.fr/international/2013/06/10/01003-20130610ARTFIG00394-etats-unis-edward-snowden-un-whistleblower-contre-la-nsa.php

VIDEO INTERVIEW en francais, Edward Snowden révèle les activités secrete du FBI  http://bcove.me/w091akzw


Il a renoncé a tout pour dénoncé les activité du FBI
Renoncé a son job, sa famille, sa girl friend, ses amis, sa maison, ses affaires
pour s'exiler

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Edward-snowden-consultant-au-sein-de-l-agence-americaine-d-e_1154248


Dernière édition par evol le Mer 12 Juin 2013 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 12:04

Coucou Very Happy sujet peut être a fusionné 

http://www.planete-revelations.com/t13260-edward-snowden-l-homme-qui-fait-trembler-le-gouvernement-americain#138676
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 12:13

coucou, j'avais pas vu effectivment, masi c'est des nouvellles fraiches Very Happy

Et ca confime la lois des probabilité que plus une organisation est grande, plus les risque de fuites augmentent

ça peut être un stagiaire, un simple employé qui va denoncé quelque chose d'illégal

Tout s'accelere, car maintenant il y a watson, le super mega ordinateur de IBM capable de rivaliser dans les dialogue avec n'importequel humain sur n'importe quel sujet

Il a deja pu remplacer des opérateurs téléphonique d'une banque sans que pêrsonne, ni aucun client n'a pu s'en rendre compte Suspect

Il a meme augmente le taux de satisfaction des client de 40% car il peut repondre a plusieurs milliers de personne en meme temps

Il peu donner des conseil comme un expert dans n'importe quel domaine pratiquement  medical, financier etc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 12:16

Je croit que ce mec doit être considéré comme un héro par tout les citoyen du monde, et un exemple a suivre!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 12:22

Estelle99 a écrit:
Je croit que ce mec doit être considéré comme un héro par tout les citoyen du monde, et un exemple a suivre!



Il est considérer comme un heros
Edward Snowden, le “héros” qui a mis au jour le plus grand scandale d’espionnage mondial
http://www.telerama.fr/medias/edward-snowden-le-heros-qui-a-mis-au-jour-le-plus-grand-scandale-d-espionnage-mondial,98713.php

mais le risque s'est de remplacer les humains par watson, qui lui fera se qu'on lui dit sans trahir
En tout cas c'est pas de la science fiction, wartson remplace deja des opérateur telephonique
Revenir en haut Aller en bas
myst-ére



Masculin Scorpion Chat
Messages : 86
Date d'inscription : 28/10/2012
Age : 32
Localisation : cela ne vous regarde pas.

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 16:06

Merci de ta réponse Estelle. Soit c'est un mec courageux, un"héros", soit c'est un agent ^^
Revenir en haut Aller en bas
POSTKILL

POSTKILL

Masculin Messages : 179
Date d'inscription : 23/01/2010

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Snowden: "de nouveaux éléments"   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 12 Juin 2013 - 17:05

Edward Snowden, dont les révélations ont provoqué une tempête dans le monde entier, va annoncer de nouveaux éléments sur la surveillance d'Internet par les Etats-Unis, dans une interview au South China Morning Post, a déclaré aujourd'hui le journal de Hong Kong.

"Je ne suis ni un traître ni un héros. Je suis un Américan", déclare le "lanceur d'alertes", selon le site web du South China Morning Post à qui il a accordé une interview exclusive.

Le South China Morning Post, dans un extrait posté sur son site web avant la publication de l'interview complète, a indiqué que l'ancien consultant de l'Agence de sécurité nationale (NSA) allait révéler "de nouveaux éléments explosifs sur les cibles surveillées par les Etats-Unis".

Snowden va également évoquer ses craintes pour sa famille et ses projets dans l'immédiat, ajoute le quotidien après avoir interviewé l'ancien conseiller de la CIA, âgé de 29 ans, aujourd'hui dans un endroit tenu secret à Hong Kong. "Des gens qui pensent que j'ai commis une faute en choisissant Hong Kong se méprennent sur mes intentions. Je ne suis pas ici pour fuir la justice, je suis ici pour révéler des faits répréhensibles", déclare-t-il dans cette interview.

Snowden s'engage à lutter contre toute tentative de demande d'extradition par les Etats-Unis, selon le journal. Il est arrivé à Hong Kong le 20 mai après avoir révélé les programmes secrets de surveillance américains aux quotidiens britannique The Guardian et américain The Washington Post. "Mon intention est de demander à la justice et à la population de Hong Kong de statuer sur mon sort. Je n'ai aucune raison de douter de votre système", souligne-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Bruleparlesillumines

Bruleparlesillumines

Masculin Vierge Chien
Messages : 231
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 38
Localisation : Toulon

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeJeu 13 Juin 2013 - 0:08

A mon avis il fait pas trembler grand chose...

Aller, faut arrêter de nous prendre pour des billes, la réalité va bien plus loin !
 
big brother de 1984 et sa police de la pensée ce n'est pas aujourd'hui, c'était hier ! Pourquoi passer par le téléphone ou la voix alors que l'on peut récupérer directement l'information dans notre cerveau, la stocker et en envoyer ?!
 
Lisez l'article qui suit (Là on se sent déjà bien plus dans l'actualité... Et je parle en toute connaissance car c'est du vécu...) :


HARCELEMENT/PISTAGE/TRAQUE/FLICAGE/PERSECUTION: COMMENT DES MILLIERS D’AMERICAINS INNOCENTS ET RESPECTUEUX DE LA LOI SONT QUOTIDIENNEMENT HARCELES ET TORTURES A DISTANCE PAR LA NSA VIA DES DISPOSITIFS DE SURVEILLANCE NEURALE. (RNM: REMOTE NEURAL MONITORING)

with 6 comments

Adresse en fr :
http://rudy2.wordpress.com/harcelement-quotidien-de-milliers-damericains-respectueux-des-lois-par-lutilisation-de-la-surveillance-neurale-a-distance/

Version anglaise originale:
http://www.iahf.com/nsa/20010214.html  

Traduit de l’anglais en français par Rudy Andria 

Comment des milliers d’Américains innocents et respectueux de la loi sont quotidiennement harcelés et torturés à distance par la NSA via des dispositifs de surveillance neurale (RNM: Remote Neural Monitoring).

NDT: en réalité, ces actes de harcèlement et de torture électroniques ne concernent plus uniquement le peuple américain, la NSA sévit également dans de très nombreux  pays du monde entier.



JOHN ST. CLAIR AKWEI CONTRE LA N.S.A., FT. MEADE, MARYLAND, U.S.A.

Mission de la NSA et Programme de Renseignement Domestique.

Renseignement sur les transmissions/communications (COMINT).

Couverture totale de toutes les communications électroniques aux États-Unis et dans le monde pour assurer la sécurité nationale.

La NSA à Fort Meade, dans le Maryland est en possession des ordinateurs les plus avancés du monde depuis le début des années 1960. La technologie de la NSA est mise en œuvre dans le secret et dissimulée aux sociétés privées, aux universités et au grand public.

Signals Intelligence (SIGINT)

La mission de la Signals Intelligence de la NSA a évolué dans un programme de décodage d’ondes électromagnétiques dans l’environnement pour s’infiltrer sans aucun fil dans les ordinateurs et traquer des individus, grâce au courant électrique dans leur corps. La Signals Intelligence est fondée sur le fait que tout ce qui est doté d’un courant électrique dans l’environnement, est entouré d’un flux magnétique, qui dégage des ondes EMF (Champs ElectroMagnétiques). La NSA/Département de la Défense a mis au point un matériel de pointe numérique capable d’analyser à distance tout objet ayant une activité électrique, qu’il soit fait par l’homme ou qu’il soit simplement organique.

Intelligence Domestique (DOMINT).

La NSA possède des dossiers/fichiers sur tous les citoyens des Etats-Unis. La NSA rassemble des informations sur tous les citoyens américains qui pourraient présenter quelque intérêt à plus de 50000 agents de la NSA (HUMINT). Ces agents sont autorisés, par décret, à espionner n’importe quel citoyen. La NSA a mis en place pour la Sécurité Nationale un réseau de surveillance anti-terroriste permanent. Ce réseau de surveillance est totalement dissimulé au grand public.

Traquer des individus aux USA s’effectue facilement et à moindre coût, grâce au réseau de surveillance électronique de la NSA.

Ce réseau (DOMINT) couvre l’ensemble des États-Unis, implique des dizaines de milliers de membres de la NSA, et traque des millions de personnes simultanément. La mise en œuvre effective des opérations est assurée par la technologie informatique de la  NSA conçue pour minimiser les coûts d’exploitation. Le personnel de la  NSA occupe des postes quasi-publiques dans leurs communautés et dirige des sociétés légales, ainsi que des sociétés écrans, qui peuvent informer le service du renseignement de la communauté sur des personnes, qu’ils aimeraient pister. Le personnel de la NSA dans la communauté dispose en général d’une identité d’emprunt, comme travailleurs sociaux, avocats et chefs d’entreprises.

Des citoyens sont parfois la cible de la surveillance par le personnel de la NSA fonctionnant de manière indépendante.

Le personnel de la NSA peut contrôler la vie de centaines de milliers de personnes aux États-Unis, en utilisant le réseau de renseignement intérieur et celui des sociétés écrans de la NSA . Les opérations qu’ils dirigent de manière indépendante peuvent parfois aller au-delà des limites de la loi. Le contrôle à long terme et le sabotage de la vie de dizaines de milliers de citoyens, à leur insu, par des agents de la NSA peuvent fort bien se produire. Le Renseignement Domestique de la NSA (Domint) est en mesure  d’assassiner secrètement des citoyens américains ou d’exécuter des opérations secrètes de contrôle psychologique, pour faire en sorte que  les sujets soient diagnostiqués comme malades mentaux.

Réseau national de surveillance électronique de la NSA.


Dès le début des années 1960, on pouvait trouver les ordinateurs les plus avancés du monde à la NSA, à Fort Meade. Les percées de la recherche avec ces ordinateurs ont été conservées pour la NSA. À l’heure actuelle, la NSA possède des ordinateurs nanotechnologiques qui ont 15 années d’avance sur la technologie informatique actuelle.

La NSA obtient la couverture complète de l’information aux États-Unis, en utilisant des ordinateurs de pointe, qui exploitent l’intelligence artificielle, afin de filtrer toutes les communications, quel que soit le support, pour les mots clés qui doivent être portés à l’attention des agents cryptologues de la NSA. Ces ordinateurs surveillent toutes les communications entrantes et sortantes. Cette couverture globale des Etats-Unis est le résultat de la mission Signals Intelligence (SIGINT) de la NSA.

Le réseau de surveillance électronique de la NSA est basé sur un arrangement cellulaire de dispositifs indépendants, qui peuvent surveiller l’intégralité du spectre des champs électromagnétiques ou EMF. Ce matériel a été élaboré, mis en oeuvre et tenu secret, de la même manière que l’ont été d’autres programmes de guerre électronique.

Grâce à cette technologie le personnel la NSA peut, sans être repéré, s’infiltrer dans tout dispositif de communication existant. Cela inclut les ordinateurs, les téléphones, le matériel audiovisuel, les  imprimantes, l’équipement électronique des voitures, et même les minuscules champs électriques chez l’homme (pour suivre des individus à la trace).

Manipulation et tripotage à distance des ordinateurs, orchestrés par la Signals Intelligence. 

La NSA conserve la trace de tous les PC et autres ordinateurs vendus aux Etats-Unis. Cela fait partie intégrante du réseau d’intelligence domestique.

Les équipements en champs électromagnétiques de la NSA peuvent syntoniser avec les émissions radiofréquence provenant des cartes à circuits imprimés des ordinateurs personnels (tout en filtrant les émissions provenant des moniteurs et des blocs d’alimentation). Les émissions radiofréquence (RF) des cartes à circuits imprimés d’un ordinateur contiennent de l’information, sous forme numérique. Les ondes radiofréquence codées du matériel de la NSA peuvent entrer en résonnance avec les circuits des PC et modifier des données à l’intérieur du PC. Ainsi, la NSA peut obtenir un accès de la même manière qu’avec un modem sans fil, dans n’importe quel ordinateur du pays, pour la surveillance ou la guerre électronique antiterroriste.

Les signaux de radio et de télévision peuvent être substitués à la réception, à l’aide d’un équipement spécial de champs électromagnétiques. Le remplacement des signaux des radios et télévisions est une autre émanation de la mission de la Signals Intelligence (SIGINT) de la NSA.

Détection des champs électromagnétiques chez les humains à des fins de surveillance .

Le champ bioélectrique d’un sujet peut être détecté à distance, afin que ce sujet puisse être suivi, partout où il se trouve. Avec l’équipement spécial EMF les cryptologues de la NSA peuvent lire à distance les potentiels évoqués (à partir des EEG). Ceux-ci peuvent être décodés en états cérébraux et en pensées, présents chez une personne. Le sujet est donc parfaitement contrôlé à distance.

Le personnel de la NSA peut se connecter à toute personne dans le pays sur le réseau scanner EMF de Signals lntelligence. Les ordinateurs de la NSA repèreront alors cette personne et la traqueront 24 heures sur 24. La NSA peut choisir au hasard n’importe quel individu, puis le suivre n’importe où, aux États-Unis.

 

L’utilisation de la stimulation cérébrale via les champs électromagnétiques effectuée par la Signals Intelligence de la NSA .

 

La Signals Intelligence de la NSA utilise la stimulation cérébrale via les champs électromagnétiques pour la surveillance neurale à distance (Remote Neural Monitoring ou RNM) et la liaison électronique au cerveau (Electronic Brain Link ou EBL). La stimulation cérébrale via les champs électromagnétiques a été développée depuis le programme MKUltra du début des années 1950, qui comprenait des recherches neurologiques de recherche et développement en “radiations” (champs électromagnétiques non ionisants) et en bioélectrique. La technologie secrète qui en résulte est classée à la National Security Archives dans la catégorie “Radiation Intelligence”, et est définie comme “de l’information provenant d’ondes électromagnétiques émises de manière non intentionnelle dans l’environnement, et qui n’inclut pas la radioactivité ou les explosions nucléaires.”

La Signals Intelligence a mis en application et a gardé cette technologie secrète de la même façon que d’autres programmes de guerre électronique de l’administration américaine. La NSA surveille les informations disponibles au sujet de cette technologie et retient la recherche scientifique hors de portée du public. Il existe également des accords internationaux entre les agences de renseignement, dans le but de garder cette technologie secrète.

La NSA est propriétaire du matériel électronique qui analyse l’activité électrique chez l’homme à distance. La cartographie du cerveau générée par ordinateur de la NSA peut surveiller en permanence toute l’activité électrique du cerveau. L’aide aux enregistrements de la NSA dossiers décode les cartes individuelles du cerveau (de centaines de milliers de personnes) dans des buts de sécurité nationale. La stimulation cérébrale via les champs électromagnétiques est également utilisée secrètement par les militaires pour un lien cerveau-à-ordinateur (dans les avions de combat militaires, par exemple).

Pour les buts de surveillance électronique, l’activité électrique dans le centre du discours du cerveau peut être traduite en pensées verbales de l’individu. La surveillance neurale à distance (Remote Neural Monitoring ou RNM) peut directement envoyer des signaux codés vers le cortex auditif du cerveau, permettant ainsi une communication audio directe vers le cerveau (en contournant les oreilles). Les coopératives de la NSA peuvent utiliser ceci afin d’affaiblir clandestinement des individus en simulant des hallucinations auditives caractéristiques de la schizophrénie paranoïaque.

Sans aucun contact avec l’individu, la surveillance neurale à distance (Remote Neural Monitoring) peut cartographier l’activité électrique du cortex visuel du cerveau d’un individu et montrer des images à partir du cerveau de l’individu sur un moniteur vidéo. Les coopératives de la NSA voient ce que les yeux de l’individu qui est le sujet de la surveillance voient. La mémoire visuelle peut également être vue. La surveillance neurale à distance (RNM) peut envoyer des images directement au cortex visuel, contournant les yeux et les nerfs optiques. Les coopératives de la NSA peuvent utiliser ceci afin de placer subrepticement images dans le cerveau de la personne qui fait l’objet de la surveillance pendant qu’ils sont en sommeil R.E.M. dans des buts de programmation du cerveau.

Capacités des coopératives de la NSA à utiliser la RNM .

Il y a eu un réseau de la Signals Intelligence aux États-Unis depuis les années 1940. La NSA, à Ft. Meade, a mis en place un vaste système RNM bidirectionnel sans fil qui est utilisé afin de pister les sujets et afin de surveiller de façon non invasive l’information audiovisuelle dans leur cerveau. Tout est effectué sans contact physique avec le sujet. La surveillance neurale à distance (RNM) constitue l’ultime moyen de surveillance et de renseignement intérieur. La parole, le son en 3 dimensions et du matériel audio subliminal peuvent être envoyés au cortex auditif du cerveau de l’individu (en contournant les oreilles) et des images peut être envoyées dans le cortex visuel. La RNM peut modifier les perceptions, les humeurs, et contrôle moteur d’un sujet.

Le lien cortex de la parole / cortex auditif est devenu l’ultime système de communication pour la communauté du renseignement. La RNM permet un lien complet et audiovisuel de cerveau à cerveau, ou un lien cerveau-à-ordinateur.

La Signals Intelligence de l’Agence nationale de la sécurité (NSA) : technologie de lien électronique avec le cerveau.

La Signals Intelligence de la NSA peut détecter, identifier et surveiller à distance les champs bioélectriques d’une personne.

La Signals Intelligence de la NSA possède la capacité, en tant que propriétaire, de surveiller à distance et de façon non invasive l’information qui se trouve dans le cerveau humain en décodant de façon numérique les potentiels évoqués dans les émissions électromagnétiques de 30 à 50 Hz et de 5 milliwatts provenant du cerveau.

L’activité neuronale dans le cerveau crée un déplacement du schéma électrique qui possède un déplacement de flux magnétique. Ce flux magnétique émet une onde électromagnétique constante de 30 à 50 Hz, et de 5 milliwatts. On trouve des pics et des schémas contenus dans les émissions électromagnétiques provenant du cerveau, et appelés “potentiels évoqués”.

Chaque pensée, réaction, commandes motrice, événement auditif, et image visuelle dans le cerveau dispose d’un “potentiel évoqué” correspondant ou d’un ensemble de “potentiels évoqués”. Les champs électromagnétiques émis à partir du cerveau peuvent être décodés en pensées, images et sons, dans le cerveau de l’objet.

La Signals Intelligence de la NSA utilise une stimulation cérébrale transmise par champ électromagnétique comme un système de communication afin de transmettre des informations (ainsi que les messages du système nerveux) pour les agents du renseignement et également pour transmettre vers le cerveau des personnes qui font l’objet d’opérations clandestines (à un niveau non perceptible).

La stimulation cérébrale par champ électromagnétique fonctionne en envoyant un signal électromagnétique codé de façon complexe et pulsé afin de déclencher les potentiels évoqués (événements) dans le cerveau, formant ,en conséquence des sons et des images dans les circuits nerveux du cerveau. La stimulation cérébrale par champ électromagnétique peut également modifier les états cérébraux d’une personne et affecter le contrôle moteur.

Le Two-way Electronic Brain – Link (Lien électronique bidirectionnel avec le cerveau) est réalisé par la surveillance à distance de l’information audiovisuelle neurale alors que l’on transmet des informations sonores au cortex auditif (en contournant les oreilles) et que l’on transmet des images faibles au cortex visuel (sans passer par les nerfs optiques ou les yeux, les images apparaissent comme des écrans en 2 dimensions flottant dans le cerveau).

Le lien électronique bidirectionnel avec le cerveau est devenu le système de communication ultime pour le personnel de la CIA et de la NSA. La surveillance neurale à distance (ou RNM, qui surveille à distance les informations bioélectriques dans le cerveau humain) est devenue le système ultime de surveillance. Elle est utilisée par un nombre limité d’agents au sein de la communauté américaine du renseignement.

La RNM nécessite de décoder la fréquence de résonance de chaque zone spécifique du cerveau. Cette fréquence est ensuite modulée afin d’imposer de l’information à cette zone spécifique du cerveau. La fréquence à laquelle les différentes zones cérébrales répondent varie de 3 Hz à 50 Hz. Seule la Signals Intelligence de la NSA module les signaux dans cette bande de fréquences.

Un exemple de stimulation cérébrale par champ électromagnétique :

Zone du cerveau :

1) Cortex du contrôle moteur

2) Cortex auditif

3) Cortex visuel

4) Cortex Somatosenseur

5) Centre de la pensée

Fréquence de résonance bioélectrique :

1) 10 HZ

2) 15 HZ

3) 25 HZ

4) 09 HZ

5) 20 HZ

Information provoquée par modulation :

1) Impulsion de coordination

2) Son qui contourne les oreilles

3) Images dans le cerveau, contournant les yeux

4) Sensation de « toucher fantôme »

5) Imposition de pensées subconscientes

Cette information modulée peut être placée dans le cerveau à des intensités variables qui vont du subliminal au perceptible.

Le cerveau de chaque personne a le cerveau possède un ensemble unique de fréquences de résonance / d’entraînement bioélectrique. Envoyer de l’information audio vers le cerveau d’une personne le cerveau à la fréquence du cortex auditif d’une autre personne aurait pour résultat que les informations sonores ne sont pas perçues.

La personne qui a porté plainte a appris l’existence de la RNM en étant en contact RNM bidirectionnel avec le groupe Kinnecome à la NSA, à Ft. Meade. Ils utilisèrent un son RNM en 3 dimensions et l’envoyèrent directement dans le cerveau du plaintif afin de le harceler entre octobre 1990 et mai 1991. A partir de mai 1991, ils eurent des communications RNM bidirectionnelles avec le plaintif et ont utilisé la RNM pour tenter de neutraliser le plaintif et de l’empêcher de se rendre auprès des autorités afin de dénoncer leurs activités à son encontre au cours des douze dernières années.

Le groupe Kinnecome possède environ 100 personnes qui travaillent 24 heures sur 24 à Ft. Meade. Ils ont également enregistré le cerveau des personnes avec lesquelles le plaintif était en contact afin de le maintenir isolé. C’est la première fois qu’un citoyen a été harcelés avec la RNM et a été en mesure d’intenter une poursuite contre de la mauvaise utilisation par le personnel de la NSA de cette méthode d’opérer des renseignements.

Techniques et ressources de la NSA.

Surveillance et pistage à distance des personnes dans n’importe quel endroit, à l’intérieur d’un bâtiment, en permanence, n’importe où dans le pays.

Un système pour la mise en application peu coûteuse de ces opérations permet à des milliers de personnes dans chaque communauté d’être espionnés constamment par la NSA.

Dispositifs RNM à distance .

A) l’équipement RNM de la NSA lit à distance les potentiels évoqués (électroencéphalogramme) du cerveau humain pour le pistage des individus et peut envoyer des messages à travers le système nerveux afin d’affecter leurs performances.

B) [Information manquante de l'original]

C) la RNM peut identifier électroniquement les individus et les pister ensuite partout aux Etats-Unis. Cet équipement est sur réseau et il est utilisé pour les opérations de renseignement domestique, pour la sécurité du gouvernement, et pour la sécurité des bases militaires, et en cas de guerre bioélectrique.

Des « repéreurs » et des « passants espions » dans les zones métropolitaines.


A) des dizaines de milliers de personnes dans chaque zone travaillent en tant que « repéreurs » et le voisinage ou les entreprises placent des espions (parfois inconsciemment) qui suivent et surveillent les sujets qui ont été identifiés pour être contrôlés en secret par le personnel de la NSA.

B) des agents travaillant en dehors des bureaux peuvent être en communication constante avec les « Repéreurs » qui gardent trace des milliers de sujets de la NSA en public.

C) des agents de la NSA situés dans des bureaux distants peuvent instantanément identifier (en utilisant la RNM) tout individu repéré en public et qui est en contact avec la personne qui fait l’objet de la surveillance.

Produits chimiques et drogues dans les immeubles résidentiels, avec lignes de plomberie en plastique cachées, installées et entretenues par la NSA.

A) La NSA possède des kits visant à répandre, dans l’eau de robinet et les gaines de ventilation de la résidence des sujets, des drogues (comme du gaz soporifique ou des drogues qui favorisent le lavage de cerveau). Ceci est une émanation de la pharmacopsychologie de la CIA.

Bref aperçu des propriétaires américains de l’équipement mentionné et appartenant aux renseignements et à la lutte antiterroriste.

Réseau fixe d’équipement spécial de champs électromagnétiques qui peuvent lire les électroencéphalogrammes dans le cerveau humain et identifier/pister les individus en utilisant des ordinateurs numériques. La stimulation électrique du cerveau (ESB) par signal électromagnétique de la Signals Intelligence de la NSA est utilisée afin de contrôler les sujets.

Equipement électromagnétique qui rassemble les informations en provenance des cartes électroniques des PC tout en déchiffrant les émissions de radiofréquence, ce qui permet d’avoir un accès de type « modem sans fil » dans n’importe quel ordinateur personnel, partout dans le pays.

Tous ces équipements sont cachés, toutes ces technologies sont secrètes, toutes ces recherches scientifiques sont non déclarées (comme dans le cas de la recherche sur la guerre électronique).

Tout à fait inconnue du public, et cependant mise en application de façon complète et approfondie, cette méthode de renseignement intérieur est en place depuis le début des années 1980.

Table des matières.

Ressources.

Ces publications ont seulement été découvertes depuis décembre 1991, après que le plaintif ait déjà alerté les autorités (ministère de la Justice etc.) de la corruption publique effectuée par les employés de la NSA. Lorsqu’aucune action ne fut entreprise contre les employés de la NSA, j’ai effectué des recherches sur les technologies de surveillance électronique de la communauté du renseignement qui étaient impliquées, et j’ai découvert les publications suivantes :

The Body Electric

Electromagnetism and the Foundation of Life, by Robert Becker, M.D.

p. 265/313/318. Monitoringeuroelectric information in the brain. E-M wave E.S.B.

Cross Currents, by Robert Becker, M.D.

p. 70, p. 78, p. 105/210/216/220/242/299/303 E-M ESB. Simulating auditory hallucinations. p. 274, “Remote computer tampering using the RF emissions from the logic board.”

Currents of Death by Paul Brodeur

p. 27/93. Driving brain electrical activity with external E-M, Magnetophosphenes, Delgado.

The Zapping of America by Paul Brodeur

DoD E-M ESB Research, simulating auditory hallucinations.

Of Mice, Men and Molecules, by John H. Heller. 1963.

p. 110, Bioelectricity. probing the brain with E-M waves.

The 3-Pound Universe, by Judith Hooper

p. 29/132/137. CIA EEG research. EEG’s for surveillance.

In the Palaces or Memory, by George Johnson

E-M emissions from the brain,the brain as an open electromagnetic circuit.

The Puzzle Palace, by James Bamford

Signals intelligence, most advanced computers in the early Sixties

The U.S. Intelligence Community – Glossary terms at National Security Archives:

Radiation intelligence – information from unintentionally emanated electromagnetic energy, excluding radioactive sources.

The Search for the “Manchurian Candidate,” by John Marks

p. 327. Electrical or radio stimulation to the brain, CIA R&D in bioelectrics.

Secret Agenda, by Jim Hougan

National Security cult groups.

Crines of the Intelligence Commununity. by Morton Halperin

Surreptitious entries; intelligence agents running operations against government workers

War in the Age of Intelligent Machines

NSA computer supremacy, complete control of information

Alternate Computers, by Time-Life Books

Molecule Computers

The Mind, by Richard Restak, M.D.

p. 258, EEG Systems Inc., decoding brain E-M emanations, tracking thoughts on a computer.

MedTech, by Lawrence Gallon

Triggering events in the brain” direct to auditory cortex signals.

Cyborg, by D.S. Halacy, Jr. (1965)

Brain-to-computer link research contracts given out by the U.S. Govemment

Psychiatry and the C.I.A.: Victims of Mind Control by Harvey M. Weinstein. M.D.

Dr. Cameron, psychic driving. ultraconceptual communications.

Journey Into Madness: Ihe True Story of Secret CIA Mind Control and Medical Abuse, by Gordon Thomas

p. 127/276/116, 168-69. Intelligence R & D. Delgado. Psychic driving with radio telemetry.

Mind Manipulators, by Alan Scheflin and Edward M. Opton

MKULTRA brain research for information gathering

The Brain Changers, by Maya Pines.

p. 19. Listening to brain E-M emissions.

Table des Matières. 

Ressources supplémentaires.

Ces publications ont seulement été découvertes depuis décembre 1991, après que le plaintif ait déjà alerté les autorités (ministère de la Justice etc.) de la corruption publique effectuée par les employés de la NSA. Lorsqu’aucune action ne fut entreprise contre les employés de la NSA, j’ai effectué des recherches sur les technologies de surveillance électronique de la communauté du renseignement qui étaient impliquées, et j’ai découvert les publications suivantes :

Modern Bielectricity

Inducing audio in the brain with e-m waves, DoD cover-up, E-M wave ESB. Remote EEGs.

Magnetic Stimulation in Clinical Neuropsysiology by Sudhansu Chokroverty

Magneto-Phosphenes. Images direct to the visual cortex.

The Mind of Man by Nigel Calder

U.S. Intelligence brain research

Neuroelectric Society Conference – 1971

Audio direct to the brain with e-m waves, two waf remote EEG.

Brain Control by Elliot S. Valenstein

ESB control of individuals

Towards Century 21 by C.S. Wallia

p. 21. Brain Stimulation for direct to brain communication.

Mind Wars by Ron McRae, associate of Jack Anderson

p 62/106/136. Research into brain-to-brain electronic communications, remote neural e-m detection.

Mind Tools by Rudy Rucker

Brain tapping, communication with varying biomagnetic fields. p. 82

U.S. News and World Report 1/2/84

p. 88. e-m wave brain stimulation. Intelligence community high tech.

Ear Magazine article on extremely low frequency radio emissions in the natural environment, radio emissions from the human body.

City Paper article on FCC and NSA “complete radio spectrum” listening posts. 1/17/92.

Frontiers in Science – 1958 – by Edward Hutchings, Jr.

p. 48

Beyond Biofeedback – 1977 – by Elmer and Alyce Green

p. 118

The Body Quantum by Fred Alan Wolf

Cloning – A Biologist Reports by Robert Gilmore McKinnell

Ethical review of cloning humans.

Hoover’s FBI by former agent William Turner

p. 280. Routines of electronic surveillance work.

July 20, 2019 by Arthur C. Clarke

Lida, Neurophonics, Brain/Computer Link

MegaBrain by Michael Hutchison

p. 107/108/117/120/123. Brain stimulation with e-m waves. CIA research and information control.

The Cult of Information by Theodore Rosnak – 1986

NSA Directive #145. Personal Files in Computers. Computer automated telephone tapping

The Body Shop

1968 implantation of an electrode array on the visual cortex for video direct to the brain and other 1960s research into electronically triggering phosphenes in the brain, thus bypassing the eyes.

Evoked Potentials by David Regan

Decoding neuroelectric information in the brain.
Revenir en haut Aller en bas
http://bruleparlesillumines.e-monsite.com/
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMer 26 Juin 2013 - 12:23

Daniel Ellsberg a écrit une tribune dans le Guardian suite aux révélations d’Edward Snowden, l’ex-agent de la CIA et ex-consultant de l’Agence de sécurité nationale (NSA) américaine.

Daniel Ellsberg fût à l’origine de la fuite des Pentagon Papers en 1971 qui révélèrent la duplicité des autorités américaines lors de la guerre du Vietnam.




Il n’y a jamais eu, à mes yeux, dans l’histoire américaine, de fuite plus importante que la divulgation par Edward Snowden des programmes secrets de l’Agence de sécurité nationale américaine (NSA).

L’alerte qu’il a lancée permet de prendre la mesure d’un pan entier de ce qui se ramène à un "coup d’Etat de l’exécutif" contre la Constitution américaine.

Depuis le 11-Septembre, le Bill of Rights, cette Déclaration des droits pour laquelle cette nation combattit il y a plus de deux cents ans, a été l’objet, dans un premier temps secrètement, ensuite de plus en plus ouvertement, d’une révocation de fait.

Les quatrième et cinquième amendements de la Constitution, qui protégeaient les citoyens d’une intrusion injustifiée du gouvernement dans leurs vies privées, ont été pratiquement suspendus.

Le gouvernement affirme qu’il peut se prévaloir d’un mandat de justice en vertu du FISA, du Foreign Intelligence Surveillance Act (loi de 1978 portant sur les procédures de surveillance physique et électronique et l’activité de renseignement à l’étranger). Mais ce mandat est d’une si grande portée qu’il est inconstitutionnel. Il est de plus délivré par une juridiction secrète, à l’abri de toute supervision efficace, et qui fait preuve d’une déférence presque totale face aux demandes de l’exécutif.

Affirmer, comme le fait le président, qu’il y a eu une supervision juridique n’a pas de sens. Le fait que les dirigeants du Congrès aient été informés sur cette question et aient approuvé tout cela, sans aucun débat public ni auditions, montre l’état misérable, dans ce pays, du système des contre-pouvoirs.

A l’évidence, les Etats-Unis ne sont pas aujourd’hui un Etat policier. Mais, au regard de l’ampleur de cette invasion de la sphère privée, nous avons là l’infrastructure électronique et législative d’un tel Etat.

Si une guerre devait éclater et conduire à l’apparition d’un mouvement pacifiste de très grande ampleur ou si nous devions être la cible d’une nouvelle attaque d’une gravité similaire à celle du 11-Septembre, je ne donne pas cher de l’avenir de notre démocratie. Ces pouvoirs sont extrêmement dangereux.

Il existe de nombreuses raisons justifiant légitimement le secret, en particulier pour tout ce qui relève de l’écoute des communications transitant par les ondes. C’est pourquoi Bradley Manning, l’auteur des fuites révélées par WikiLeaks, et moi-même – qui avions accès à de telles sources de renseignement parce que nous étions accrédités pour un niveau plus élevé encore que celui du top secret – avions choisi de ne divulguer aucune information ainsi classifiée. Et c’est pourquoi Edward Snowden s’est engagé à ne pas divulguer la plus grande partie de ce qu’il aurait pu révéler.

Mais, ce qui n’est pas légitime, c’est d’utiliser un système axé sur le secret pour dissimuler des programmes qui, de façon flagrante, sont anticonstitutionnels par leur ampleur et par les potentialités d’abus qu’ils recèlent.

Ni le président ni le Congrès ne pourraient à eux seuls tirer un trait sur le quatrième amendement, portant sur le droit des citoyens d’être garantis dans leurs personne, domicile, papiers et effets, contre les perquisitions et saisies non motivées. C’est pourquoi ce qu’Edward Snowden a révélé jusqu’ici était tenu au secret, dissimulé au peuple américain.

En 1975, le sénateur Frank Church parla de l’Agence de sécurité américaine en ces termes : "Je sais qu’il y a là tout ce qu’il faut pour faire de l’Amérique une tyrannie accomplie, et nous devons veiller à ce que cette agence et toutes les agences qui disposent de cette technologie opèrent dans le cadre de la loi, et sous une supervision appropriée, de sorte que nous ne sombrions jamais dans ces ténèbres. Ce sont des ténèbres d’où l’on ne revient pas."

La perspective funeste qu’il discernait était que la force de frappe grandissante des renseignements américains – qui est aujourd’hui incomparablement plus puissante que tout ce qui existait à leur époque prénumérique – "puisse à tout moment être retournée contre le peuple américain, et qu’aucun Américain ne sache plus ce qu’est la vie privée".

Cela est désormais arrivé. C’est ce qu’Edward Snowden a démontré, documents officiels secrets à l’appui. La NSA, la police fédérale (FBI) et l’Agence centrale de renseignement (CIA) disposent, avec la nouvelle technologie digitale, de pouvoirs de surveillance sur nos propres citoyens dont la Stasi (la police secrète de la disparue République démocratique allemande) n’aurait guère pu rêver. Edward Snowden révèle que ladite communauté du renseignement est devenue the United Stasi of America.

Nous nous retrouvons donc plongés dans les ténèbres que craignait tant le sénateur Church. Il nous faut désormais nous demander si ce dernier eut raison ou tort de dire qu’il s’agit de ténèbres d’où l’on ne revient pas, et si cela signifie qu’une démocratie effective deviendra impossible.

Il y a peu, j’aurais trouvé difficile de rétorquer quoi que ce soit à des réponses pessimistes à ces questions. Mais devant la manière qu’a Edward Snowden de mettre sa vie en jeu pour que ces informations soient connues de tous, et parce qu’il pourrait de cette façon inciter très possiblement d’autres personnes ayant le même savoir, la même conscience, et le même patriotisme, à faire preuve d’un courage civique comparable – dans l’opinion publique, au Congrès et au sein de l’exécutif lui-même –, je vois une possibilité inespérée de traverser ces ténèbres et d’en réchapper.

Une pression exercée sur le Congrès par une opinion informée afin que soit créée une commission d’enquête parlementaire au sujet des révélations d’Edward Snowden et, je l’espère, d’autres restant à venir, pourrait nous conduire à placer la NSA et les autres agences de renseignement sous un véritable contrôle, et pourrait nous amener à restaurer les protections de la Déclaration des droits.

Edward Snowden a agi comme il l’a fait, parce qu’il a reconnu les programmes de surveillance de la NSA pour ce qu’ils sont : une activité dangereuse et anticonstitutionnelle. Cette invasion massive de la sphère privée des Américains et des citoyens étrangers ne contribue en rien à notre sécurité. Elle met en danger les libertés mêmes que nous tentons de protéger
.

Revenir en haut Aller en bas
akasha

akasha

Féminin Taureau Buffle
Messages : 6339
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 35

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeDim 30 Juin 2013 - 11:15

Affaire Snowden : les Etats-Unis auraient aussi espionné l’UE

L’Union européenne a fait partie des «cibles» de l’Agence nationale de sécurité américaine NSA, accusée d’espionner les communications électroniques mondiales dans le cadre du programme Prism, écrit l’hebdomadaire allemand Der Spiegel à paraître dimanche.

Dans l’un d’eux, daté de septembre 2010, classé «strictement confidentiel», la NSA décrit comment elle espionnait la représentation diplomatique de l’Union européenne à Washington. Il s’agissait non seulement de micros installés dans le bâtiment, mais aussi d’une infiltration du réseau informatique qui lui permettait de lire les courriers électroniques et les documents internes. La représentation de l’UE à l’ONU était surveillée de la même manière, toujours selon ces documents, dans lesquels les Européens sont explicitement désignés comme des «cibles à attaquer».

La France également surveillée de près

La NSA avait même étendu ses opérations jusqu’à Bruxelles. Il y a «plus de cinq ans», écrit Der Spiegel, les experts en sécurité de l’UE avaient découvert un système d’écoutes sur le réseau téléphonique et internet du bâtiment Justus-Lipsius, principal siège du Conseil de l’Union européenne, et qui remontait jusqu’au quartier général de l’Otan dans la banlieue de Bruxelles.

En 2003, l’UE avait confirmé la découverte d’un système d’écoutes téléphoniques des bureaux de plusieurs pays, dont la France et l’Allemagne. Mais il est difficile de savoir s’il s’agit de cette affaire dont parle l’article du journal allemand. Der Spiegel a également recueilli sur son site internet des réactions de personnalités européennes, comme le président du Parlement européen, l’Allemand Martin Schulz, qui estime que «si cela se confirme, il s’agit d’un immense scandale». «Cela nuirait considérablement aux relations entre l’UE et les Etats-Unis», ajoute-t-il.

L’espionnage américain est «hors de contrôle»

Pour le ministre luxembourgeois des Affaires étrangères, Jean Asselbron, «les États-Unis feraient manifestement mieux de surveiller leurs services de renseignement plutôt que leurs alliés». L’espionnage américain est «hors de contrôle», juge-t-il, soulignant que si les activités de renseignement «sont justifiées par la lutte contre le terrorisme, l’UE et ses diplomates ne sont pas des terroristes».
Toujours sur le site du Spiegel, le député européen écologiste Daniel Conh-Bendit appelle à une rupture immédiate des négociations sur le traité de libre-échange transatlantique, tant qu’un accord n’a pas été signé avec les États-Unis sur la protection des données. Des négociations en ce sens, lancées en 2011, n’ont toujours pas abouti.

Mercredi, l’Union européenne avait demandé aux États-Unis de lui fournir «aussi rapidement que possible» des réponses à ses questions sur le programme de surveillance américain Prism.

Le vice-président américain a demandé à l’Equateur de refuser l’asile à Snowden

Le président équatorien Rafael Correa a annoncé samedi que le vice-président des Etats-Unis, Joe Biden, l’avait appelé pour lui demander de rejeter la demande d’asile de l’ex-consultant du renseignement américain Edward Snowden, recherché pour espionnage par Washington. «Nous avons parlé de l’affaire Snowden et il m’a transmis de manière très courtoise la requête des Etats-Unis de bien vouloir rejeter la demande d’asile», a déclaré M. Correa, précisant que le vice-président américain l’avait joint au téléphone vendredi. «Je lui ai donné la position équatorienne : vice-président, merci de votre appel, nous apprécions beaucoup les Etats-Unis, nous n’avons pas cherché cette situation. Ne pensez pas que nous soyons antiaméricains, comme essaient de le faire croire certains médias de mauvaise foi», a-t-il poursuivi. M. Correa, qui entretient des relations conflictuelles avec la Maison Blanche depuis son élection en 2007, a précisé avoir rappelé à M. Biden que la demande d’asile de l’ancien collaborateur de l’Agence nationale de sécurité (NSA) n’avait pas encore pu être instruite car ce dernier ne se trouvait pas sur le territoire équatorien.

Par ailleurs, Rafael Correa, a annoncé qu’il prendrait des sanctions à l’égard du consul d’Equateur à Londres pour avoir remis un sauf-conduit au fugitif américain Edward Snowden, un document émis sans l’autorisation de Quito et sans validité. «La vérité, c’est que ce consul a outrepassé ses fonctions, il sera sanctionné», a déclaré M. Correa.

Le Parisien
Revenir en haut Aller en bas
Golden

Golden

Masculin Sagittaire Singe
Messages : 111
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 51
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: L'affaire Snowden : une guerre interne entre la CIA et la NSA ?   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 7:46

Bonjour à tous,

L'affaire Snowden : une guerre interne entre la CIA et la NSA ?

Et si cette saga d'espionnage digne des plus grands auteurs du genre, tel Ian Flemming, n'était qu'une guerre interne entre la CIA et la NSA.
C'est le point de vue de John Rappoport que je vous invite à découvrir au travers de cette vidéo.

Il est vrai que cette agence d'espionnage, la NSA, ne semble pas être à la hauteur pour gérer cette affaire tant la piste de Snowden est difficile à suivre (sic).
Une cavale pleine de rebondissements, de fausses pistes et de suppositions floues qui ressemble de plus en plus à une bande annonce d'un Blockbuster du Box Office.


L'affaire Snowden : une guerre interne entre la... par GoldenAwaken

Bien Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
http://ledormeur.forumgratuit.org/
Graal

Graal

Masculin Bélier Serpent
Messages : 362
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 55
Localisation : ici ou là

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Edward Snowden révèle les activités du FBI et s'exile des USA   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 11:51

Bien que Edward Snowden a révélé ces activités américaines.

On savait déjà que les USA espionnait. En réalité, toutes les nations se surveillent.

S'il fallait attendre qu'une personne dévoile ces faits, on n' avancerait pas dans cette connaissance de l'espionnage.

C'est une bonne publicité pour les bussiness des médias et des magazines...
Revenir en haut Aller en bas
http://leveildesoi.forumactif.org/
lnitial

lnitial

Masculin Capricorne Serpent
Messages : 3
Date d'inscription : 01/07/2013
Age : 30
Localisation : Québec

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeLun 1 Juil 2013 - 23:47

c'est homme est définitivement un modèle a suivre pour tout les gens qui comme lui ''travaille dans lombre'' et qui parfois sans s'en rendre compte aide le plan du N.O.M
Revenir en haut Aller en bas
akasha

akasha

Féminin Taureau Buffle
Messages : 6339
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 35

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Lisez les voeux d'Edward Snowden : Pour un 2014 plein de vie privée + vidéo   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeLun 30 Déc 2013 - 20:53

j'ai bien ris  lol!  je sais pas si c'est moi, mais je la sent pas cette vidéo...Il y a un truc qui cloche, c'est du pipeau se truc  Suspect 

Lisez les voeux d'Edward Snowden : Pour un 2014 plein de vie privée + vidéo



Edward Snowden, l'informaticien qui a révélé le scandale de la NSA et lancé un vaste débat sur la surveillance d'Etat, nous souhaite un joyeux Noël plein de vie privée dans une vidéo diffusée ce mercredi 25 décembre à la télé anglaise.

Nous avons établi une transcription de la totalité du message ci-dessous (il est également presque entièrement sous-titré par Le Monde dans la vidéo ci-dessus):
«Bonjour et Joyeux Noël

Je suis honoré d'avoir la chance de m'adresser à vous et votre famille cette année.

Récemment, nous avons appris que nos gouvernements ont travaillé ensemble pour créer un système mondial de surveillance massive, afin de surveiller tout ce que nous faisons.

Le Britannique George Orwell nous a averti des dangers de ce genre de surveillance. Les outils utilisés dans son livre –les micros, les caméras, les télés qui nous surveillent– ne sont rien à côté de ce qui est utilisé de nos jours: nous avons des capteurs dans nos poches qui nous traquent où que nous allions.

Pensez à ce que cela signifie pour la vie privée d'une personne lambda. Un enfant né aujourd'hui grandira sans conception aucune de la vie privée. Il ne saura jamais ce que c'est d'avoir un moment rien qu'à lui, une pensée non enregistrée, non analysée. Et c'est un problème, parce que la vie privée est importante. La vie privée est ce qui nous permet de déterminer qui nous sommes et qui nous voulons être.

La conversation qui a lieu en ce moment déterminera à quel point nous pouvons faire confiance à la technologie qui nous entoure et au gouvernement qui la régule.

Ensemble nous pouvons trouver un meilleur équilibre, mettre fin à la surveillance de masse, et rappeler au gouvernement que s'il veut vraiment savoir ce que nous ressentons, demander est toujours moins cher qu'espionner.

A tous ceux qui me regardent, merci, et joyeux Noël.
»

Edward Snowden a récemment donné une longue interview au Washington Post, où il explique avoir le sentiment d'avoir accompli sa mission:

«J'ai déjà gagné. Dès que les journalistes ont pu travailler, tout ce que j'ai essayé de faire a été validé. Parce que, rappelez-vous, je ne voulais pas changer la société. Je voulais donner une chance à la société de décider si elle voulait changer.»

L'ancien employé de la NSA n'estime pas avoir été déloyal en révélant ce qu'il savait:

«Je n'essaye pas de faire tomber la NSA, je travaille à améliorer la NSA. Je continue à travailler pour la NSA en ce moment même. Ils sont les seuls à ne pas s'en rendre compte.»


Source; Slate.
Revenir en haut Aller en bas
dissident



Masculin Sagittaire Dragon
Messages : 346
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 55

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeLun 30 Déc 2013 - 22:41

il était peut etre de bonne volonte, mais son action n'ira pas plus loin que le bout de ma crotte qui tombe et fait plouf.
beaucoup médiatisé, oui on est indigné me direz vous et après ?
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Jaylebee

Jaylebee

Masculin Vierge Cheval
Messages : 452
Date d'inscription : 01/03/2011
Age : 30
Localisation : Dans ton c**

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMar 31 Déc 2013 - 11:36

dissident a écrit:
il était peut etre de bonne volonte, mais son action n'ira pas plus loin que le bout de ma crotte qui tombe et fait plouf.
beaucoup médiatisé, oui on est indigné me direz vous et après ?

Tu aurais préféré qu'il ne dévoile rien ?
Ce n'est pas de sa faute si le peuple occidental moderne est léthargique et refuse de prendre son destin en main..
Mais c'est tout de même (en mon sens) en accumulant des résistants comme Snowden que l'on pourra voir se profiler sur le monde un réel changement.
Alors qualifier son action d'aussi insignifiante que tes cacas, c'est…..
Déplacé ? Irréfléchi ? Volontairement provocateur ?
Revenir en haut Aller en bas
olive & popeye



Masculin Poissons Serpent
Messages : 492
Date d'inscription : 24/12/2011
Age : 43

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMar 31 Déc 2013 - 14:23

Tout cette histoire d'espionnages des masses, finira tôt ou tard par devenir obsolète "le droit a l'oubli" La planète pourrais a tous moment inversée ses polarité tellurique pour rendre tous nos appareils électronique inutilisable... Et ceci va bien sur ce produire tous comme l'effondrement du système financier actuel. Bref, quand quelque chose ne fonctionne plus, on est obliger de repartir a zéro !
Revenir en haut Aller en bas
dissident



Masculin Sagittaire Dragon
Messages : 346
Date d'inscription : 03/09/2013
Age : 55

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeMar 31 Déc 2013 - 17:09

Volontairement provocateur jaylebee.
Pourquoi, justement parce que l'on ne fait rien, on laisse tout passer et demain cette histoire sera oubliée.
J'ai pour ma part du respect pour cet homme qui a osé franchir le pas
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeJeu 2 Jan 2014 - 21:00

personnellement je trouve le titre du topic largement déconnecté de la réalité...

je pense que les révélations de snowden comme celles d'assange, c'est complêtement dénué d'intérêt

quand assange avait lancé wikileaks, on a pensé au 11 septembre notamment, mais rien

après quelques années qui sont passées depuis, les gens sont bien incapables de dire quels scandaleux secrets assange a révélé

snowden? il a dit que les services secrets arrivaient à lire les mails et écouter les téléphones...

pour citer aegis sur un autre post : "les masses sont stupides"... elles n'ont effectivement pas beaucoup de discernement sur ces choses-là, et répètent sagement ce que disent les grands médias

on a ainsi à la télé la chaine arte qui en rajoute une bonne couche bien nauséabonde, en faisant une émission tracks spéciale sur la nouvelle mode des "lanceurs d'alerte", comme snowden, assange, et les pussy riot... et tout ça en prenant un air sérieux...

attention les yeux, c'est vraiment pas top... http://www.arte.tv/fr/emission-du-21-decembre-2013/7730026,CmC=7730028.html

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

OSIRIS

Masculin Capricorne Chien
Messages : 4854
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 49

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitimeJeu 2 Jan 2014 - 21:17



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain Empty
MessageSujet: Re: Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain   Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Edward Snowden, l'homme qui fait trembler le gouvernement américain

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Puce RFID / Big brother / Biométrie-