Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aluminium, poison du siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 36

MessageSujet: Aluminium, poison du siècle    Jeu 3 Oct 2013 - 20:10

L’aluminium, ce métal qui nous empoisonne



L’aluminium est un métal naturellement présent dans la croûte terrestre. Nous y sommes donc naturellement exposés via l’air, l’eau, la terre et les roches. Egalement utilisé en industrie, il se retrouve ainsi dans nos aliments, nos cosmétiques, et même plus surprenant, dans nos vaccins ! Pourtant l’aluminium n’apporte rien à notre organisme. Au contraire, certains scientifiques le mettent en cause dans certaines pathologies. Alors que sait-on de la toxicité de l’aluminium et où se cache-il ? L’ASEF vous dit tout sur ce polluant omniprésent.

Lire la suite.. Association santé environnement france: http://www.asef-asso.fr/problematiques-emergentes/nos-syntheses/1494-l-aluminium-ce-metal-qui-nous-empoisonne-la-synthese-de-l-asef

autre lien: http://www.la-maison-du-cancer.com/magazine/le-jardin/environnement/po-les-et-casseroles-comment-cuisiner-sans-danger

j'ai remis le bon lien


Dernière édition par 11001001 le Ven 4 Oct 2013 - 19:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Jeu 3 Oct 2013 - 21:42



Bonsoir 11001001, pourrais tu corriger ton lien source car là c'est une image , ceci afin de pouvoir consulter l'article et au cas où le fusionner avec un article antérieur adéquat , merci d'avance flower 
Revenir en haut Aller en bas
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Dim 6 Oct 2013 - 6:56

Ça fait peur : toujours plus d’aluminium, quels effets sur la santé ?

Cuisine, cosmétique, alimentation, médecine, environnement… Nous sommes de plus en plus exposés à l’aluminium dans notre quotidien. Il s’agit pourtant d’un métal toxique, suspecté d'avoir un rôle actif dans différentes pathologies, comme Alzheimer. Les éléments d'un dossier plutôt lourd.


L’aluminium est le métal le plus abondant dans la croûte terrestre, et le troisième élément présent après l’oxygène et le silicium. Extrait de minerais comme la bauxite où il se trouve sous forme d’oxydes, il sert à l’activité de différentes industries. Son omniprésence interroge au vu des conséquences néfastes qu’il pourrait avoir sur la santé.

Les faits : des humains de plus en plus exposés à l’aluminium

Dans un article publié dans Environmental Science : Processes and Impacts, Christopher Exley, professeur à l’université de Keele (Royaume-Uni), lance un signal d’alarme concernant notre exposition à l’aluminium. C’est un phénomène récent à l’échelle humaine : voilà moins de deux siècles que les Hommes savent exploiter l’aluminium de manière industrielle. Métal désormais le plus consommé après le fer, l’aluminium a vu sa demande multipliée par 30 depuis 1950. Elle pourrait encore doubler d’ici 2050. Or, la majeure partie de l’aluminium produit provient de nouvelles extractions et non du recyclage.

Nous sommes exposés à cet aluminium à différents niveaux, à commencer par l’air que nous respirons. En effet, un air de bonne qualité qui contiendrait seulement 100 ng par m3 nous expose déjà à 1,4 µg d’aluminium par jour. Dans les régions industrielles, ces niveaux peuvent être multipliés par 1.000 et donc atteindre 1,4 mg par jour. Pour le professeur Exley, il est tout à fait probable que la majorité de cet aluminium reste dans les poumons et l’épithélium olfactif.


Décryptage : une exposition croissante au quotidien

Si la demande en aluminium explose, c’est parce que le métal a trouvé des applications dans de nombreux domaines : bâtiment (huisseries), transports (avions), agroalimentaire (additifs), emballage (canettes), ustensiles de cuisine (casseroles), médecine (adjuvants de vaccins, alliages dentaires), cosmétique (déodorants, maquillage), traitement des eaux, etc. L’exposition alimentaire est une question récurrente ces dernières années.

L’Efsa, l’Autorité européenne de sécurité des aliments, a rendu un avis public en 2008 sur la question de l’aluminium alimentaire. S’il est présent naturellement dans les fruits et légumes, l’aluminium favorise aussi la conservation des aliments, et sert d’agent levant et de colorant. Selon l’agence européenne, les principales sources alimentaires d’aluminium seraient les céréales et leurs produits dérivés, les légumes, les boissons et… certaines préparations pour nourrissons ! De fortes concentrations ont été relevées dans des feuilles de thé, des herbes, du cacao et des épices.

L’Efsa a fixé la dose maximale hebdomadaire à ne pas dépasser à 1 mg/kg, tout en affirmant que cette limite serait franchie par une part significative de la population : l’exposition des Européens se situerait entre 0,2 à 1,5 mg/kg/semaine. Le cas des enfants est inquiétant en raison de leur faible poids. Si l’eau ne représente qu’une partie mineure des apports, de nouvelles recommandations visant à prévenir le risque de maladie d’Alzheimer suggèrent d’éviter l’aluminium dans la cuisine. Pourquoi ces précautions ?

No panic : de la prise de conscience aux mesures de précaution

Contrairement au fer ou au cuivre, l’aluminium n’a aucune fonction biologique connue. Dans le sang, il est transporté par la transferrine, une protéine qui assure également le transport du fer. Une fois absorbé par l’organisme, il s’accumule dans certains organes où il pourrait causer des dommages. Des effets nocifs ont été observés chez les professionnels travaillant au contact de l’aluminium, mais aussi chez des patients dialysés. Ces derniers peuvent être exposés à des doses élevées à cause des fluides utilisés par la dialyse : des dommages au cerveau et des pathologies proches d’Alzheimer ont pu être observés chez eux.

Considérée comme toxique, l’exposition humaine à l’aluminium a été évoquée dans différentes pathologies : maladies des os, cancers (avec un débat autour du cancer du sein et des déodorants) et maladie d’Alzheimer. L’étude Paquid (Personnes âgées quid ?), menée en France, avait montré que le risque de maladie d’Alzheimer était associé à la concentration d’aluminium dans l’eau. L’aluminium pourrait favoriser l’agrégation des protéines amyloïdes dans le cerveau des malades. Mais la relation entre la maladie d’Alzheimer et l’aluminium reste controversée.

Aussi, par mesure de précaution, surveillons la présence d’aluminium dans les cosmétiques, préparations alimentaires, et évitons le contact des aliments avec ce métal !

---------------

Ça fait peur est une chronique qui décrypte une actualité préoccupante ou source d'angoisses. Catastrophes naturelles ou humaines, peurs intimes, sont vues sous un éclairage scientifique qui permet parfois de dédramatiser une info choc. Alors pas de panique !

Source: http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/biologie-ca-fait-peur-toujours-plus-aluminium-effets-sante-48999/


Dernière édition par 11001001 le Lun 3 Nov 2014 - 11:25, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Mer 9 Oct 2013 - 19:12

L’INOX c’est quoi ?


Finalement qu’est-ce que l’inox ?

L’INOX est la réduction du terme « Inoxydable » qui signifie littéralement « qui ne s’oxyde pas » . L’oxydation est la réaction chimique dans laquelle l’élément oxydé perd un ou plusieurs électrons. Le terme Inox correspond le plus fréquemment à l’expression acier inoxydable.

L’INOX est un acier, alliage de fer et de carbone, auquel on ajoute du Chrome.

Pourquoi cet acier dispose-t-il de propriétés spéciales ?

Une des qualités bien connue de l’inox est d’être « hygiénique ». Il est d’ailleurs très largement utilisé en cuisine (couverts, marmite, faitout, hottes, appareils…). L’Inox est résistant et sécuritaire dans le temps, il est facile à entretenir. Attention néanmoins à éviter les produits chlorés ou très acides pour l’entretien.

Les aciers inoxydables contiennent plus de 10,5% de chrome. Ils se protègent continuellement par le processus d’oxydation du chrome au contact de l’humidité (phénomène analogue au cuivre qui se couvre de vert-de-gris). Cette spécificité confère aux aciers inoxydables leur grande durabilité et leur résistance à la corrosion.

L’acier inox est un matériau recyclable « à l’infini ». Il est facilement triable et séparable et son taux de recyclage est le plus élevé de tous les alliages industriels. Une fois recyclé, il conserve toutes ses caractéristiques et ses qualités. L’inox participe donc au «développement durable».

Les aciers inoxydables sont des aciers qui contiennent au moins 10,5% de chrome. Cette teneur en chrome permet au matériau de se protéger par une couche passive qui se forme naturellement en surface par combinaison du chrome et de l’humidité de l’air. C’est cette spécificité qui confère aux aciers inoxydables leur résistance à la corrosion (Source: UGINE-ARCELOR).

Lien direct: http://blog.inox-pas-cher.com/linox-cest-quoi/
Lien wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Acier_inoxydable


Dernière édition par 11001001 le Lun 3 Nov 2014 - 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Sam 12 Oct 2013 - 8:47

.


Dernière édition par haig le Jeu 21 Nov 2013 - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Dim 27 Oct 2013 - 19:45

L'Aluminium...
On accuse très fortement l'excès d'aluminium dans le corps pour ses influences sur la maladie d'Alzheimer et de Parkinson, il est donc conseillé de limiter son usage en cuisine.
Et de ne surtout pas le mettre en contact avec des aliments acides qui l'attaquent et en absorbent au passage ! A oublier les donc les papillotes poisson/citron/tomate en papier d'alu !
Exit aussi la barquette alu des plats tous préparés, transvasez-les dans un bon vieux plat de terre cuite ou de Pyrex !

La terre cuite justement...

Une valeur sûre en cuisine, pour autant il faut faire très attention à l'achat qu'elle ne soit pas recouverte de Vernis ou d'émail au plomb !
Avec la norme NF... C'est plus sûr !
Perso, j'ai essayé la cuisson en poêlon, et si c'est idéal pour laisser mijoter une sauce, je déteste l'odeur de la vieille terre mouillée lors du lavage (souvent le dessous n'est pas protégé), en plus l'odeur persiste vraiment longtemps (plusieurs heures après un séchage au torchon! )
Donc la terre cuite s'est faite virer de nos placards !!!

L'email...
Cette matière proche du verre recouvre certaines casseroles métalliques pour les rendre plus glissantes.
Pas de problème à condition de les chouchouter dit le mag'.
L'email n'aime pas les choc, la surchauffe et les rayures.
S'il est fissuré la casserole est carrément bonne à jeter car elle libérera alors des sels de plombs utilisés pour colorer l'émail.
UNe fois encore il est recommandé de préférer les normes NF.

L'inox...

Cet alliage de fer, chrome et nickel ne présenterait aucun risque sanitaire. Relativement peu adhésif, la chaleur est bien répartie.
Ce qu'on lui reproche ? L'exploitation minière du nickel et du chrome est particulièrement dommageable pour l'environnement. Il est donc préférable de les garder le plus longtemps possible et de préférer de l'acier inox 18/10 (18% de Chrome pour 10% de Nickel les 72% restant étant du fer).

La fonte...

Alliage de fer et de carbone. Très apprécié des cuisiniers en herbe.
Pour éviter que les aliments attachent il faut graisser un petit peu après chaque utilisation et ne pas trop la récurer.
Seule précaution d'usage : Ne pas utiliser les casseroles de fonte pour stocker les aliments sans quoi elles s'oxydent.
Point négatif : Son prix !!!!! Pas moyen de dégotter une grande cocotte pour moins de 180 euros !!! ça fait chéro la casserole, même si je sais qu'après on la garde à vie !!! Puis ça reste du métal...


Le silicone...

C'est une matière encore trop jeune pour en connaître les réelles retombées sur la santé.
En théorie les moules doivent supporter des températures jusqu'à 280° mais selon la DGCCRF beaucoup ne résistent pas au dessus de 240° (En même temps mon four ne monte que jusque 220°). Au dessus ils libéreraient des substances nocives pour la santé.
En gros ils conseillent de ne pas l'utiliser à trop fortes températures...

Le pyrex...
C'est un verre qui résiste aux hautes températures, relativement bon marché et surtout sans risque pour la santé...
Pas de fuite de métal aux hautes températures ! Et avec un mari ex-intoxiqué aux métaux lourds c'est LA solution !
Seul hic : dur dur de trouver les bonnes vieilles casseroles en magasin... Pour tous les plats qui passent au four , ou les cocottes ça va encore, mais pour les casseroles c'est brocante oblige (en général je paie 1 euro la casserole, deux euros la poêle et trois le fait-tout !
A moins que vos grands-mères n'en aient encore dans leurs placards...
Point faible : Le poids des casseroles, assez lourdes il faut le reconnaître...
De plus elles attachent plus que de l'inox... Mais quand on a pris le coup de mélanger tout de suite après avoir plonger les pâtes ou le riz dans l'eau bouillante tout va bien !

source: http://et-si-on-changeait-le-monde.blogspot.fr/2010/07/passez-la-casserole.html


Dernière édition par 11001001 le Lun 3 Nov 2014 - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Lun 11 Nov 2013 - 10:21

Poêle céramique : on vous dit tout !

Publié dans Fiches conseils, Matériaux de cuisson - Par Laurent - 5 décembre 2011 - 63 Commentaires
poêle en céramique

LES POÊLES EN REVÊTEMENT CERAMIQUE : VRAIE RÉVOLUTION EN CUISINE OU COUP MARKETING?

Depuis environ 3 ans, un nouveau revêtement a fait son apparition et a envahi petit à petit les rayons des ustensiles de cuisine. Appelé revêtement céramique, on lui confère des qualités écologiques et en plus, sans danger pour la santé. Bref, on nous annonçait en quelque sorte la fin du règne Teflon®.

Face à la nouveauté, les avis concernant les revêtements en céramique sont loin de faire l’unanimité :  d’un côté, on a les contents, les totalement séduits, les convaincus à 200%. Bref, ceux pour qui ça a été une véritable révolution et qui ne se passent plus de la poêle céramique. De l’autre, il y a forcément les déçus : ceux qui n’ont pas été « éblouis » et qui se sentent victimes d’une belle opération marketing  …

Comme d’habitude, on fait le point pour vous sans langue de bois !


Le début de la céramique : des poêles révolutionnaires et de sacrés arguments de vente




BEKA Chef EcologicVéritable révolution verte dans le domaine des revêtements anti-adhérents, les promesses concernant ce type d’ustensiles de cuisson sont allées bon train. Et c’est vrai que les arguments avancés étaient particulièrement séduisants :

• « Revêtement sain », garanti sans Teflon® (sans PFOA, sans PTFE)

• « Revêtement écologique » avec une fabrication moins polluante qui réduit les émissions de CO2

• « Revêtement extra-dur » qui ne raye pas et qui dure plus longtemps que les revêtements classiques


3 ans après les premières poêles en céramique : des contents et des déçus

Il suffit d’aller faire un tour sur les forums, de demander l’avis à certain de ses proches pour se rendre compte que les avis sont partagés. Entre des personnes satisfaites et d’autres franchement déçues, il est très difficile de se faire sa propre opinion.

Les raisons de ces disparités : on vous explique.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il existe un phénomène récurrent à chaque sortie de nouveaux produits, (et pas uniquement dans le domaine culinaires d’ailleurs) : c’est le manque d’information.

Entre des vendeurs mal informés, d’autres prêts à tout pour vendre, sans oublier des utilisateurs qui ne lisent pas les modes d’emploi (faut dire que certains sont pas digestes, on vous l’accorde) … Bref, le client se retrouve souvent avec des informations complètement erronées.

Les conséquences sont prévisibles : certains utilisateurs ont tout simplement été déçus.

Déçus parce que leur poêle céramique antiadhésive est soudainement devenue la poêle la plus adhésive, alors qu’on leur a dit que qu’elles étaient miraculeuses et qu’elles n’accrochaient jamais (??!!)

En réalité, comme tous les produits, il existe des conseils d’utilisation à respecter afin de pouvoir profiter au mieux de ces ustensiles.

Avant de vous donner quelques conseils d’utilisation, il est important de préciser un peu de quoi on parle.

Le revêtement céramique, en réalité de quoi s’agit-il ?

Aujourd’hui, le terme céramique est vraiment utilisé à toutes les sauces et il englobe des champs d’application tellement larges qu’il nous faudrait plus qu’un billet pour en parler.

Dans notre cas, on parle de traitement de surface (celle des métaux) ou il existe là encore des revêtements différents avec une multitude de procédés d’application. Je ne m’aventurerais qu’à parler des revêtements céramique intervenant sur des ustensiles de cuisine de grandes marques.

Le revêtement céramique appliqué sur ces ustensiles de cuisine est composée d’eau et de silice. Le procédé utilisé pour appliquer le revêtement s’appelle le Sol-Gel (solution gélification), il permet d’obtenir des matériaux vitreux, à des températures proches de la température ambiante, c’est-à-dire sans fusion. Ensuite, l’application peut se réaliser par centrifugation ou par pulvérisation.

Alors, le revêtement céramique, bonne alternative au Teflon ?


Il est à préciser que le revêtement céramique est aujourd’hui la seule anti-adhérence sérieuse garantie sans PFOA, ni PTFE c’est-à-dire sans Teflon® et ce n’est pas rien !

Le PTFE (ou polytétrafluoroéthylène), c’est le Teflon®. C’est une substance chimique inerte à basse température mais qui peut se dégrader à partir de 350°C, elle engendre alors des émanations toxiques. A priori de telles températures ne sont pas atteintes dans une cuisine, en tout cas pas dans des conditions normales d’utilisations.

Là encore, à chacun de se faire sa propre opinion concernant le Teflon®. Ces derniers temps, une substance chimique présente dans ce type de revêtement a fait débat : le PFOA.

Le PFOA (ou acide perfluorooctanoïque) est un composé chimique utilisé pour faciliter la fabrication du Teflon. De nombreuses études ont révélé que ce produit entraînait des risques sanitaires et environnementaux sérieux. Extrêmement polluant, le PFOA augmenterait les risques de cancer, provoquerait des problèmes d’infertilité et des maladies congénitales.

Bien évidement, du coté des fabricants, le discours est tout autre, le PFOA serait éliminé en grande partie lors du processus de fabrication et il ne resterait que des résidus négligeables (…)

Aujourd’hui, le PFOA n’est pas interdit et des études sont toujours en cours aux Etats-Unis et en France. Cependant, DUPONT NEMOURS (fabricant du Teflon®) s’est engagé à en supprimer l’utilisation d’ici à 2015, certains revêtements PTFE sont d’ailleurs déjà réalisés sans PFOA.

Il semblerait donc que les informations soient complexes et que le principe de précaution soit de mise. Dans tous les cas le revêtement céramique est bien la seule alternative anti-adhérente au Teflon® (PTFE). Il est bon à savoir que tous les autres types de revêtements, même quand ils ne sont pas appelés Teflon® (poêles en pierre par exemple) contiennent du PTFE.

Source:
http://blog.videlice.com/2011/12/05/poele-ceramique-on-vous-dit-tout/


Dernière édition par 11001001 le Lun 3 Nov 2014 - 11:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
santabouret



Masculin Capricorne Buffle
Messages : 24
Date d'inscription : 05/07/2014
Age : 32

MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Mar 15 Juil 2014 - 12:59

Salut 11001001 , sujet on ne peut plus d'actualité ...

Revenir en haut Aller en bas
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Ven 17 Oct 2014 - 13:50

Comment se protéger de l'aluminium dans les aliments ?





Un chercheur anglais spécialiste des recherches sur la toxicité de l'aluminium répond : le silicium



Dernière édition par 11001001 le Lun 3 Nov 2014 - 11:22, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Ven 17 Oct 2014 - 14:04

Quelle est la différence entre un fond sandwich et un fond encapsulé?



Fond  sandwich


Le procédé permettant la réalisation d’un fond sandwich s’appelle le brasage. Le brasage permet de lier le fond de la casserole à un fond thermoradiant composé d’un disque d’aluminium pur de 4mm d’épaisseur, parfois moins, et à une contreplaque d’acier inox 18%L’aluminium répartit et distribue la chaleur tandis que l’inox garantit une surface résistante et durable.Inconvénient : l’aluminium réagit aux produits détergents, ce qui à long terme peut laisser apparaître des marques de corrosion.


Fond encapsulé                                                                                                                                                                                                
Un fond encapsulé se caractérise par une feuille d’aluminium qui est “emprisonné” dans la feuille d’acier qui remonte sur les bords de la casserole (processus de chauffage + frappe).

L’aluminium n’étant plus visible, il n’y a donc plus de risqué de corrosion, l’entretien est plus facile.


Faux fonds encapsulés

Certains fonds sandwich proposent une capsule d’acier qui recouvrir la feuille d’aluminium. Cela ressemble à un fond encapsulé mais les qualités du fond encapsulé sont absentes (l’aluminium n’est pas répartit).




Dernière édition par 11001001 le Lun 3 Nov 2014 - 11:17, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
11001001

avatar

Masculin Capricorne Coq
Messages : 82
Date d'inscription : 23/06/2012
Age : 36

MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    Lun 3 Nov 2014 - 11:13

Du plomb, de l’arsenic, de l’aluminium… dans votre thé


Les scientifiques qui signalent la présence de métaux lourds, expliquent toutefois qu'il n'y a pas de dangers pour l'adulte.

Une étude sur la toxicité des thés, réalisée par une équipe de chercheurs canadiens de l’université
d’Alberta, révèle la présence de métaux lourds dans plusieurs variétés de la plante. Une nouvelle
alarmante, essentiellement pour les femmes enceintes et allaitantes.
Désormais, vous y réfléchirez à deux fois lorsque l’on vous proposera de reprendre une tasse de thé. Selon une récente étude effectuée par une équipe de chercheurs canadiens, dont le professeur Gerry Schwalfenberg et publiée sur le « Journal of Toxicology », plusieurs variétés de cette plante contiennent du plomb, de l’arsenic et de l’aluminium ; des métaux lourds réputés pour leur toxicité pour l’organisme.

Les scientifiques, premiers surpris de ce constat, entendent alerter sur les dangers de ces
substances, mais ne se montrent pas alarmistes pour autant. En effet, après avoir
analysé une trentaine de variétés de thé distribuée dans le commerce (en sachet ou
feuilles séchées), ils soulignent que sept thés sur dix (tous genres confondus - noirs, verts,
blancs, Oolong, issus de la culture biologique ou non) contiennent une teneur importante de
plomb en raison notamment de la pollution des sols de culture.

Ils rappellent toutefois que le seuil tolérable pour un adulte est de 15
microgrammes de plomb par litre. Le risque de dépasser la dose limite est donc faible, compte tenu du fait qu’un litre de thé ne libère, selon les spécialistes, que 0,1 à 4,39
microgrammes de plomb par litre.

Concernant l’aluminium ou l’arsenic, leur concentration atteint également des niveaux
acceptables pour l’adulte. Il est cependant conseillé de limiter le délai d’infusion à 3
minutes au plus (plus le temps d’infusion est élevé, plus les teneurs de ces substances
augmentent.)  Mais, si les scientifiques souhaitent rassurer la très vaste communauté des buveurs de thé, ils tirent en revanche une vigoureuse sonnette d’alarme lorsqu’il s’agit des femmes
enceintes et allaitantes. Celles-ci s’exposent à davantage de risques selon les scientifiques.

source: http://www.medias24.com/SOCIETE/7307-Du-plomb-de-l-arsenic-de-l-aluminium%E2%80%A6-dans-votre-the.html
Revenir en haut Aller en bas
https://sites.google.com/site/adonisimmortelweb/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aluminium, poison du siècle    

Revenir en haut Aller en bas
 

Aluminium, poison du siècle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Aluminium, notre poison quotidien »
» Fast Aluminium RHIB
» Le château de Caen à 9 siècle.
» un village normand du 11 eme siècle englouti.
» Notre poison quotidien sur Arte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Santé & environnement  :: Santé / Remèdes naturels / Bio-