Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...
Planète Révélations
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Planète Révélations


 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 "Tu ne tuera point !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeMer 4 Sep 2013 - 21:56

"Tu ne tuera point !"

"Tu ne tuera point !" Mt_sinai

Encore une fois je ne veux choquer personne. Il y a dans chaque religion des êtres remarquables par leur bonté et leur humanisme. Ici, on ne regarde que les textes sans les assimiler aux croyants.

En lisant ce qui suit, la question qui
me vient à l'esprit est :


Est-ce çela l'amour
"Tu ne tuera point !" Point_d%27intero

Direct Bible, ci bas. Direct Coran, Cliquez ici

On peut voir s'échapper quelques conceptions gnostiques dans les évangiles.

Jésus dit : "Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge."

(Bible, Jean : 8 : 44)

Mais de qui parle t'il ?

Peut-être de Yahvé et de ses "Saintes colères" ?...

"L'éternel est lent à la colère et riche en bonté, il pardonne l'iniquité et la rébellion"...

(Bible, Nombres : 14 :18)

Et...

"Car moi, l'Eternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux qui punit l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et quatrième génération de ceux qui me haïssent…"

(Bible, Exode : 20 : 5)

On ne parlera pas du déluge et de l'hécatombe qui s'en suivit... exepté une information troublante : "Yahvé se repentit d'avoir fait l'homme sur la terre et il s'affligea dans son cœur."(Bible, Genèse : 6 : 6)

Se repentir, c'est ressentir le regret d'une faute avec le désir de la réparer et de ne plus y retomber... Comment un Dieu que l'on dit omniscient peut-il regretter d'avoir fait (de surcroit) une faute ? Si il regrette, c'est qu'il avoue indirectement qu'il ne savait pas ce que l'homme allait devenir en le créant. Donc il n'est pas omniscient puisqu'il ne le savait pas.  En plus il n'est pas omnipotent puisqu'il peut faire une faute.


Le mot Dieu, est la traduction érronée du mot Yahvé ou IHVH (entre autres), vous pouvez le vérifier dans la bible de Chouraqui ou dans la bible originelle hébraïque si vous connaissez l'hébreux.

Le thème des "colères" est loin d'être exhaustif :


INCROYABLE !!!

Dieu et Satan, d'après la bible, sont confondus comme une seule entité !

Mais lisez plutôt :


"Satân se dresse contre Israël. Il incite David à dénombrer Israël. (...)
IHVH-Adonaï donne la peste à Israël. Soixante-dix mille hommes tombent en Israël."


(Bible, 1 Chroniques 21 : 1 et 14)

Et...

" La narine de IHVH-Adonaï (Dieu) continue de brûler contre Israël. Il incite David contre eux et dit : "Va, dénombre Israël et Iehouda". (...)
IHVH-Adonaï donne la peste en Israël, dès le matin et jusqu'au temps du rendez-vous. Il meurt parmi le peuple, de Dân à Beér Shèba', soixante-dix mille hommes. "

(Bible, 2 samuel 24 : 1 et 15)

Il y a un passage fort étonnant dans l'Exode de la Bible. On peut y remarquer que Yahvé a décidé de tuer certains hébreux et que Moïse lui démontre que ça n'irait pas en sa faveur et... "Et l'Éternel se repentit du mal qu'il avait dit qu'il ferait à son peuple." vous pouvez vérifier ce texte[ICI 'Exode - Chapitre XXXII - 9, 14]. C'est très étonnant pour un Dieu "omniscient" de se tromper de la sorte et surtout d'être raisonné par un humain.

"Et Moïse se tint à la porte du camp, et dit : A moi, quiconque est pour l'Éternel ! Et tous les fils de Lévi se rassemblèrent vers lui.
Et il leur dit : Ainsi dit l'Éternel, le Dieu d'Israël : Que chacun mette son épée sur sa cuisse; passez et revenez d'une porte à l'autre dans le camp, et que chacun de vous tue son frère, et chacun son compagnon, et chacun son intime ami.
Et les fils de Lévi firent selon la parole de Moïse; et il tomba d'entre le peuple, ce jour-là, environ trois mille hommes."
(juste après le fameux "tu ne tuera point"... )
(Bible, Exode : 32 : 26, 27, 28)

Parmi le bétail qui devait être immolé pour Dieu/Yavhé, se trouvaient des humains ("tu ne tuera point"... ) Voici le nombre ;

"êtres humains : seize mille, et le tribut de l'Éternel : trente-deux"
(Bible, Nombres : 31 : 32 à 40)

"mais des villes de ces peuples-ci que l'Éternel, ton Dieu, te donne en héritage, tu ne laisseras en vie rien de ce qui respire;
car tu les détruiras entièrement comme un anathème; le Héthien et l'Amoréen, le Cananéen et le Phérézien, le Hévien et le Jébusien, comme l'Éternel, ton Dieu, te l'a commandé"
(un appel au génocide et génocide effectué)
(Bible, Deutéronome : 20 : 16, 17)

"J'assouvirai ainsi ma colère, je ferai reposer ma fureur sur eux, je me donnerai satisfaction; et ils sauront que moi, l'Éternel, j'ai parlé dans ma colère, en répandant sur eux ma fureur. (...) quand je lancerai sur eux les flèches pernicieuses de la famine, qui donnent la mort, et que j'enverrai pour vous détruire; car j'ajouterai la famine à vos maux, je briserai pour vous le bâton du pain.
J'enverrai contre vous la famine et les bêtes féroces, qui te priveront d'enfants; la peste et le sang passeront au milieu de toi; je ferai venir l'épée sur toi. C'est moi, l'Éternel, qui parle."


(Bible, Ezéchiel : 5 - 13 : 17)

Notez bien qu'il veux "assouvir sa colère" Ceci voudrait-il dire que Dieu éprouve des émotions, comme nous les humains, dont la haine et la vengeance ? N'aurait-il aucune maitrise de ses émotions ?

"Ce jour est un jour de fureur, Un jour de détresse et d'angoisse, Un jour de ravage et de destruction, Un jour de ténèbres et d'obscurité, Un jour de nuées et de brouillards,
Un jour où retentiront la trompette et les cris de guerre Contre les villes fortes et les tours élevées.
Je mettrai les hommes dans la détresse, Et ils marcheront comme des aveugles, Parce qu'ils ont péché contre l'Éternel; Je répandrai leur sang comme de la poussière, Et leur chair comme de l'ordure."


(Bible, Sophonie 15 : 15, 17)

"Empale les chefs du peuple."

(Nombres 25 : 4)

"Je les exterminerai."

(Exode. 32 : 10, 33 : 5)

"Yahvé aura plaisir à vous perdre et vous détruire."

(Deutéronome, 28 : 63) >>> Notez qu'il y prend plaisir.

" j'accumulerai sur vous ces plaies au septuple pour vos péchés. (...)
Je lâcherai contre vous les bêtes sauvages qui vous raviront vos enfants, anéantiront votre bétail et vous décimeront au point que vos chemins deviendront déserts.je m'opposerai à vous avec fureur,(...)
je vous châtierai, moi, au septuple pour vos péchés. "


(Lévitique 26 :21, 22 et 28)

"Sois sans pitié pour Ameleq, tue hommes et femmes, enfants et nourrissons, bœufs et brebis, chameaux et ânes…"

(1 Samuel 15 : 3)  

"Yahvé est un homme de guerre, Yahvé est son nom." >>> "est un homme" ??? Qu'en dit Genèse 18 ICI?

"Il frappa ses ennemis par derrière."
( Psaumes 78 : 66)

"Dieu des vengeances."
( Psaumes 94 : 1 )

Sous David on coupe les mains et les pieds. Il tue un homme pour voler sa femme, puis deux cents Philistins pour offrir leur prépuce au roi Saül en échange de sa fille.

(2 Samuel 4 : 12 et 18 : 17)

"Et David ne laissait vivre ni homme ni femme pour les ramener à Gath, de peur, disait-il, qu'ils ne rapportent quelque chose contre nous, disant : Ainsi a fait David. Et telle fut sa coutume pendant tous les jours qu'il habita la campagne des Philistins."

(Samuel 27 : 11)

"Moi aussi, je rirai de votre calamité", dit Yahvé."


(Prov 1-26)>>> Il en rit !!!


"On sortira les os des rois et de tous les habitants de Jérusalem (...) ils deviendront du fumier (...) et la mort sera préférable à la vie pour cette engeance (...) C'est pourquoi je donnerai leurs femmes à d'autres, leurs champs à des conquérants…"


(Jérémie, 8)

"(Yahvé a dit) : Tes trésors, je les livrerai au pillage… je t'asservirai à tes ennemis… car un feu s'est allumé dans ma narine, il brûle contre vous."


(Jérémie, 15)


"Je vous ferai fondre… Je vous rassemblerai, j'attiserai contre vous le feu de mon courroux et je vous ferai fondre…"
(Ezéchiel)


"Celui qui sacrifie à un dieu, si ce n'est l'éternel seul, sera voué à la destruction ."

(Bible, exode 22 : 20)

"Combattez [Tuez] ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre,(les juifs les chrétiens, etc…) jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies."

(Coran, sourate 9 :12-14)

Le terme " tuer " est aussi beaucoup utilisé dans le Coran.

Dans toutes les traductions du Coran, le mot " GHETAL " a été traduit comme " le combat " ou " faire la guerre ". Mais quand nous cherchons dans le dictionnaire, nous constatons que " GHETAL " veut dire : " tuerie ", " massacre ", " abattage " " assassinat ", " homicide ". C'est le mot " HARB " qui veut dire la guerre, et les synonymes de " combat " sont les mots suivants : " NEZAL, JAHAD, NATAH ". Cette mauvaise interprétation existe dans toutes les langues, et je ne sais pas pourquoi ils ont honte de traduire exactement la même chose que dit le Coran. Très facilement vous pouvez avoir l'autorisation de tuer. [Trouvé ICI] [Vous pouvez aussi télécharger la version en fichier PDF, ICI]  très important pour mieux connaitre l'Islam - pour Mulsulman(e)s ou non Musulman(e)s désirant ardemment la paix sur terre...

Ce terme a justifié la propagation de la religion Islamique des débuts par la guerre. Bien sur le Catholicisme avec ses massacres et la religion Israélite n'ont rien à lui envier de ce côté. Il suffit de s'intéresser à l'histoire des religions et aux textes pour s'en rendre compte.


Cliquez ICI pour connaître la réponse d'un ex-imam à propos du mot "Guetal".

"Si ton frère, fils de ta mère, ou ton fils, ou ta fille, ou la femme de ton coeur, ou ton ami, qui t'est comme ton âme, t'incite en secret, disant : Allons, et servons d'autres dieux, des dieux que tu n'as point connus, toi, ni tes pères, (...) mais tu le tueras certainement : ta main sera la première contre lui pour le mettre à mort, et la main de tout le peuple ensuite"
(Bible, Deutéronome 13 : 6, 10)

"Les pires bêtes, auprès d'Allah, sont ceux qui ont été infidèles (dans le passé) et qui ne croient donc point. (actuellement)"
(Coran, sourate 9 :12-14)

Cette sourate peut rappeler ceci :

"Les juifs sont appelés humains mais les non-juifs ne sont pas des humains, ce sont des animaux."
( Talmud - Baba Mezia 114b)


" La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment,
excepté ceux qui se sont repentis avant de tomber en votre pouvoir: sachez qu'alors, Allah est Pardonneur et Miséricordieux."


(Coran, sourate 5 : 33, 34)


Mis à part l'amputation, ceci diffère de peu, d'un texte tiré du livre « Le vrai visage de Dieu » de la religion Raëlienne qui dit :

"Et ceux qui agissent contre le guide des guides et essaient de l'empêcher de mener à bien sa mission ou qui le côtoient pour semer la discorde parmi ceux qui le suivent verront également leur vie devenir un enfer…"
(Le Vrai Visage De Dieu p.293, ligne 16)

"Si les mécréants (non croyants) possédaient tout ce qui est sur la terre et autant encore, pour se racheter du châtiment du Jour de la Résurrection, on ne l'accepterait pas d'eux. Et pour eux il y aura un châtiment douloureux.
Ils voudront sortir du Feu, mais ils n'en sortiront point. Et ils auront un châtiment permanent.
Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage. "

(Coran, sourate 5 : 36, 38)

"Les hommes ont autorité sur les femmes, en vertu de la préférence qu'Allah leur a accordée sur elles, et à cause des dépenses qu'ils font pour assurer leur entretien. Les femmes vertueuses sont pieuses : elle préservent dans le secret ce qu'Allah préserve. Admonestez celles dont vous craignez l'infidélité ; reléguez-les dans des chambres à part et frappez-les. Mais ne leur cherchez plus querelle, si elles vous obéissent - Dieu est élevé et grand "
(Coran, sourate 4 : 34)

"Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs (polithéistes) où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.",
(Coran, sourate 9 : 5)


"Certes Ceux qui ne croient pas à nos versets, (le Coran) Nous le brûlerons bientôt dans le feu. Chaque fois que leur peau auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au chatiment. Allah est certes puissant et sage !"

(Coran, sourate 4 : 56)


Note : Il existe de très beaux textes dans les écrits qui sont remplis de sagesse et d'amour. Malheureusement, il existe aussi ce que vous venez de lire et ce n'est qu'un infime extrait. Pour comprendre et assimiler ce dont en quoi vous croyez, lisez vos textes.

"Ils viennent d'une terre lointaine, des confins des ciels; IHVH-Adonaï avec les engins de son exaspération, pour saboter toute la terre."
(Bible, Isaïe 13 : 4, 5)

A suivre....

SOURCE :http://extraneens.free.fr/les_dix_commandements.htm
Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 10:25

" Le monde est dangereux à vivre non à cause de ceux qui font le mal, mais à cause de ceux qui regardent et laisse faire."
Albert Einstein


La Femme et la religion

Avant le paradis il y a la vie.

Ecrit et publier par Extraneens

"Tu ne tuera point !" Pic00033

Les versets montrés ici sont la parole de Dieu, selon la religion prônée. Ils sont assez choquants comme beaucoup que vous trouverez sur ce site. Ce qu'il est important de savoir c'est que dans toutes les religions il y a des croyants modérés et des croyants fanatiques. J'ai bien dit dans TOUTES même si on entend moins parler de certains, ce qui n'excuse évidemment pas les autres.

Ce qui est étonnant c'est que ce Dieu puisse donner des directives semblables  sans savoir que des croyants les appliqueraient à la lettre vu qu'il les menace pour les appliquer. Comment un être omniscient n'aurait-il pu savoir cela ?

On pense souvent à tord que le Coran comporte des versets plus destructeurs que les autres monothéismes mais c'est une erreur.

Dans une autre page je vous parlerais de l'omniscience, de l'omnipotence, de l'omniprésence, etc. de Dieu. Nous verrons que ces "qualités" sont assez difficiles à démontrer après l'analyse de certains versets.

Mais en attendant, voici la condition de la Femme dans les ecrits monothéistes...

Sites d'aide pour vos vérifications : La Bible : ICI et Le Coran : ICI


S 'il est un domaine où semble crédible l'œcuménisme tant prôné, par le pape, c'est bien celui du mépris de la femme et de la restriction de sa personnalité à la seule fonction procréatrice. Monothéismes comme polythéismes n'ont jamais accepté que la femme occupe un rang égal au mâle dans leurs sociétés, l'accuser des perversions masculines est un meilleur rempart contre l'aspiration à ses droits légitimes. Mais les démocraties ont été bien lentes elles aussi à reconnaître l'importance qui leur était due et il y a encore du travail.

Le christianisme et le Nouveau Testament

"Tu ne tuera point !" Condamnee

Le Nouveau Testament est composé des quatre évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean et d'une collection de textes relatant les premiers pas de l'évangélisation du pourtour de la mer méditerranée par Paul principalement mais aussi Jacques, Pierre, Jean et Jude. Confondre les épîtres de Paul avec des lettres effectivement écrites par Paul serait une grande naïveté étant donné les nombreuses réécritures et retouches apportées aux textes dans les premiers siècles de la chrétienté. Les quatre évangiles ne doivent leur célébrité qu'à la sélection, effectuée progressivement par les évêques des premiers siècles, des quatre versions les moins contradictoires de la vie de JC parmi une soixantaine de textes. Ces derniers, malchanceux, reçurent le nom d'apocryphes. Les actes des apôtres, diverses épîtres et l'apocalypse sont analysés en détachant le mépris pour les femmes intrinsèque aux textes et pas seulement à leur interprétation par les croyants.

La femme chrétienne n'est qu'un ventre. Destinée à procréer, elle reste soumise à son mari comme son mari est le sujet du Christ, lui-même fils de Dieu. Le christianisme est très fervent de ce genre de classement rapide des personnes et des valeurs. L'ordre est donné en (Bible 1 Cor 11, 3) : "Le Christ est le chef de tout homme, l'homme est le chef de la femme, et Dieu le chef du Christ" (traduction de Pierre de Beaumont, Fayard Mame, 1973). Afin que le message soit bien entendu, le Nouveau Testament réaffirme ces vues en (Bible Ephé 6, 21-24) : "Dans la crainte du Christ, soyez tout dévouement les uns aux autres, les femmes pour leur mari comme au Seigneur, car leur mari est la tête de la femme comme le christ est la tête de l'église, son corps, dont il est le sauveur. L'église est tout dévouement au Christ, qu'il en soit toujours de même pour les femmes vis à vis de leur mari." La femme est au service de l'homme (Bible Colo 3, 18 ) : "Femmes, soyez tout dévouement pour vos maris comme il convient à des personnes unies au Seigneur".

Pour Dieu, les Femmes sont moins aptes intellectuellement.
(Bible 1 Cor 14 : 34-35) : "Que vos femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis de parler, mais qu'elles soient soumises comme le veut aussi la loi. Et si elles veulent apprendre quelque chose qu'elles interrogent leur propres maris chez elles car il est honteux pour une femme de parler dans les assemblées."

(Bible 1 Tim 2 : 11, 12) : « Que la femme reçoive l'instruction dans un esprit de paix et de parfaite soumission. Je ne permets pas à une femme d'enseigner en prenant autorité sur l'homme. Qu'elle garde plutôt une attitude paisible.»

(Bible Math 5 : 3) : « Et moi, je vous dis : quiconque répudie sa femme - sauf en cas d'union illégale - la pousse à l'adultère ; et si quelqu'un épouse une répudiée, il est adultère. »

La relégation de la femme au rang de servante est aussi nette que dans le Coran (Bible 1 Cor 11, 5-6) lorsque le port du voile s'impose comme unique solution à la perversité féminine : "Toute femme qui prie ou parle sous l'inspiration de Dieu sans voile sur la tête, commet une faute identique, comme si elle avait la tête rasée. Si donc une femme ne porte pas de voile, qu'elle se tonde; ou plutôt, qu'elle mette un voile puisque c'est une faute pour une femme d'avoir les cheveux tondus ou rasés." Et plus loin, en (Bible 1 Cor 11, 10) : "C'est pourquoi la femme doit avoir la tête couverte, signe de sa dépendance par respect des messagers de Dieu". C'est donc au nom du respect que les femmes chrétiennes, comme les musulmanes, se voient imposer le port du voile.

La masculinité des mythes, en dehors de l'oppression des femmes, trouve aussi sa pleine expression dans la violence requise à l'imposition des dogmes. La pudeur vestimentaire ne se limite pas au voile mais est définie en (Bible 1 Pier 3, 3) : "Votre parure ne sera pas extérieure: ondulations des cheveux, bijoux d'or, élégance des toilettes; elle sera toute intérieure: une âme douce et paisible en son secret. Voila ce qui est précieux au regard de Dieu.".

L'adultère féminin est condamné en (Bible Rom 7, 3 ) mais rien n'est dit sur un comportement similaire de la part du mari. Même situation pour le veuvage où aucune exigence n'est assénée au veuf alors que la veuve est destinée à l'adoration de son dieu (Bible 1 Tim 5, 5-7).

Et pour couper court à toute critique (Bible 1 Tim 2, 12-14) : "Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de faire la loi à l'homme, qu'elle se tienne tranquille. C'est Adam en effet qui fut formé le premier, Eve ensuite. Et ce n'est pas Adam qui se laissa séduire, mais la femme qui séduite, a désobéi.". La misogynie chrétienne n'est que l'expression de la faute originelle, un artifice pratique pour désigner le bouc émissaire. Mais le salut existe (Bible 1 Tim 2, 15) : "Néanmoins, elle sera sauvée par la maternité". Un ventre, tel est l'unique rôle de la femme dans une société chrétienne.

Si un homme parlait comme cela à une Femme, il serait étrange qu'il ne soit pas traité de machiste. Aors, s'il vous plait, mesdammes les croyantes, relisez vos textes sacrés.

Le mépris de la femme assure dès le départ à la religion chrétienne un pouvoir renforcé dans la mesure où la moitié de la population est privée du droit de parole et maintenue dans une position subalterne.


"Tu ne tuera point !" Sorcieres

L'islam et le Coran

La condition féminine fait partie des plus grands scandales générés par le Coran. La hiérarchie entre femmes et hommes doit obéir à la règle machiste fort répandue dans les 2 autres monothéismes (Coran II, 228) : "Les maris sont supérieurs à leurs femmes". La femme idéale est plus proche de l'esclave soumis que d'une personne apte à décider de sa vie.

(Coran IV, 38 ) : "Les hommes sont supérieurs aux femmes à cause des qualités par lesquelles Dieu a élevé ceux-là au dessus de celles-ci, et parce que les hommes emploient leurs biens pour doter les femmes. Les femmes vertueuses sont obéissantes et soumises."

Ou encore, sur la servitude la femme (Coran VII, 188) : "C'est lui qui vous a créés tous d'un seul homme, qui en a produit son épouse afin qu'il habitât avec elle, elle porta d'abord un fardeau léger et marchait sans peine.".

La femme est une possession du mâle dont il peut disposer comme bon lui semble, tant en ce qui concerne l'épouse (Coran II, 223) : "Les femmes sont votre champ. Cultivez-le de la manière que vous l'entendrez, ayant fait auparavant quelque acte de piété.", que les filles (Coran II, 220) : "Ne donnez point vos filles aux idolâtres tant qu'ils n'auront pas cru.". Et comme tout bien de consommation est jeté lorsqu'il n'a plus les faveurs de l'utilisateur, la femme peut être répudiée avec facilité et la procédure est précisée en (Coran II, 229 à 233) et (Coran LXV, 1 à 4).

Dans la recherche de témoins pour le règlement d'un litige"1 homme = 2 femmes" lors (Coran II, 282) : "Appelez deux témoins choisis parmi vous; si vous ne trouvez pas deux hommes, appelez-en un seul et deux femmes parmi les personnes habiles à témoigner; afin que, si l'une oublie, l'autre puisse rappeler le fait.".

Cette même inégalité de traitement prévaut aussi dans les droits de succession (Coran IV, 12) : "Dieu vous commande, dans le partage de vos biens entre vos enfants, de donner au fils mâle la portion de deux filles; s'il n'y a que des filles, et qu'elles soient plus de deux, elles auront les deux tiers de la succession; s'il n'y en a qu'une seule, elle recevra la moitié." ; voir aussi (Coran IV, 175).

La primauté de l'homme provient de son apparition première (Coran III, 193) : "Les femmes sont issues des hommes.", et (Coran IV, 1) : "O hommes! craignez votre seigneur qui vous a créés tous d'un seul homme; de l'homme il forma sa compagne.". La polygamie est officiellement acceptée en (Coran IV, 3) : "Si vous craignez d'être injustes envers les orphelins, n'épousez que peu de femmes, deux, trois ou quatre parmi celles qui vous auront plu.", et Mahomet montre l'exemple (Coran XXXIII, 6) : "Le prophète aime les croyants plus qu'ils ne s'aiment eux-mêmes; ses femmes sont leurs mères." et (Coran XXXIII, 27) ainsi que (Coran XXXIII, 47) : "O prophète! il t'est permis d'épouser les femmes que tu auras dotées, les captives que Dieu a fait tomber entre tes mains, les filles de tes oncles et de tes tantes maternels et paternels qui ont pris la fuite avec toi, et toute femme fidèle qui livrera son cœur au Prophète, si le Prophète veut l'épouser.".

Le Coran ne se limite pas à établir une supériorité homme - femme mais prévoit aussi la réprimande violente et l'exprime avec la plus grande clarté (Coran IV, 38 ) : "Vous [les hommes] réprimanderez celles dont vous avez à craindre l'inobéissance; vous les relèguerez dans des lits à part, vous les battrez; mais aussitôt qu'elles vous obéissent, ne leur cherchez point querelle. Dieu est élevé et grand.".

De même en (Coran IV, 19) : "Si vos femmes commettent l'action infâme (l'adultère), appelez quatre témoins. Si leurs témoignages se réunissent contre elles, enfermez-les dans des maisons jusqu'à ce que la mort les visite ou que Dieu leur procure un moyen de salut.". La mort pour les femmes adultères, seul remède pour le Coran qui, par contre, n'envisage pas le cas de l'homme adultère.

Autre exemple d'infidélité conjugale à la charge des épouses en (Coran LXVI, 10) : "Allah a cité en parabole pour ceux qui ont mécru la femme de Noé et la femme de Lot. Elles étaient sous l'autorité de deux vertueux de Nos serviteurs. Toutes deux les trahirent et ils ne furent d'aucune aide pour [ces deux femmes] vis-à-vis d'Allah. Et il [leur] fut dit: ‹Entrez au Feu toutes les deux, avec ceux qui y entrent", avec toujours la mort comme issue pour une religion à domination masculine.

Appeler à la mort de l'autre, de celui qui est différent, n'est pas la marque d'une réflexion particulièrement élaborée comme voudraient nous en persuader les théologiens.

La nocivité de toute forme de coquetterie féminine trouve son origine en (Coran XXIV, 31) : "Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs soeurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles cachent de leurs parures. Et repentez-vous tous devant Dieu, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès."

Le point culminant en est le port du voile, prescrit dans le cas d'une conversation avec les femmes de Mahomet (Coran XXXIII, 51) : "Si vous avez quelque demande à faire à ses femmes, faites-la à travers un voile; c'est ainsi que vos cœurs et les leurs se conserveront en pureté." De même en (Coran XXXIII, 57) : "O prophète! prescris à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants, d'abaisser un voile sur leur visage. Il sera la marque de leur vertu et un frein contre les propos des hommes.". Pourquoi le port du voile n'aurait-il pas le même effet sur les hommes ?

La femme soumise et devant fuir les regards masculins n'a pas à espérer d'émancipation au paradis (Coran XXXVII, 52) : "Auprès d'eux [les justes au paradis] seront des femmes au regard modeste, et leurs égales en âge.".

Enfin, les femmes sont marchandise dont la valeur dépend de leur soumission à l'islam (Coran LX, 10) : "Ô vous qui avez cru ! Quand les croyantes viennent à vous en émigrées, éprouvez-les; Dieu connaît mieux leur foi; si vous constatez qu'elles sont croyantes, ne les renvoyez pas aux mécréants. Elles ne sont pas licites [en tant qu'épouses] pour eux, et eux non plus ne sont pas licites [en tant qu'époux] pour elles. Et rendez-leur ce qu'ils ont dépensé (comme mahr). Il ne vous sera fait aucun grief en vous mariant avec elles quand vous leur aurez donné leur mahr. Et ne gardez pas de liens conjugaux avec les mécréantes . Réclamez ce que vous avez dépensé et que (les mécréants) aussi réclament ce qu'ils ont dépensé. Tel est le jugement de Dieu par lequel Il juge entre vous, et Dieu est Omniscient et Sage."

Le Coran réduit donc la femme au rang de spectatrice et domestique de l'homme tout comme les autres monothéismes. Elle peut être échangée ou rejetée comme pour tout produit de consommation courante; elle est à la charge du mari au même titre que le bétail, ce qui ne difère guère des autres monothéismes. Le maître peut disposer d'elle comme il l'entend et user de la force à son encontre. L'adultère semble être une exclusivité féminine, le mâle n'étant pas redevable envers son sujet. On ne peut que constater que certains pays musulmans actuels (bienheureusement pas tous) sont restés fidèles à ces préceptes. L'Iran l'a rappelé en 1995 à la conférence de Pékin sur la condition féminine (même attitude de la part du Vatican). Le port du voile, commandé par le Coran, est adopté à des degrés divers : foulard qui se limite à la couverture de la chevelure, tissu qui ne laisse que les yeux comme unique appel au secours, grilles infligées par les Talibans, ou encore couverture complète du visage.

Officiellement un rempart contre les regards masculins déplacés, ce voile protège plus efficacement les sociétés musulmanes contre leur propres désirs en soumettant au silence la moitié de leur population.


"Tu ne tuera point !" Decapitation2oo

"Tu ne tuera point !" Decapitation1oo

Le judaïsme et la Genèse

"Sois béni, Seigneur notre Dieu, Roi de l'Univers, qui ne m'as pas fait femme", une des prières que tout bon juif doit prononcer chaque matin.

Pure invention de quelques mâles qui auraient détourné le message biblique ? Pas vraiment car dans la Bible, qui s'ouvre par le livre de la Genèse, il ne faut pas attendre longtemps pour apprendre que l'homme n'a effectivement fauté que parce que la femme l'y a entraîné. Le fruit dégusté dans le Jardin d'Eden par la gourmandise féminine propulse l'humanité dans le Mal. Ce dieu, qui paraît-il n'est qu'amour, condamne alors la femme a enfanter dans la souffrance et l'assigne à l'obéissance perpétuelle à son mari (Bible Genèse 3, 16) : "Le Seigneur dit ensuite à la femme: « Je rendrai tes grossesses pénibles, tu souffriras pour mettre au monde tes enfants. Tu te sentiras attirée par ton mari, mais il dominera sur toi »".

Après l'épisode de Caïn et Abel, fils d'Adam et Eve dans ce livre multimillénaire, suit la longue énumération de la descendance d'Adam jusqu'à Noé où seuls les enfants mâles se voient nommés; une dynastie n'a que faire des filles dans sa transmission. Idem pour la liste de la filiation de Sem, fils de Noé, jusqu'à Abraham. Avec ce dernier patriarche, les femmes commencent à faire parler d'elles, ou plus exactement c'est leur ventre qui entre en scène.

Mais toutes n'ont pas un rôle de premier plan. Sara, épouse d'Abraham, est stérile. La cause n'est pas précisée mais aucun croyant n'osera exiger de son dieu qu'il lui en donne une justification. Abraham en serait-il alors réduit à un amour uniquement charnel avec son épouse légitime? La perpétuation d'une race soumise à son dieu oppresseur exige au contraire son tribut de nouveaux nés afin de mieux le célébrer et le servir. Il est donc permis à Abraham de s'acoquiner avec Agar, l'esclave de Sara, et Ismaël viendra au monde peu de temps après. Abraham, père d'un enfant hors mariage... Sara, retrouvant sa fécondité, put alors accoucher d'un fils, Isaac. Enfin, après le décès de Sara et parce qu'il ne sert à rien de se morfondre dans le veuvage, Abraham prit une troisième femme qui porta à huit le nombre de ses enfants, tous des garçons naturellement.

Si Abraham a montré une réelle virtuosité dans la reproduction divinement assistée, Jacob, son petit fils, en suivit les préceptes avec encore plus de succès. Jacob sut exploiter toutes les ressources de la polygamie que son grand père n'aurait certainement pas dénigrées. Et le bilan est éloquent: un père, Jacob, quatre femme dont deux légitimes, treize enfants. Les esprits mauvais imagineront immédiatement que ces treize rejetons furent exclusivement des fils mais la mansuétude divine prendra en défaut ces blasphémateurs : le treizième enfant est une fille, résidu inutile d'une procréation abondante dont la finalité était uniquement la création d'Israël. Les douze garçons seront les chefs des douze tribus d'Israël. Objets de consommation épisodique, les quatre femmes de Jacob ne sont que des utérus dont les souhaits, les angoisses, les personnalités n'intéressent pas les rédacteurs multiples de la Genèse. Il est à noter qu'une femme est mentionnée d'autant plus longtemps qu'elle est fertile; le sort des épouses stériles étant expédié en quelques lignes (jamais il n'est question de stérilité masculine ce qui participe précisément de la culpabilisation systématique de la femme).

Pourtant, certaines d'entre elles ont droit à quelque apparition sans rôle reproductif. La condamnation n'en est que plus ferme où les seuls traits féminins se résument au commerce de leur sexualité (Bible Genèse 19, 6) : "Voici, j'ai deux filles qui n'ont point connu d'homme; je vous les amènerai dehors, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Seulement, ne faites rien à ces hommes puisqu'ils sont venus à l'ombre de mon toit."
et à la séduction perfide comme compagne du mensonge" (Bible Genèse 39, 7-20).

Mais la perversité féminine éclate aussi dans la seule fonction reproductrice que lui reconnaît la Bible, preuve que la nocivité intrinsèque de la femme s'insinue même dans ce qui devrait la grandir. Loth, neveu d'Abraham, a deux filles célibataires. Soucieuses de procréer, elles enivrent leur père et, par l'inceste, parviennent à leurs fins.

La Bible n'est donc qu'un ouvrage religieux pour lequel une femme ne reçoit de statut que dans la maternité.

La lapidation y fait aussi loi : (Bible deutéronome 22 : 20, 21) : "Mais si le fait est vrai, si la jeune femme ne s'est point trouvée vierge, on fera sortir la jeune femme à l'entrée de la maison de son père; elle sera lapidée par les gens de la ville, et elle mourra, parce qu'elle a commis une infamie en Israël, en se prostituant dans la maison de son père. Tu ôteras ainsi le mal du milieu de toi."


"Tu ne tuera point !" Lapidation

L'hindouisme

Si une femme ne vaut pas grand chose, une veuve en vaut encore moins. Sachant qu'une femme ne voit son existence acceptée que pour la survie de la race ou l'assistance du mari, le décès de ce dernier rend alors son existence superflue. L'hindouisme propose une solution dont l'horreur le dispute à l'animalité : le bûcher! Dénommée le sati, la crémation d'une veuve, vivante, sur le bûcher de son mari défunt signifie à l'épouse son inutilité.

Il serait naïf de supposer cette tradition enterrée dans les profondeurs de l'histoire, un cas a été observé en août 2002 près de Bhopal en Inde. Une femme est morte dans les flammes du bûcher funéraire de son mari âgé de 70 ans, mais bien qu'il y ait eu plus d'un millier de témoins oculaires, les conditions exactes semblent assez difficiles à déterminer. Que la veuve se soit précipitée dans le feu d'elle-même enjointe par une foule extatique ou qu'elle y ait été poussée par des parents pressés de récupérer ses terres, il s'agit bien d'une mort commise au nom de sa future divinisation.

Des cérémonies de recueillement ont eu lieu peu de temps après dans les temples voisins pour célébrer la déesse Sati Devi qu'elle était devenue et pas pour s'apitoyer sur cette fin barbare et insensée. Les hindous ont plus soif de nouveaux sacrifices et d'idoles supplémentaires que de justice sociale. Il faut noter que ce village, situé dans une région pauvre de l'Inde, a connu cinq sati en 150 ans.

La société hindoue réserve un traitement extrêmement cruel aux veuves. Elles sont souvent victimes de crimes sociaux, violées et punies par le rejet social. Le sati peut être demandé par la belle famille qui tire profit de l'élimination de l'héritière des biens du mari. Des lois existent comme celle sur le remariage des veuves afin de garantir les acquis des jeunes veuves, mais l'hostilité sociale contre les veuves demeure encore actuellement bien réelle.

En 1987, le sati d'une femme âgée de 27 ans était devenu une affaire nationale. Bien que morte elle aussi devant des milliers de témoins, il n'a pas été possible d'établir si elle avait sauté dans le feu ou si elle y avait été jetée par ses gendres. Et là encore, des célébrations religieuses perpétuent toujours le "sacrifice".


"Tu ne tuera point !" Sati

Le bouddhisme

Bien qu'il aime à se parer d'oripeaux exotiques, le bouddhisme n'a pas plus de considération pour les femmes que ses collègues mono ou polythéistes. Seule sa distance des sociétés européennes semble lui conférer une aura de respectabilité, la lecture des textes ne la justifiant pas.

Raoul Vaneigem rappelle dans son livre De l'inhumanité de la religion (page 113) :

"Enfin à ceux qui verraient dans le bouddhisme une religion moins brutale et plus ouverte au sentiment d'émancipation, il n'est pas inutile de rappeler quelques préceptes de la Précieuse Guirlande des avis au roi, que le Dalaï Lama ne dédaigne pas de citer et d'approuver dans son ouvrage, Comme la lumière avec la flamme:

L'attirance pour une femme vient surtout
De la pensée que son corps est pur
Mais il n'y a rien de pur
Dans le corps d'une femme

De même qu'un vase décoré rempli d'ordures
Peut plaire aux idiots
De même l'ignorant, l'insensé
Et le mondain désirent les femmes

La cité abjecte du corps
Avec ses trous excrétant les éléments,
Est appelée par les stupides
Un objet de plaisir".


Un des textes fondamentaux du bouddhisme, le canon pali, exprime lui aussi sans ambiguïté cette misogynie (cité dans Le bouddha, Henri Arvon, PUF, 1972) :



"Aussi le bouddha ne cesse-t-il de mettre ses disciples en garde contre la séduction insidieuse exercée par la femme: «Il faut se méfier des femmes, leur recommande-t-il. Pour une qui est sage, il en est plus de mille qui sont folles et méchantes. La femme est plus secrète que le chemin où, dans l'eau, passe le poisson. Elle est féroce comme le brigand et rusée comme lui. Il est rare qu'elle dise la vérité : pour elle, la vérité est pareille au mensonge, le mensonge pareil à la vérité. Souvent j'ai conseillé aux disciples d'éviter les femmes.»"


Source : http://atheisme.org/femmes.html

"Tu ne tuera point !" Svast1

remarque personnel :

Je suis intimement convaincu, que toute religions ou philosophies et enseignement spirituelle originel.

ont été au fil des siècle dévier de leurs sens premier, dans le but de trompé l'humanité et l'éloigner de la vérité.
Et de l’asservir, l’empêcher de devenir l'Être divin qu'il fut.

Le maintenir dans l'ignorance, et la bêtise, et de s'en servir à dessein, et d'en disposer comme bon leurs semble.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

Lilith 168

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 66
Localisation : Lot

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 12:56



Evidemment la femme restera l'éternité durant, face à ces religions patriarcales et archaïques -un démon.

Elle procrée, donne la vie, elle possède aussi une parfaite intuition, elle est une formidable créatrice dans tous les domaines,

et les hommes se sentent inférieurs en comparaison de ce Tsunami de créativité infinie, du coup les gros mâles jaloux à l'excès ne

peuvent qu'oppresser lâchement ce qu'ils envient quitte à sacrifier ces êtres chers et fragiles.

"Dommage car le monde dépend aussi de cet être masculin exclusivement primaire mentalement, et dont la psychologie tourne surtout

autour de son sexe reproducteur et de son agressivité excessive.





Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 13:10

Bravo Bravo (rires) magnifiquement bien dit Lilith, je suis entièrement d'accord avec se point.

Dons je ne me sent aucunement piquer au vif, contrairement à certains qui iront jusqu'à nier l'évidence de se qui est clairement écrit et explicité, se sentiront même personnelement viser.

Alors que se n'est évidement pas le but, c'est à chacun de travaillé à changer son mental (le petit) et ascensionné vers le mental céleste.

J'aime énormément les femmes, mais pour se qu'elles représentes dans leurs Êtreté et non seulement pour les relations bassement sexuelle.
La femme est une des plus grande beauté de l'univers, mais aussi certainement l'un de ses plus grands secret.

C'est bien là que surgit une passion sans borne qui ne souffre d'aucune limite.

quand on se trouve dans une quête spirituelle sérieuse et journalière, on ne peu considérer la femme comme nous étant redevable de quoi que se soit, ni même la placée dans l'ombre de l'homme, mais comme étant complémentaire, tout comme nous leurs somme complémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

Lilith 168

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 66
Localisation : Lot

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 13:24

orné a écrit:
Bravo Bravo (rires) magnifiquement bien dit Lilith, je suis entièrement d'accord avec se point.

Dons je ne me sent aucunement piquer au vif, contrairement à certains qui iront jusqu'à nier l'évidence de se qui est clairement écrit et explicité, se sentiront même personnelement viser.

Alors que se n'est évidement pas le but, c'est à chacun de travaillé à changer son mental (le petit) et ascensionné vers le mental céleste.

J'aime énormément les femmes, mais pour se qu'elles représentes dans leurs Êtreté et non seulement pour les relations bassement sexuelle.
La femme est une des plus grande beauté de l'univers, mais aussi certainement l'un de ses plus grands secret.

C'est bien là que surgit une passion sans borne qui ne souffre d'aucune limite.

quand on se trouve dans une quête spirituelle sérieuse et journalière, on ne peu considérer la femme comme nous étant redevable de quoi que se soit, ni même la placée dans l'ombre de l'homme, mais comme étant complémentaire, tout comme nous leurs somme complémentaire.




Tout d'abord je tiens à dire : "DESOLEE LES GARS, il ne s'agit de ma part d'attaque féministe mais d'une réalité qui a bien du mal à s'imposer".

Tu ne m'étonnes point Orné, j'avais capté depuis longtemps que tu es un homme excessivement intelligent, et peu t'en faut pour comprendre où chacun d'entre-nous veut en venir dans ses posts.

Une qualité exceptionnelle de savoir lire ou écouter sans porter aucun jugement ou à priori.
Merci Orné de faire preuve d'une telle ouverture d'esprit, de nos jours, alors qu'une incroyable régression s'amorce depuis plusieurs années.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 18:26

le même dieu qui a ordonné de ne pas tuer dans les 10 commandements, demandait à abraham quelques temps auparavant de tuer son propre fils... cherchez l'erreur!

de toutes façons, pensez-vous vraiment que Dieu s'exprimerai par négation?

dieu serait pour une limitation de la liberté de ses créatures?

dieu est pour la liberté voyons
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 19:57

Lilith et Orné, au vu de vos commentaires, vous n'avez manifestement pas compris le besoin d'émergence du principe féminin, je vais essayer d'être clair : vous devez déjà dissocier la polarité féminine du sexe, comme vous le savez chaque être humain possède en lui deux polarité (féminin/masculin), depuis longtemps, chez une grande majorité d'hommes et de femmes le principe masculin prévalu indépendamment du sexe (Thatcher est un bon exemple pour comprendre cette nuance), il est associé au lobe gauche du cerveau à savoir l'analytique...

Le principe féminin associé au lobe droit du cerveau (intuition, créativité) est faiblement représenté (ou dominant) actuellement, là encore indépendamment du sexe...

Tout réside dans l'émergence du principe féminin pour s'harmoniser avec le principe masculin (l'équilibre du Yin et du Yang) !

Quand vous comprenez cela, alors la lutte homme/femme tout comme la recherche d'une responsabilité dans les sociétés patriarcales devient illusoir...

Cette vidéo de Daniel Meurois l'explique parfaitement :

Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 20:04

Uru_anna a écrit:
Lilith et Orné, au vu de vos commentaires, vous n'avez manifestement pas compris le besoin d'émergence du principe féminin, je vais essayer d'être clair
J'espère au moins que tu n'est pas sérieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 20:14

Non orné, confondre responsabilité masculine en désignant l'homme (sexuellement) prouve que vous n'avez pas compris la nuance...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 20:22

on peut dire sans trop se tromper, qu'en général, de nos jours encore, les femmes sont plus féminines que les hommes

mais que dans l'ensemble, la civilisation reste globalement masculine dans ses agissements

il y a une inertie qui se perpétue, et qu'on ne renversera pas de sitôt, qui renforce continuellement la domination des principes masculins dans nos sociétés : les quatre piliers de l'endoctrinement des masses qui sont la religion, le gouvernement, l'éducation et les médias

bien qu'un contrôle permanent sur ces 4 piliers soit nécessaire pour qu'ils restent à polarité masculine, une grande partie de ce sale boulot se fait toute seule, la "masculinisation" des populations est rentrée jusque dans nos gènes, dans notre adn

en même temps, la reconquête de notre partie féminine en devient passionante, le jeu en vaut la chandelle, c'est le but de la vie en quelque sorte, parvenir jusqu'à l'équilibre parfait des deux polarités

mais c'est malheureusement un sujet qui passe inaperçu par la plupart des gens, sauf en fin de vie, souvent...


Dernière édition par luctix le Dim 8 Sep 2013 - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 20:25

Uru_anna a écrit:
Non orné, confondre responsabilité masculine en désignant l'homme (sexuellement) prouve que vous n'avez pas compris la nuance...
Ah oui ? j'ai certainement du faire une erreur quelques part alors MDR

il N'empêche que ton petit court élémentaire fut mes deux minutes de fou rire de la soirée.

Mais bon en m$eem temps voici un passage de mon texte qui démontre la contraire

Citation :
J'aime énormément les femmes, mais pour se qu'elles représentes dans leurs Êtreté et non seulement pour les relations bassement sexuelle.
La femme est une des plus grande beauté de l'univers, mais aussi certainement l'un de ses plus grands secret.

quand on se trouve dans une quête spirituelle sérieuse et journalière, on ne peu considérer la femme comme nous étant redevable de quoi que se soit, ni même la placée dans l'ombre de l'homme, mais comme étant complémentaire, tout comme nous leurs somme complémentaire.
Donc maintenant, dis moi où n'aurais-je pas compris ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 20:35

Orné, voyons, ne te fait pas plus bête que tu n'es, de une tu écris :"magnifiquement bien dit Lilith, je suis entièrement d'accord avec se point" (lire le com de lilith de 13:56)" et ensuite tu n'explique absolument pas la nuance entre principe féminin/masculin et l'homme et la femme définis sexuellement .... en gros tu fais de l'amalgamme...

Laisse de côté ton égo démesuré... Wink 
Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 20:45

Uru_anna a écrit:
Orné, voyons, ne te fait pas plus bête que tu n'es, de une tu écris :"magnifiquement bien dit Lilith, je suis entièrement d'accord avec se point" (lire le com de lilith de 13:56)" et ensuite tu n'explique absolument pas la nuance entre principe féminin/masculin et l'homme et la femme définis sexuellement ....  en gros tu fais de l'amalgamme...

Laisse de côté ton égo démesuré... Wink 
Non seulement tu es hors sujet, tu es insultant, et tu tiens des propos personnels, et tu es incapable de comprendre que cela transparait hors de mes écrits la nuance dons tu parle résultat des courses.
tu fera désormais partie de ceux à qui je ne répondrais plus MDR
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 20:52

uru anna, tu pourrais développer, je te remercie pour cette vidéo mais je ne vais pas la regarder maintenant

que veux-tu dire par :

"Tout réside dans l'émergence du principe féminin pour s'harmoniser avec le principe masculin (l'équilibre du Yin et du Yang) !

Quand vous comprenez cela, alors la lutte homme/femme tout comme la recherche d'une responsabilité dans les sociétés patriarcales devient illusoir... "


pourquoi illusoire?

mais c'est vrai que les clichés homme/femme de orné et lilith sont un petit peu nazes... les femmes sont géniales, les hommes sont méchants...

si les femmes étaient si géniales, ça se saurait!

lilith dit que la femme a une parfaite intuition, c'est exagéré!

je plaisante, mais c'est bien plus compliqué que ça
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 21:01

Je comprend ton attitude Orné, la fuite est plus facile que la remise en cause... enfin, ce n'est qu'une question d'égo Wink 
Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 21:08

Uru_anna a écrit:
Je comprend ton attitude Orné, la fuite est plus facile que la remise en cause... enfin, ce n'est qu'une question d'égo Wink 
Noooon c'est pas ça, je crois que tu as mal compris au fait.
Ce que je voulais dire, c'est que je suis dans une démarche de partage d'opinion, et non d'affrontement puérile et stérile;

Au fait plus haut j'ai donner mon avis, ainsi que lilith, et tu es venu nous imposer ton court élémentaire sur le ying & le yang, je trouvais que c'était juste un peu limite rien de plus.

Donc rien de bien grave en somme....Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 21:19

Luctix, pour faire simple et rapide, l'être humain est doté de ces deux polarités, je connais beaucoup d'hommes dont la polarité est plus féminine (intuition, création, ect..) comme je connais beaucoup de femmes dont la polarité est plus masculine (performance, dualité, ect..) et vice versa, cela n'a rien à voir avec l'homme et la femme sexuellement parlant, bien sur si on parle de probabilités, alors sur un large panel les hommes auront tendance à être plus investi du principe masculin et les femmes plus investi du principe féminin, mais à une échelle moindre on observe une large différence, c'est un peu comme l'astrophysique et la physique quantique...

Ce qui est sur c'est que la société depuis longtemps privilégie l'émergence du principe masculin vis à vis du principe féminin, mais ce n'est pas que de l'acqui, c'est également de l'inné...



Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

Lilith 168

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 66
Localisation : Lot

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeDim 8 Sep 2013 - 22:28


Et voilà ça recommence, toujours de perpétuels amalgames envahissent inutilement vos commentaires par rapport à mes messages.

Bien sûr, j'ai pris un raccourci et bizarrement vous ne l'avez pas saisi, mis à part Orné, qui comme je le disais plus haut, sait la plupart du temps où les gens veulent en venir.



Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Les secrets enfouis de la Bible   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeMar 22 Oct 2013 - 17:36

Avant propos : Je vous propose un reportage sur les recherches archéologiques mettant en exergue l'ancien testament. selon mes perceptions et convictions, se reportage tient surtout sur le travail propre à l'archéologie justement. Quand aux conclusions et hypothèse avancée, je suis beaucoup moins chaud. Il n’empêche suivit d'un oeil aiguisé cela m'aura permis d'y entrevoir certains points rejoignant mes idées. Par-contre, je regrette l'absence de comparaisons entre les écrits de la genèse et les tablettes enuma Elish, qui pourtant font fois. Un autre point, j'aime bien de constaté que les chercheurs de se reportages sont pour la plupart Israélite. se qui me donne à pensé que la propagande y est très marqué. Surtout quand il y est fait mention de leurs grand territoire tant rêvé par les sionistes dure, c'est à tire de l’Égypte à la Mésopotamie, jusqu'au Tigre et l'Euphrate (comme pour leurs drapeau, les deux lignes) Autre élément très curieux, ils n'hésite pas à remettre en question l'existence de Moise, mais mettent un point d’honneur à réhabilité David et surtout son fils Salomon, de grands guerriers n'est-ce pas ? Vous voyez où je veux en venir. Encore plus bizarre cette volonté à peine feinte de nier Sumer et Babylone, évoqué juste au début et si vite oublier...Quand on sais à quel point l'origine de toutes les religions en dépende, et les personnages même de la bible, je trouve ça troublant. Et comme je le disais me réconforte dans mes idées. Bref voici le dit reportage :    

Les secrets enfouis de la Bible

"Tu ne tuera point !" Map-7-nations-of-canaan_shg

1ère époque


L’archéologie au service de la vérité biblique. Sur les pas du monothéisme, l’histoire d’un peuple appelé israël:
Les incohérences chronologiques du récit.
Sur les traces d’une révolution sociale et économique.
Le Nom du Dieu de Madian, un dieu de Liberté.

2ème époque

Le Royaume de David et Salomon.
Un palais en Syrie.
Des statuettes de Achérah: la mère Divine et l’enfant
La domination assyrienne et la révolution de Josias.
L’exil de Babylone et la naissance du talmud.
Les manuscrits de la mer morte.
Une tradition orale.

(reportage en 11 partie de plus où moins 11 min chacune, je poste les 3 1er, veillez suivre le liens pour les 8 restante.)

Partie 1



partie 2



Partie 3



Partie 4



Finalement j'en ai mis 4 (sourire) pour la suite c'est ICI.
Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 16:57

Hier ici même, j'évoquais la corrélation entre la genèse et l'Enuma Helish. dans mes recherches je suis tombé sur cet article que j'ai trouvé intéressant. A vous de voir, bonne lecture.

Enuma Elish
L'origine Babylonienne de la Genèse Biblique


L'Enuma Elish est l'épopée babylonienne de la création du monde. Le texte fut découvert au XIXe siècle sous forme de fragments dans les ruines de la bibliothèque d'Assurbanipal à Ninive. Ecrite au XIIIe siècle av. J.-C elle est composée de sept tablettes d'argile couvertes d'écriture cunéiforme. La plus grande partie de la cinquième tablette n'a jamais pu être retrouvée. Mis à part cette lacune, le texte est quasiment complet.
Ce texte à vocation religieuse, récité et chanté en public lors des grandes fetes religieuses sumériénnes, était le principal texte religieux et sacerdotal de l'époque et résumait toute la sagesse, le savoir et théologie de son époque. Connu de tous, il a influencé toutes les civilisations de mésapotamie.
Son importance est surtout le parallèle jeté avec le chapitre de la genèse biblique, puisqu'elle montre clairement la source d'inspiration des rédacteurs de la bible -7éme siècle avant JC-, lors de la période de l'exil, quand ils sont rentrés en contact avec la culture babylonienne en mésapotamie, et surtout l'immense influence que ces textes de cosmogonie mésapotamienne ont eu sur la conception du monde telle que relatée dans l'ancien testament.
Ce grand poème assyrien, raconte l'histoire de la création du monde et l'homme, a été appelé par les Assyriens et les Babyloniens « Enuma Elish », qui signifie «Quand là haut», à partir des deux premiers mots du texte. Le poème se composait de quelques 994 lignes, et était divisée en sept sections, dont chacune a été inscrite sur une tablette séparée. Le poème incarne les croyances des Babyloniens et les Assyriens concernant l'origine de l'univers, il décrit la parution des dieux du chaos et raconte la façon dont les forces du désordre, représentée par la vierge Apsu dieu des eaux et Tiamat, ont été renversés par Ea et Marduk, et comment Marduk, après avoir complété le triomphe des dieux sur le chaos, se mit à créer le monde et l'homme.
L'épopée de l'Enuma Elish, débute avec le récit de la conception par Apsû (l'eau douce) et Tiamat (l'eau salée) des premiers dieux. Trois générations de dieux vont ainsi se succéder. Mais les derniers nés, bruyants et perturbateurs attirent la colère d'Apsu. Celui-ci, avec l'aide de son conseiller Mummu, décide de les détruire. Ea (Enki), l'un d'entre eux, apprend le complot et décide de le déjouer. Il plonge Apsu dans un profond sommeil, le tue et enchaîne Mummu. Enfin débarrassé de ses ennemis, Ea engendre un fils, Mardouk, qui dès sa naissance est supérieur aux autres dieux, qui parviennent à persuader Tiamat de venger la mort de son époux Apsu en les aidant à détruire les fauteurs de troubles. Tiamat créé alors une armée de monstres et en donne le commandement à Kingu. Mardouk accepte de combattre Tiamat en échange de la place la plus élevée dans la hiérarchie des dieux. Mardouk parvient à tuer Tiamat et avec sa dépouille, il crée l'univers. Après cela, Mardouk décide de créer l'homme pour qu'il serve les dieux. Ea tue Kingu et avec son sang crée l'humanité. Le texte se termine par une liste de cinquante noms donnés à Mardouk et par un appel aux hommes à le vénérer.
Partie importante de la littérature babylonienne a été étudié de façon précise par Mr. George Smith, dans son livre : "Le conte chaldéen de la Genèse», et il reprend la version babylonienne de la Création, telle qu'elle existait au VIIe siècle avant Jésus-Christ, ce qui a amené les historiens à faire beaucoup de comparaison avec le récit correspondant au Livre biblique de la Genèse.
La conception biblique du ciel (gen 1.6-7) est intimement liée à la conception du ciel sumérienne et plus tard egyptienne (voir illustations) ainsi, le ciel est un espace entre les eaux qui sont au dessus et celles du dessous. Le ciel est un epace clos entre les deux « Dieu dit : qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux.et il sépara les eaux qui sont au dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au dessus de l'étendue (le ciel) », cette vision des eaux du dessus se retrouvera plus tard dans le récit du déluge (gen 7.10-12) « en ce jour là toutes les sources du grand abime jaillirent et les écluses des cieux souvrirent. ». Dés lors l'influence de la cosmogonie sumérienne, la plus répandue à l'époque de la rédaction du chapitre Genése biblique, ne pouvait que servir de base à la mise en place du scénario des origines israelites. Cela se reflétera encore au niveau de la perception des étoiles, soleil et la lune, considérés comme des lumliaires pour éclairer le ciel (gen : 1.14-17) « Quil y ait des luminaires dans létendue du ciel, pour séparer le jour de la nuit, Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand pour présider au jour, et le plus petit pour présider à la nuit », ce qui est excatement les faits et gestes attribués à Marduk dans l'épopée écrite plus de1000 ans plus tot à sumer.
Les légendes de Babylone ont fait un récit de la création des cieux et des corps célestes, et contenaient indirectement un récit sur la création de l'homme. En dépit de cela, cependant, leur ressemblance avec le récit en hébreu a été sans équivoque.
Après l'apparition de travail de M. Smith, d'autres savants comme Oppert, Schrader, et Sayce se sont associés à l'interprétation de la légende de la création. En l'an 1890, dans son important ouvrage « Die Kosmologie der Babylonier », professeur Jensen, de Marburg a donné une traduction exhaustive de la légende; en 1895 professeur de Leipzig Zimmern traduit tous les fragments alors connus, et un an plus tard professeur Delitzsch de Berlin a également publié un rendu.
Le plus frappant de tous les nouveaux fragments du poème publié peut-être celui qui contient des lignes de la tablette sixième nous fournit un texte décrivant la création de l'homme. Nous savons maintenant que, comme dans le récit en hébreu, l'acte culminant de la Création a été la réalisation de l'homme. Marduk est ici représenté comme déclarant Ea qu'il va créer l'homme de son propre sang, et de l'os dont il le forme, il est important de noter que le mot assyrien utilisé ici pour "l'os", issimtu, qui n'a pas été jusqu'ici connu, correspond à ESEM le mot hébreu pour " l'os ", qui se retrouve dans Genèse 2.23 (Et l'homme dit : voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! On l'appellera femme, parce qu'elle a été prise de l'homme) en relation avec le récit sumerien de la création de la femme. Le texte fournit donc un autre point de ressemblance entre les histoires babyloniennes et les histoires en hébreu de la Création. Le nouveau fragment corrobore également à un degré remarquable le récit de lhistorien Bérose de la version babylonienne de la création de l'homme.
En ce qui concerne l'étendue et le contenu du poéme de la Création, nous savons maintenant que les Tablettes qui ont été composées sont au nombre de sept. De ce que nous apprenons que, lorsque le travail de création a été terminé, les dieux se sont réunis une fois de plus dans Upshukkinakku, leur chambre du conseil, en assemblée solennelle et se mirent à faire honneur à Marduk, le Créateur, en récitant devant lui la remarquable série d'adresses qui forment le contenu de le derniere vers du poème.
Depuis l'époque de la première découverte des tablettes de ce poème, l'interet de leur étude vient du fait de leur dieux se sont réunis une fois de plus dans Upshukkinakku, leur chambre du conseil, en assemblée solennelle et se mirent à faire honneur à Marduk, le Créateur, en récitant devant lui la remarquable série d'adresses qui forment le contenu de le derniere vers du poème.
Depuis l'époque de la première découverte des tablettes de ce poème, l'interet de leur étude vient du fait de leur ressemblance frappante avec les récits apparentés dans le livre biblique de la Genèse. Le regretté M. George Smith, qui a été le premier à publier un compte rendu du poème, a reconnu cette ressemblance et elle a souligné dans ses papiers sur le sujet en 1875. On raconte que ce dernier, le jour de sa premiére lecture de ce texte, a dechiré ses habits et de frappa la tete cotre les murs, en mesurant l'ampleur de ses implications sur l'histoire connue de l'humanité.
Cinq axes principaux peuvent être tracés, qui ont été combinés pour former le poème; ceux-ci peuvent être décrits comme : (1) La naissance des dieux, (2) La légende de Ea et Apsu, (3) Le Dragon-Mythe, (4 ) Le compte réelle de la Création et (5) L'Hymne à Marduk sous sa cinquante titres.
Le conte correspond exactement avec les écrits de l'historien Bérose sur les croyances babyloniennes concernant l'origine de l'univers, depuis ses débuts quand le monde n'avait pas vu le jour et quand l'obscurité et l'eau seules existaient.
Ainsi, après une épique bataille des Dieux qui fini par imposer la suprématie de Marduk, le conte final de la création du monde par Marduk, tels que relatés dans la quatriéme tablette de la création, Marduk a divisé Tiamat en deux moitiés et a utilisé une moitié d'elle pour créer le ciel. Le texte poursuit qu'il a fondé dans le ciel, qui est appelée E-Shara, une demeure et a assigné Anu, Bel et Ea à habiter leurs quartiers respectifs. La cinquième tablette ne commence pas par le conte de la création de la terre, mais parle de la fixation des constellations du zodiaque, la fondation de l'année. Marduk chargea le dieu-lune et le dieu-soleil de leurs missions respectives : au premier il confia la nuit et fixa les phases de la Lune et ses positions relatives, et au deuxième donna la charge du Soleil. Il est également à noter que la cinquième tablette a enregistré la création de la végétation. C'est ce qui fait l'objet d'une partie du poème qui est certain, dès les premières lignes où Marduk est salué comme «Asari »,« Donneur de plantation »,« [le fondateur du semis] "," Créateur de céréales et de plantes, 'qui a fait [l'herbe verte au printemps jusqu'à ]!'"; et la création de plantes et d'herbes naturellement suivi celle de la terre.
Dans la sixième tablette, est racontée l'histoire de la création de l'homme. Nous apprenons dès le début de cette tablette que Marduk après avoir "« entendu la parole des dieux», les dieux sont venus à lui et se sont plaints qu'il n'y avait pas sanctuaires édifiés en leur honneur, et quil n'y avait personne pour les adorer. Pour répondre à ce besoin Marduk formé le dispositif de création de l'homme. Marduk déclare qu'il va créer l'homme pour "que le service des dieux puisse être établi".
On obtient le texte de façon claire et consécutifs de la façon dont, après la création des cieux et la terre, aperçu que la terre était déserte, et comment il fit couper la tête à l'un des dieux (à-Bel ou à Tiamat selon les versions) et en mélangea le sang qui coulait avec de la terre, pour créer des hommes et des animaux.
D'autre part, dans le poème babylonien Marduk déclare quil va créer des os pour former l'homme, le mot assyrien utilisé ici pour "l'os" est sans doute l'équivalent de ESEM le mot hébreu "," l'os ", qui survient à la fin du récit de la création de la femme dans la Genèse 2.23, mentoionné précédemment. Le sang de Tiamat, a été employé non seulement dans la création de l'homme mais aussi dans celle des animaux, parce que Marduk, voulait accorder des adorateurs aux dieux, a fait la création de l'homme, et si celle des animaux ont suivi, il doit avoir été enregistré en tant que filiale et moins acte important.
Les lignes finales de la sixième tablette nous donnent un aperçu de la scène filiale dans le récit de la création, quand Marduk avait vaincu Tiamat et avait terminé son travail de la création, les dieux se sont réunis ensemble dans Upshukki-Naku, leur chambre du conseil, et se mirent à magnifier par tous les titres d'honneur, par un long hymne de louange adressée par les dieux pour Marduk comme le vainqueur de Tiamat et le Créateur du monde.
L'histoire de la création, dans la forme sous laquelle il est venu jusqu'à nous sur des tables de la VIIe siècle avant JC et plus tard, est d'un caractère nettement composite et porte les traces d'un long processus d'édition et de modification de la part de des prêtres babyloniens.
L'influence politique que les Babyloniens ont exercé sur les nations voisines pendant de longues périodes de leur histoire a été considérable, et il n'est pas surprenant que leurs croyances sur l'origine de l'univers, ont été partiellement adoptée par les nations avec lesquelles ils sont entrés en contact. Ainsi, des éléments babyloniens peuvent être retracés dans la cosmogonie phénicienne est admis depuis longtemps, meme si eles ont été déformées, mais la forme dans laquelle celui-ci est parvenue jusqu'à nous rend incertaine toute comparaison de détails.
De meme, certaines des croyances concernant la création du monde qui avaient cours chez les Egyptiens ont aussi une essemblance frappante avec les légendes de Babylonie. Que cette ressemblance est due à la souche protosémitique qui a probablement existé dans l'ancien peuple egyptien, ou doit être expliquée comme le résultat dun metissage ultérieur avec les influences babyloniennes.
Mais, quelle que soit l'explication adoptée, il est clair que la conception du chaos comme une masse hors des eaux d'où sont sorties l'ordre du monde est commune dans la littérature hébraïque, démontrent l'influence des légendes de création de Babylone qui s'y trouvaient.
L'étroite relation existant entre le conte babylonien de la Création et le récit de la Genèse, 1-11, 4 bis a été reconnu dès le moment de la première découverte des tablettes de ce poéme, et les points de ressemblance entre elles peuvent etre brièvement discutée.
Selon chaque conte, l'existence d'un chaos aqueux ayant précédé la création de l'univers est manifeste. Ainsi, le Tehom mot hébreu, traduit par «l'abîme» dans Genèse I.2 « La terre était informe et vide, il y avait des ténébres à la surface de l'abime, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux » est l'équivalent de la Tiamat babylonienne, le monstre du chaos profond personnifiant et la confusion. Dans le récit hébreu, le premier acte de création est celle de la lumière (Genèse, 1.3) « Dieu dit : que la lumiére soit ! Et la lumiére fut. Dieu vit que la lumiére était bonne et Dieu sépara la lumiére davec les ténébres.» (Genèse 3.5) « mais dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux souvriront et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal ».
En outre, comme cela a été souligné ci-dessus, le jour et la nuit sont vaguement conçu dans le poème comme déjà en existence au moment de la révolte Apsu, de sorte que la croyance en l'existence de la lumière avant la création des corps célestes est une fonction commune de l'hébreu et le conte de Babylone.
Le deuxième acte de la création dans le récit hébreu est celui d'un firmament qui sépara les eaux qui sont sous le firmament d'avec les eaux qui étaient au-dessus du firmament (Genèse, 1.8). Dans le poème babylonien le corps de Tiamat est divisé par Marduk, et d'une moitié, il forme un revêtement ou un dôme pour le ciel, c'est à dire un firmament, qui a gardé ses eaux supérieures en place. En outre, on y trouve mention d'un Ti-amat e-Zi-ti et un Ti-amat shap-li-ti, qui est, une Tiamat supérieur (ou océan) et une Tiamat Bas (ou locéan), qui sont les équivalents exacts des eaux ci-dessus et sous le firmament.
Les troisième et quatrième actes de création, tel qu'ils sont racontés dans la Genèse 1-11, sont ceux de la terre et de végétation. Bien qu'aucune partie du poème babylonien n'a pas encore été recouvrés qui contient le compte correspondant, il est probable que ces actes de création ont été liées à la cinquième tablette. Bérose stipule expressément que Bel a formé la terre sur une moitié du corps Omorka, et que son résumé de l'histoire babylonienne création est avérée correcte partout où il peut être contrôlé, il est légitime de supposer qu'il a raison sur ce détail aussi. Plus, en trois passages dans la septième Tablette la création de la terre par Marduk est appelé: "Depuis qu'il a créé le ciel et façonné la terre ferme»; le nouveau fragment restauré déclare: «Il a nommé les quatre derniers trimestres (du monde)"; et un autre nouveau fragment attribue définitivement à Marduk le titre de "Créateur de la terre". Que la création de la végétation par Marduk a également été enregistrée dans le poème peut être conclu de l'ouverture lignes de la tablette septième, lui attribuent le titre de «Grand Donateur de plantation», «Fondateur de semis», «Créateur de céréales et de plantes "et d'ajouter qu'il" a entraîné une herbe verte au printemps vers le haut. ".
Pour le cinquième acte de la création, celui des des corps célestes (Genése 1.14-15) « Dieu dit : qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit ; que ce soient des signes, pour marquer les époques, les jours et les années ; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre », nous trouvons un parallèle extrêmement proches dans les premières lignes de la cinquième tablette.
Dans le conte hébreu, les lumières ont été créées dans le firmament du ciel pour séparer le jour de la nuit, comme des signes pour les saisons, pour les jours et pour les années. Dans le poème babylonien aussi les étoiles ont été créées et l'année a été ordonnée dans le même temps, les douze mois devaient être réglementés par les étoiles et le dieu-lune a été nommé «pour déterminer les jours ». Comme pour le récit hébreu, les deux grands luminaires ont été créés dans le firmament du ciel, le plus grand luminaire pour présider au jour et le petit pour présider à la nuit, selon le poème babylonien de la nuit a été confiée au dieu-lune en relation au dieu-soleil sont décrites en détail. Sur la septième tablette également, la création des cieux et les corps célestes est rappelée, dans (genése l.16), Marduk est également indiqué « avoir établi pour les dieux un ciel lumineux.et pour les étoiles du ciel, il a confirmé les chemins, il a piloté tous les dieux comme des moutons! ».
Pour les sixième et septième actes de la création, à savoir, la création des créatures de la mer et des créatures ailées des animaux, des bestiaux et des reptiles (Genèse, 1.20-25), le poème babylonien n'offre pas de parallèle, pour la partie du texte qui se réfère à la création des animaux est toujours manquente. Mais, depuis que les écrits de Bérose précisent que les animaux ont été créés en même temps que l'homme, il est probable que leur création a été enregistré dans une partie manquante de la cinquième ou sixième de la tablette. Mais, bien que cet épisode laisse toujours à désirer dans le poème, nous trouvons des références sur d'autres fragments de création assyrienne à la création de bêtes. Ainsi, pour la création des créatures de la mer dans la Genèse, on peut comparer le texte fragmentaire, qui enregistre la création de "nahirê" dauphins et pour la création de bêtes de la terre et le bétail, on peut comparer à une autre tablette, qui, après avoir fait référence généralement à la création de «créatures vivantes» par «les dieux», procède à les classer le bétail, les bêtes du champ et les créatures de la ville, les deux classes d'animaux. se référant respectivement aux animaux sauvages et domestiques.
Le récit de la création de l'homme, qui est enregistré comme le huitième et dernier acte de la création dans le conte hébreu (Genése 1.26-31), trouve son parallèle dans le poème babylonien sur le fragment de la sixième tablette, où l'emploi de Marduk, le Créateur, du sang divin dans la création de l'homme peut-être paralléle au conte hébreu de la création de l'homme à l'image et la ressemblance de Dieu et explique l'utilisation du pluriel dans la phrase "Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance » dans Genèse 1.26.
Mais, il doit être souligné que la version babylonienne de la création de l'homme est liée du point de vue des dieux, pas de celle de l'homme et bien que sa création constitue l'aboutissement du travail de Marduk, il a été conçu, non comme une fin ou un but en soi, mais simplement comme un expédient pour satisfaire les dieux mécontents. Cet expédient est fait référence dans la septième tablette, dans la phrase "Pour leur pardon (des dieux) a t-il créé l'humanité», et d'autres passages de la septième tablette tendent à montrer que la miséricorde de Marduk et sa bonté sont exaltés dans ses relations, pas pour l'humanité, mais aux dieux.
Les considérations ci-dessus rendent peu probable que le poème babylonien contenait un parallèle exact avec le passage biblique dans lequel Dieu a placé le reste de la création sous la domination de l'homme. Il est possible, toutefois, que sur d'autres fragments de tablettes restaurés, nous avons une référence à la supériorité de l'homme sur les animaux, dans l'expression "Je vais créer l'homme qui doit habiter [la terre]" que l'on peut comparer à (genése 1.28), dans lequel(...)

Lire suite et fin ICI. La fois prochaine, nous aborderons ensemble si vous voulez bien. LE DÉLUGE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 18:48

Enuma Elish
L'origine Babylonienne de la Genèse Biblique

Pourquoi considérer la Bible comme un plagiat d'écritures babyloniennes ?
Pourquoi donc les babyloniens n'auraient-ils pas copié sur d'autres sources ? sources communes avec la Bible ?
Les Hébreux avaient -ils déjà déterré les tablettes sumériennes ?[à l'époque de Moïse ]

Avant de montrer du doigt bien des questions de fond restent à être élucidées .
Le pluriel de la Bible dans le jardin d'Eden ne signifie pas obligatoirement la présence de plusieurs dieux , mais la présence d'autres entités non divines qui entouraient Dieu et qui avaient également ,certes ,certains pouvoirs comme nos ministres aujourd'hui !
Par exemple lorsqu'un père de famille parle, il dit nous lorsqu'il nomme toute sa famille . Idem lorsqu'un PDG parle de son entreprise.
En ce qui concerne les chrétiens , nous ne sommes plus sous la loi mosaïque !et donc très loin du lévitique très spécifique .
Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 5066
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 47
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeMer 23 Oct 2013 - 19:13

haig a écrit:
Enuma Elish
L'origine Babylonienne de la Genèse Biblique

Pourquoi considérer la Bible comme un plagiat d'écritures babyloniennes ?
Pourquoi donc les babyloniens n'auraient-ils pas copié sur d'autres sources ? sources communes avec la Bible ?
Les Hébreux avaient -ils déjà déterré  les tablettes sumériennes ?[à l'époque de Moïse ]

Parce qu'ils se sont inspiré des mêmes sources. N'oublions pas que la bible a été écrite sur une longue période, et différents scribes. Et qui était dicté oralement. les tablettes étant antérieurs, est une source beaucoup plus sur.
Il est prouvé de façon scientifique que moise n'a pas écrit la bible (voir reportage si haut)

Citation :
Avant de montrer du doigt bien des questions de fond restent à être élucidées .
C'est pas poli de montré du doigt (rires) c'est qui, qui fait ça ?

Citation :
e pluriel de la Bible dans le jardin d'Eden ne signifie pas obligatoirement la présence de plusieurs dieux , mais la présence d'autres entités non divines qui entouraient Dieu et qui avaient également ,certes ,certains pouvoirs comme nos ministres aujourd'hui !
Personnellement oui, je pense qu'il y a un Dieu suprême, et concernant se qu'il c'est passé en Mésopotamie, était l'oeuvre de visiteurs. qui seront devenu des divinités, dons certains atteignirent l'illumination. et dons l'un des leurs est devenu le dieu de la bible. D'où l'important de mettre tout ça en lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Graal

Graal

Masculin Bélier Serpent
Messages : 362
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 55
Localisation : ici ou là

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeJeu 24 Oct 2013 - 0:01

"Tu ne tueras point" afin que tu ne sois pas tué si le karma se charge ainsi .

Pour moi, Dieu est un Esprit dont son expansion d'éveil est toujours grandissant. L'Esprit est au-dessus de ce qu'on nomme la colère car la colère est un sentiment qui concerne l'âme et non Cette Conscience Sainte.
Dieu est aussi Amour et lorsqu'on aime on ne fait aucun mal donc le Seigneur ne châtie pas mais il pardonne car il est tout compatissant parce qu'il aime d'un amour dont on veut lui rendre et sans aucune obligation, tout est amour avec Lui. Si il y a une punition quelconque, on ne peut s'en vouloir qu'à soi-même mais jamais à son Incommensurable amour dont il fait preuve aux croyant-es.
Son Royaume et ces Royaumes sont si vastes qu'on se permet de le limiter petit homme ou petit pas grand chose qu'on est.
Gloire à Dieu.

Revenir en haut Aller en bas
http://leveildesoi.forumactif.org/
Invité
Invité



"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeJeu 24 Oct 2013 - 7:58

orné a écrit:
Parce qu'ils se sont inspiré des mêmes sources. N'oublions pas que la bible a été écrite sur une longue période, et différents scribes. Et qui était dicté oralement. les tablettes étant antérieurs, est une source beaucoup plus sur.
Il est prouvé de façon scientifique que moise n'a pas écrit la bible (voir reportage si haut)
Je ne peux pas te laisser dire cela , ce sont des allégations gratuites ! personne ne sait d'où proviennent les histoires racontées par les sumériens ! pourquoi faudrait-il les accepter sans critiques parce que plus anciennes ?
Pourquoi ne serait-ce pas aussi des histoires inventées par des prêtres pour assoir leurs croyances ? s'il y aune source commune avec les Hébreux , c'est normal donc qu'il y est eu des variantes d'interprétation non ?
S'il y a eu des extra-terrestres , les sumériens avaient-ils les moyens de comprendre vraiment les événements qui les entouraient ?
Revenir en haut Aller en bas
Scylla

Scylla

Masculin Capricorne Serpent
Messages : 77
Date d'inscription : 13/10/2013
Age : 90

"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitimeJeu 24 Oct 2013 - 8:46

En 2013 nous n'avons toujours pas d'élément de réponse pour expliquer la source de la Bible, sans doute n'en aurons nous jamais à cause de l'absence de sources. Il est inutile d'affirmer telle ou telle chose, restons dans l'ordre de l'hypothèse.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




"Tu ne tuera point !" Empty
MessageSujet: Re: "Tu ne tuera point !"   "Tu ne tuera point !" I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

"Tu ne tuera point !"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Légendes & mystères :: Mystères / Secrets / Enigmes-