Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4849
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 45
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mer 19 Fév 2014 - 14:03

Rappel du premier message :

Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques



Nous assistons actuellement à 3 tentatives de coup d'état (sans parler de la Syrie): Ukraine, Bosnie et Venezuela le tout à vitesse grand V. Evo Morales indique que le même coup de poker a été tenté en Bolivie en 2008 et que ce sont les Etats-Unis qui sont à l'oeuvre. Il parle du Venezuela mais c'est le cas dans chacun des conflits. On dirait que l'empire US a décidé de faire tomber les dernières têtes avant le grand plongeon. Rappelons également que l'opposition c'est déjà illustrée l'année dernière avec le même type d'actions violentes suite à leur défaite aux élections.


Le gouvernement vénézuélien a dévoilé une conversation entre deux militants de l'opposition qui anticipent le pillage de magasins et l'intensification des manifestations violentes, notamment à Caracas, la capitale. À un moment de la conversation, un des hommes déclare que la droite aurait un fond de 120 000 millions de bolivars (environ 20 000 millions de dollars) pour payer des tueurs à gages. L'article qui suit confirme d'ailleurs que certains manifestants ont bien été assassinés pendant les manifestations. Il montre également à quel point l'opposition use et abuse des réseaux sociaux pour tromper les citoyens et servir leur propagande contre le gouvernement, quitte à monter de toute pièces des images provenant pourtant d'autres pays. Les réseaux sociaux peuvent se révéler être un cadeau empoisonné et une fois encore, le chaos est programmé et orchestré en haut lieu. Fawkes


A lire les médias internationaux en ce mois de février 2014, on pourrait croire que le Venezuela est –de nouveau- à feu et à sang. Le coupable désigné par les grandes entreprises de communication est toujours le même depuis maintenant 15 ans: le gouvernement bolivarien massacrerait –de nouveau- son peuple comme s´il s´agissait du passe temps favori des élites politiques révolutionnaires depuis l´accession d´Hugo Chavez à la présidence de la République. Oubliés les onze chavistes assassinés au lendemain de la victoire électorale de Nicolas Maduro en avril 2013, passée sous silence la large victoire du camps bolivarien aux municipales de décembre 2013, gommé le soutien populaire dont bénéficie la Révolution, les vénézuéliens seraient désormais face à un « régime » qu´ils réprouvent et qui n´hésite pas á faire feu contre ses compatriotes. Un retour sur les derniers événements qui ont secoué le Venezuela est donc nécessaire pour prendre la mesure de ce qui se déroule en ce moment au pays de Bolivar et de Chavez. Retour d´autant plus nécessaire pour capter, après la Libye, la Syrie ou les derniers événements ukrainiens à quel point l´Empire fait preuve d´un cynisme sanguinaire pour éliminer les gouvernements qui ne s´alignent pas sur ses intérêts.

Guerre interne dans l´opposition

L´opposition vénézuélienne n´est pas un bloc monolithique. Même si tous les partis partagent un programme commun (1) , les stratégies de prises de pouvoir et surtout les ambitions personnelles ne manquent jamais de raviver les tensions au sein de la contrerévolution, Or le leadership qu´Henrique Capriles s´était construit depuis sa victoire aux primaires de la plateforme unitaire de l´opposition (Mesa de Unidad Démocratica -MUD) en février 2012 s´est quelque peu érodé au fil des quatre défaites électorales (2) . Lors des élections municipales de décembre 2013, le parti de Leopoldo Lopez, Voluntad Popular a même remporté plus de mairies que Primero Justicia, le parti de Capriles.

Le questionnement interne suite aux défaites dans les urnes a ravivé les vieux démons d´une opposition prête à considérer légitime tous les chemins possibles pour conquérir le pouvoir.

Profitant d´un mécontentement compréhensible d´une partie de la population face à une guerre économique qui affecte quotidiennement les vénézuéliens (3) , le secteur le plus extrême de l´opposition a décidé de passer à l´attaque.

Dés les premiers jours de l´année 2014, Leopoldo Lopez, Maria Corina Machado ou Antonio Ledezma appelaient au "soulèvement" comme moyen "démocratique" pour chasser le gouvernement (4) . Les vrais démocrates apprécieront l´oxymore. Rappelons que l´unique moyen démocratique pour changer de gouvernement est la convocation d´un référendum révocatoire à mi-mandat, c´est à dire à partir d´avril 2016.

Leopoldo Lopez ne s´arrêtera pas là. Au cours d´un meeting, le 2 février 2014, il lance à ses partisans : "les problèmes dont souffre le peuple ont un coupable. Ce coupable est le pouvoir national (…) nous ne pouvons plus dire que le problème c´est seulement Nicolas Maduro. Le problème ce sont tous les pouvoirs publics nationaux"(5) . Coup d´Etat, vous avez dit coup d´Etat ?

Au cours du même meeting, Maria Corina Machado affirmera que "la seule réponse possible, c´est la rébellion (…). Certains disent qu´il faut attendre les élections dans je-ne-sais-trop combien d´années (…) Le Venezuela ne peut plus attendre" (6) . Le message de confrontation est lancé au gouvernement mais aussi à la MUD et à Capriles. La tentative de mainmise sur l´opposition par les secteurs les plus anti-démocratiques de l´antichavisme est confirmé par Leopoldo Lopez lorsqu´il convoque une manifestation pour le 12 février 2014 : "Notre lutte passe par la rue (…) je suis sûr que ce 12 février, nous verrons Henrique Capriles dans la rue. Je lance un appel [à tous les dirigeants de l´opposition] mais surtout à Henrique, qui a une très grande responsabilité, pour qu´il nous rejoigne dans cette clameur de changement" (7) . Les urnes ou le putsch. Les leaders de l´opposition ont les cartes en mains…

Ce qui fut annoncé arriva

Le 12 février la manifestation convoquée se dirigeât vers le siège du pouvoir judiciaire (Ministerio Publico) situé dans le centre populaire de la capitale. La plupart des dirigeants de l´opposition, dont Capriles Radonski, était aux abonnés absents. Le faible cortège était surtout composé d´étudiants des classes moyennes supérieures provenant des universités privées. Sur place, Leopoldo Lopez et Maria Corina Machado haranguaient la foule dans des termes similaires à ceux proférés quelques jours plus tôt, avant d´abandonner la manifestation sans prendre le soin de lancer le mot d´ordre de la dispersion de la manifestation. Alors que la majorité des étudiants quittait les lieux sans heurt, des groupes de choc prenaient le relais. Les pancartes pacifistes laissaient place aux jets de pierre et autres cocktails Molotov. Et tout bascula.

Au milieu des affrontements, des coups de feu furent tirés. Juan "Juancho" Montoya, un militant chaviste présent sur les lieux et Basil Da Costa un étudiant d´opposition mourraient tous deux assassinés d´une balle dans la tête. La police nationale réussit à repousser les fauteurs de trouble qui se replièrent à Chacao, arrondissement huppé de Caracas, dont le maire, Ramon Muchacho est membre du parti Primero Justicia. Quelques heures plus tard et alors que les affrontements s´étaient déplacés dans cette zone de la ville, Roberto Redman, un militant de l´opposition, qui avait porté le cadavre du jeune Basil, était à son tour assassiné. La machine médiatique internationale s´emballa. Le gouvernement fut accusé de sanglantes répressions alors que les forces de maintien de l´ordre n´utilisent aucune arme létale pour faire face aux groupuscules armés de l´opposition (8) .

Les entreprises de communication privées dénoncèrent la censure gouvernementale après qu´une chaîne câblée colombienne, NTN24, fut retirée de la programmation par les opérateurs de câble privés pour avoir enfreint la loi vénézuélienne de ne pas retransmettre en direct les images des violences de rue. Il ne s´agissait donc pas d´une censure opérée par le pouvoir, les media audiovisuels internationaux et nationaux ayant largement couvert la partie pacifique de la manifestation. En revanche, aucun média international ne s´est attardé à dénoncer les attaques à l´arme à feu contre le siège de la télévision publique VTV. Une employée de la chaîne ayant même reçu une balle dans les côtes. Liberté d´expression à deux vitesses ?

Au soir du 12 février, on dénombrait en plus des trois morts, de nombreux blessés y compris chez les forces de l´ordre et les travailleurs du Metro de Caracas, pris d´assaut par les groupes de choc de l´opposition, 6 voitures de police incendiées, des sièges d´institutions publiques détruits, sans compter les nombreux dommages collatéraux dont ont souffert les habitants de Caracas.

Des critiques se firent entendre au sein même de l´opposition. Une journaliste du journal antichaviste El Universal, dénonça l´irresponsabilité et le manque de leadership de Leopoldo Lopez qui abandonna les étudiants lorsque les affrontements eurent commencé (9) . Le maire de Chacao publia un tweet cinglant : "nous reconnaissons le manque de leadership de l´opposition. Seul l´anarchie règne. C´est ce que nous voulons ?" (10) . Dans un premier temps, Capriles Radonski se fit écho de "la mainmise de groupes violents sur une manifestation pacifique" (11) .

L´enquête démontrera, comme l´a indiqué le Ministre de l´intérieur et de la justice, Miguel Rodriguez Torres, que les deux personnes assassinées prés du Ministerio Publico le furent avec la même arme à feu, renforçant ainsi la thèse de l´infiltration de mercenaires paramilitaires d´opposition dans l´objectif de créer le chaos, et d´enflammer les tensions entre vénézuéliens. Un scénario similaire à celui vécu lors du coup d´Etat du 11 avril 2002 (12) . Les plus vulnérables à cette stratégie sont malheureusement les jeunes étudiants qui croient pouvoir renverser un gouvernement appuyé par la majorité du peuple et par l´armée.

Comme dans n´importe quel pays démocratique, la justice recherche désormais le principal responsable de ces violences, Leopoldo Lopez, pour le mettre en examen. Nous n´osons imaginer ce qu´il se serait passé si de tels événements avaient eu lieu dans n´importe quel pays occidental. Qu´aurait fait le pouvoir français si la manifestation Jour de Colère (qui comme la manifestation de Leopoldo Lopez n´avait de mot d´ordre commun que la chute d´un gouvernement élu) s´était soldé par trois assassinats et de nombreux blessés chez les forces de l´ordre. Il y a fort à parier que ses organisateurs seraient aujourd´hui sous les verrous sans que cela n´émeuve personne ni qu´aucun parti politique, pas même le Front National, n´en vienne à les défendre.

Mais s´il s´agit du Venezuela, les média y décèlent une persécution politique. Capriles Radonski, quand à lui s´est solidarisé avec Leopoldo Lopez, tout en insistant sur les différentes stratégies qui l´opposent á son ancien comparse (13) . L´ancien candidat à la présidentielle a même appelé à une manifestation contre la violence et le paramilitarisme (sic), espérant ainsi récupérer à son compte les manifestants de ces derniers jours. Comble de l´ironie pour celui qui devrait assumer la responsabilité intellectuelle de l´assassinat de 11 militants chavistes au lendemain de sa défaite électorale aux élections présidentielles d´avril 2013 (14) .


La main de l´Empire américain n´est pas une chimère


Alors que Nicolas Maduro a reçu des messages de solidarité et de condamnation des violences de l´opposition de la part de nombreux gouvernements et partis politiques de par le monde et de l´Union des Nations Sud-américaines (Unasur), le gouvernement des Etats-Unis prenait un ton menaçant. Lors d´une allocution télévisuelle, le président Maduro dénonçait que le sous-secrétaire d´Etat adjoint pour l’Amérique latine, Alex Lee, avait émis une série d´exigences (libération des responsables des violences, arrêt des poursuites contre Leopoldo Lopez, dialogue immédiat avec l´opposition) sous peine de "générer des conséquences négatives au niveau international" (15) .

Cette menace à peine voilée est en fait le résultat de la participation active des Etats Unis dans les récents événements qui secouent le Venezuela. Soulignons une fois, pour les éternels sceptiques, que la déstabilisation du gouvernement bolivarien n´aura de cesse que lorsque les Etats-Unis reprendront le contrôle du maniement de l´industrie pétrolière comme dans le passé.

En réponse, le président Maduro a décidé d´expulser du pays trois citoyens étasuniens pour leur récente participation active dans la formation et le financement d´étudiants aux techniques de coup d´Etat soft (16) .

Dans la nébuleuse d´informations sur la situation actuelle au Venezuela, de grossières manipulations médiatiques tentent de légitimer le discours de l´opposition qui dénonce la torture et la répression sanglante du gouvernement. Cette cyber-attaque est surtout un moyen de décrédibiliser le Venezuela au niveau international et de chauffer les esprits des partisans de l´opposition afin de générer une situation d´ingouvernabilité à l´instar des événements actuels en Ukraine.

Rappelons que le Venezuela est le cinquième pays au monde qui se sert le plus de Twitter (17) . Ce réseau social, abondamment utilisé dans les autoproclamées "Révolutions" arabes, est devenu une arme de premier choix dans la déstabilisation du gouvernement bolivarien. Ainsi, des photos de répressions et de tortures, reflétant des réalités étrangères, sont envoyées massivement aux jeunes vénézuéliens leur faisant croire que les scènes se déroulent dans leur pays (18) . De retweet en retweet en passant par de nombreux hastags, un nombre non négligeable de jeunes opposants à la Révolution est ainsi manipulé.

Sur la photo suivante nous pouvons voir comment une manifestation à Sao Paulo devient une manifestation à Caracas



Sur la photo ci dessous une image aérienne d´un pèlerinage religieux se transforme en une manifestation massive de l´opposition qui n´a pourtant jamais eu lieu



Les étudiants chiliens doivent sauter au plafond en voyant leurs camarades utilisés par l´extrême droite vénézuélienne




Un cas de torture dans le royaume d´Espagne devient un argument pour la droite vénézuélienne



Qui se doutait que les policiers égyptiens réprimaient des citoyens vénézuéliens ?



Rien n´arrête le cynisme de l´opposition. Les morts du conflit syrien sont transférés au Venezuela dans la ville de Maracay



Même le pauvre Loukanikos, icône animale de la révolte grecque, n´est pas épargné. Que fait la SPA ?



Le camp bolivarien doit donc une fois de plus faire face aux tentatives de déstabilisation de la contrerévolution au moment précis où le gouvernement prend des mesures radicales pour lutter contre la guerre économique et contre l´insécurité.

Même si le Peuple, l´armée et la police défendent les institutions démocratiques, la vigilance est de mise. Face à la désinformation des entreprises privées de communication, la solidarité internationale est plus que jamais de vigueur afin de déjouer la propagande médiatique contre la Révolution Bolivarienne. A un an de la disparition physique du Comandante Chávez, son Peuple est bien décidé à perpétuer son héritage révolutionnaire.



Notes:

(1) Voir Romain Migus, El programa de la MUD, Caracas, ed. Barrio Alerta, 2012, disponible sur http://albaciudad.org/wp/wp-content/uploads/2012/09/libro_el_programa_de_la_mud.pdf

(2) Élections présidentielles du 7 octobre 2012 et du 13 avril 2013, élections régionales du 16 décembre 2012, élections municipales du 8 décembre 2013 (91% des états régionaux et 75% des mairies gagnés par le chavisme).

(3) La guerre économique et les réponses gouvernementales ne sont pas le sujet de cet article. Mais il est indéniable que la spéculation contre le bolívar, les ruptures de stock organisées, et la contrebande de produits de première nécessité vers la Colombie ont des conséquences immédiates sur la vie quotidienne. Pour un approfondissement de ce sujet, voir jacques Sapir, « La situation économique au Venezuela », Russeurope, 17/02/2014, http://russeurope.hypotheses.org/2001

(4) Voir “¡LaSalida es la calle! ¡#LaSalida es la calle!”, Youtube, 25/01/2014, https://www.youtube.com/watch?v=MZBiTc6Z4Os (traduction de l´auteur).

(5) Voir “Protestas en Venezuela, 2 de Feberero de 2014 #LaSalida“, Youtube, 03/02/2014, https://www.youtube.com/watch?v=hyh3AEf5JDA (traduction de l´auteur).

(6) Ibid.

(7) Voir “Leopoldo López El 12F vamos a la calle con la consigna justicia y cárcel para los corruptos“, Youtube, 09/02/2014,https://www.youtube.com/watch?v=f9X67Jvw5Lk (traduction de l´auteur).

(8) Pour être plus précis nous soulignons que les forces de police utilisent des bombes lacrymogènes et des cartouches de gros sel, et un usage très limité de la force si l´on compare avec la répression des manifestations dans les pays européens.

(9) Testimonio de una periodista de El Universal: "Leopoldo no tuvo bolas. Le agarró la mano a su esposa, se fue y dejó a los carajitos alborotados", Aporrea, 13/02/2014. http://www.aporrea.org/oposicion/n245131.html

(10) “Vandalismo en Chacao: Ramón Muchacho se pregunta ¿quién asume la responsabilidad?”, Noticias24, 12/02/2014

http://www.noticias24.com/venezuela/noticia/222431/vandalismo-en-chacao-ramon-muchacho-se-pregunta-quien-asume-la-responsabilidad/

(11) “Capriles condena violencia en marcha estudiantil, Prensa Primero Justicia, 12/02/2014,http://www.primerojusticia.org.ve/cms/index.php?option=com_flexicontent&view=item&cid=158:en-la-prensa&id=13853:capriles-condena-violencia-en-marcha-estudiantil&Itemid=500

(12) Voir “Fallecidos el 12F fueron con la misma arma de fuego”, YVKE Mondial, 14/02/2014,http://www.radiomundial.com.ve/article/fallecidos-el-12-f-fueron-asesinados-con-la-misma-arma . Sur les assassinats similaires pendant le coup d´Etat d´avril 2002, voir l´excellent documentaire de Angel Palacios, “Puente llaguno: clave de una massacre”, https://www.youtube.com/watch?v=fkrAI72ct-I

(13) “Capriles llama a movilizaciones contra la violencia y el paramilitarismo”, El Universal, 16/02/2014, http://www.eluniversal.com/nacional-y-politica/140216/capriles-llama-a-movilizacion-contra-la-violencia-y-el-paramilitarismo

(14) Voir Romain Migus, “Nuit de cristal au Venezuela”, Venezuela en Vivo, 17/04/2013, http://www.romainmigus.com/2013/06/nuit-de-cristal-au-venezuela.html

(15) “Venezuela rechaza declaraciones de secretario estadounidense John Kerry”, Telesur, 16/02/2014, http://www.telesurtv.net/articulos/2014/02/16/venezuela-rechaza-declaraciones-de-secretario-estadounidense-john-kerry-2982.html

(16) “Funcionarios norteamericanos tienen 48 horas para salir de Venezuela”, Noticias24, 16/02/2014, http://www.noticias24.com/venezuela/noticia/222622/elias-jaua-funcionarios-norteamericanos-tienen-48-horas-para-salir-de-venezuela/

(17) “Venezuela: quinto país del mundo que más usa el twitter”. Ciudad CCS, 29/05/11, http://www.ciudadccs.info/?p=176192

(18) Telesur a réalisé une compilation de ces montages médiatiques. Voir: https://www.facebook.com/media/set/?set=a.10151869482281179.1073741986.186321186178&type=1


Source: Venezuela En Vivo

Vu sur: Mondialisation. ca
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
RedStard

RedStard

Masculin Lion Chèvre
Messages : 2357
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 39

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mer 6 Fév 2019 - 13:07

Revenir en haut Aller en bas
akasha

akasha

Féminin Taureau Buffle
Messages : 5388
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Lun 11 Fév 2019 - 2:32

Venezuela : les Etats-Unis orchestrent un coup d'Etat pour empêcher une base militaire russe



Opinion sans fard, aujourd'hui avec Thomas Röper, exploitant du site web critique sur les médias www.anti-spiegel.ru. Son travail se concentre sur la critique de la couverture médiatique occidentale en général, l'image (médiatique) de la Russie en Allemagne et les thèmes de la (géo)politique et de l'économie.

Venezuela : les Etats-Unis orchestrent un coup d'Etat pour empêcher une base militaire russe


Au Venezuela, une tentative de coup d'Etat est en cours avec un résultat incertain. La crise, essentiellement régionale, a cependant un contexte géopolitique explosif. C'est la raison pour laquelle les États-Unis ont maintenant un impact aussi important sur les événements au Venezuela.

Depuis 1823, les Etats-Unis considèrent l'ensemble du continent américain comme leur arrière-cour, où non seulement ils veulent avoir leur mot à dire, mais où surtout ils ne tolèrent pas l'influence de pays extérieurs aux Etats-Unis. C'est ainsi que le président américain James Monroe (1758-1831) l'a présenté dans la doctrine Monroe qui porte son nom. A cette époque, les Etats-Unis voulaient écarter de l'Amérique (c'est-à-dire l'Amérique du Nord et du Sud) l'influence des puissances coloniales européennes.

Le Venezuela est depuis longtemps un caillou dans la chaussure des Etats-Unis. Depuis l'arrivée au pouvoir d'Hugo Chávez, les Etats-Unis font pression sur le pays par des sanctions et des alliances politiques. Un gouvernement qui se dit socialiste et qui ne suit pas la volonté des États-Unis n'est pas tolérable pour Washington dans son arrière-cour.

On lit toujours beaucoup de choses sur le fait que le gouvernement socialiste du Venezuela a ruiné le pays, mais on ne parle pas du rôle des sanctions occidentales contre le pays. Le Venezuela est l'un des pays ayant les plus grandes réserves de pétrole au monde et si les sanctions n'entravaient pas l'industrie pétrolière, la situation dans ce pays ne serait pas aussi désespérée. Le Venezuela pourrait être riche comme l'Arabie Saoudite, où le gouvernement au pouvoir n’est pas particulièrement efficace en matière d’économie. Avec une telle richesse (pétrolière), un pays ne peut pas être si gravement mal géré au point de s’effondrer.
Des sanctions sont nécessaires pour éliminer cette source de revenus.

La situation au Venezuela est désespérée, le potentiel de protestation du peuple est gigantesque. Les Etats-Unis étaient aux aguets, puis est venue la « déclaration de guerre » des Etats-Unis, lorsqu'ils ont reconnu sans plus attendre le président du Parlement en tant que président en fonction. Sur le plan politique, le pays est divisé entre le président et le Parlement dominé par l'opposition. Et après le feu vert des Etats-Unis, le président du Parlement s'est autoproclamé président. Il est on ne peut plus clair que les États-Unis eux-mêmes tirent les ficelles.
Maintenant, le pays est au bord de la guerre civile. Les militaires semblent majoritairement aux côtés du président, mais le « majoritairement » laisse ouverte la question de savoir comment les choses vont évoluer.

L'une des raisons pour lesquelles les États-Unis exercent maintenant des pressions est probablement le fait qu’à la fin de l'année dernière pour la première fois la Russie a amené des bombardiers stratégiques au Venezuela et qu'elle négocie actuellement avec le Venezuela la création d'une base militaire. Une base militaire russe avec des navires de guerre et des bombardiers stratégiques au Venezuela est inacceptable pour les Etats-Unis, ils devaient agir.
Ce que les États-Unis revendiquent pour eux-mêmes, à savoir le droit de stationner des militaires et des armes stratégiques n'importe où dans le monde, ils ne le concèdent en aucun cas à autrui. Les missiles nucléaires américains à la frontière russe sont acceptables aux yeux de l'Occident, mais lorsqu’il s’agit d’armes russes dans l’arrière-cour américaine, les signaux se mettent au rouge pour les États-Unis.

Comme prévu, les vassaux occidentaux suivent la ligne des Etats-Unis et exigent soit la démission du président, soit de nouvelles élections. La Russie s'est opposée à cette ligne et a fermement condamné l'ingérence américaine dans les affaires intérieures du Venezuela. La Turquie, contrairement au reste de l'OTAN, a également pris le parti du président. Comme toujours, la Chine s'exprime plus prudemment et contre la violence.

D'ailleurs, le comportement des États-Unis et de l'UE constitue une violation manifeste du droit international, qui interdit clairement toute ingérence extérieure dans les affaires intérieures d'un pays. Mais quelles sont les exigences des États-Unis pour soutenir un coup d'État, si ce n’est l'ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela ? Il en va de même pour la demande de l'UE de nouvelles élections au Venezuela. Chaque pays est autorisé à réglementer ses propres affaires ; toute ingérence extérieure viole le droit international. Par exemple, où irions-nous si le Venezuela exigeait de nouvelles élections en Allemagne ?

Les Etats-Unis parlent même d'un éventuel déploiement de l'armée américaine au Venezuela. Si le président s’impose contre le Parlement, le risque est grand que les Etats-Unis trouvent un prétexte pour envahir le pays. La Russie, par contre, a fortement mis en garde contre l'intervention militaire des Etats-Unis.

Bref, il s'agit, d'une part, du pétrole et, d'autre part, du conflit avec la Russie, qui voudrait s'installer dans l’arrière-cour des États-Unis, tout comme les États-Unis se déploient aux portes de la Russie. Vraisemblablement, les Etats-Unis ne reculeront pas devant la force militaire si nécessaire, si leurs protégés n'atteignent pas leur but sans cette aide. En effet, une fois que les Russes auront une base au Venezuela, l'intervention militaire des États-Unis sera beaucoup plus risquée qu'elle ne l'est actuellement.
Reste à savoir comment la Russie va réagir.




de dd.
Sources / Liens :
https://www.anti-spiegel.ru/2019/venezuela-usa-orchestrieren-putsch-um-russischen-militarstutzpunkt-zu-verhindern/
Revenir en haut Aller en bas
akasha

akasha

Féminin Taureau Buffle
Messages : 5388
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Lun 11 Fév 2019 - 20:34

Bonsoir mes frères & sœurs I love you
Michel Collon encore épatant pour ne pas changer, un must à ne pas manquer pour ceux qui veulent une info claire sur le sujet.

Venezuela: Les 5 gros mensonges de Macron, médias et Cie



Que préparent les USA contre le Venezuela ? Pourquoi Macron s'aligne-t-il sur Trump ? Et toute l'UE ? Que nous cachent les médias ? Qui a provoqué la crise économique, en fait un sabotage délibéré ? Quel est le passé de Guaido ?

Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4849
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 45
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mer 13 Fév 2019 - 19:46

Juan Guaidó: l’homme qui voudrait être président du Venezuela n’a pas de légitimité constitutionnelle



Donald Trump s’imagine que Juan Guaidó est le président légitime du Venezuela. Cohen et Blumenthal ont révélé que M. Guaidó, un homme d’une illégitimité parfaite, est « le produit d’un projet vieux d’une décennie encadré par les formateurs au changement de régime de l’élite de Washington ». Le sociologue argentin Marco Teruggi a décrit Guaidó dans le même article comme « un personnage créé pour cette circonstance » du changement de régime. Nous déconstruisons ici ses qualifications constitutionnelles à être président par intérim du Venezuela.


Lire l'article

En direct du Venezuela : La mayonnaise Guaido ne prend pas



Juan Guaido, nouveau Frankenstein politique crée par la Maison Blanche, est un produit médiatique qui se vend surtout à l’extérieur du pays. Un peu comme nos mauvais vins.

Lire l'article
Revenir en haut Aller en bas
sam153389



Masculin Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Seine Maritime-France

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Sam 16 Fév 2019 - 17:50

Pour celles et ceux qui connaissent mon site:

Si " Le Vénézuela " = 1631 (seconde table):

>>> 16 h 31 = 991 minutes or, 991 x 163 = 16 153 3 (nombre 163 qui encadre le nombre 153)

>>> 1631 x 991 = 16 163 21 or, si dans ce résultat le nombre 163 est à son tour encadré par le nombre 1621, il s' avère justement que 1621 est le 257ème nombre premier alors que comme nous le savons 257 est lui de son côté le 55ème nombre premier (" Satan " = 55) !!! Nous avons donc une énième fois affaire aux mêmes cabalistes internationalistes tireurs de ficelles, et il n' est par conséquent absolument pas étonnant que Macron s' ingère dans les affaires du Vénézuela, d' ailleurs souvenez vous de son double salut cornu à la Maison blanche l' année dernière le 55ème jour du calendrier maçonnique, à savoir le 24 avril 2018... Pour mémoire, la valeur secrète du nombre 257 est 33 153, et si notre 257ème jour correspond au 14/7 du calendrier maçonnique, notre 25/7 correspond lui au 147ème jour du calendrier des francs-maçons !... Pour rappel également, si notre 25/7 est le 206ème jour de l' année, nous pouvons aussi établir un lien entre ce qu' il se passe au Vénézuela, le mouvement des gilets jaunes en France fomenté par l' Elite satanique, et en particulier " Ingrid Levavasseur " = 206 à propos de laquelle j' ai donné une longue liste de calculs dernièrement (sur Révélations4), puisque c' est ce même état d' esprit de révolte et de rébellion qui cherche à renverser Maduro et s' emparer du Vénézuela. A voir donc également ce lien à propos des ruptures et menaces de rupture de barrages au Vénézuela dans le même temps !:

http://lavdn.lavoixdunord.fr/528476/article/2019-01-28/apres-la-rupture-du-barrage-le-bilan-s-alourdit-et-les-recherches-reprennent

Je passe rapidement sur cette autre coïncidence numérique qui évidemment n' en ai pas une, à savoir que si donc la séquence " le Vénézuela " est égale à 1631 dans la seconde table, la valeur secrète du nombre 1621, qui donc correspond au 257ème nombre premier, le nombre 257 étant lui le 55ème nombre premier, correspond au nombre 1 314 631 dans lequel justement le nombre 314 évoquant le nombre pi et le nombre 227 est encadré par le nombre 1631 !.. A noter que le 1621ème nombre premier est 13 709, en mémoire notamment du 13 666ème nombre premier qui est 147 853 alors que 853 est le 147ème nombre premier (14 juillet = 14/7, etc.) or, en lien direct avec mes messages précédents concernant la première liste gilets jaunes aux européennes conduite justement par Ingrid Levavasseur ( = 206 ), nous savons que 709 est le 127ème nombre premier, que 127 + 79 = 206, que 911 + 119 + 79 = 1109, que 666 + 153 + 163 + 127 = 1109, etc. !..

https://youtu.be/IwnaxPwDwE0
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ultimereveil.sitew.com
OSIRIS

OSIRIS

Masculin Capricorne Chien
Messages : 4176
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 48

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Sam 16 Fév 2019 - 19:43

sam153389 a écrit:
Pour celles et ceux qui connaissent mon site:

et pour ceux qui ne la connais pas ,,,,, ?

Citation :
Si " Le Vénézuela " = 1631 (seconde table):

et SI ""le venezuela"" n'egale pas 1631 ,,,,, ?

et ou est le table ,,, ? ,,,,, dans ton salle a manger ,,,,?
Revenir en haut Aller en bas
sam153389



Masculin Messages : 141
Date d'inscription : 04/09/2010
Localisation : Seine Maritime-France

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 10:01

A OSIRIS:

J' ai déjà fourni ces détails plusieurs fois ainsi que les liens de mon site et ceux affiliés. Je ne peux rien contre la paresse…

Première table: A = 1, B = 2, C = 3, D = 4....., Z = 26, tout simplement.

La deuxième table est basée sur le mode d' alphanumérisation hébreu et/ou grec:

A = 1 B = 2 C = 3 D = 4 E = 5 F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10 K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60 P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200 U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700 Z = 800
Revenir en haut Aller en bas
http://www.ultimereveil.sitew.com
OSIRIS

OSIRIS

Masculin Capricorne Chien
Messages : 4176
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 48

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 10:36

sam153389 a écrit:
A OSIRIS:

J' ai déjà fourni ces détails plusieurs fois ainsi que les liens de mon site et  ceux affiliés. Je ne peux rien contre la paresse…

Première table: A = 1, B = 2, C = 3, D = 4....., Z = 26, tout simplement.

La deuxième table est basée sur le mode d' alphanumérisation hébreu et/ou grec:

A = 1   B = 2   C = 3   D = 4   E = 5   F = 6   G = 7   H = 8   I = 9   J = 10   K = 20   L = 30   M = 40   N = 50   O = 60   P = 70   Q = 80   R = 90   S = 100   T = 200   U = 300   V = 400   W = 500   X = 600   Y = 700   Z = 800

la paresse appartiens a celui qui soit trop feignant a mettre la lien de son propre site et au moins fourni une image de ses ""tables"" quand toute leur commentaire/calcules soit basé dessous....


integre une image de tes tables quand tu font reference a ces tables me semble le minimum a faire,

et quand quelqu'un demande ((a demandé plusieurs fois)) de fourni tes sources , pas seulement tu perdre plus de temps en refusant de le faire , mais aussi me donne l'impression qu'il y a quelque chose .....


est ce que tu peut toute simplement repondre a une simple question ....


Si " Le Vénézuela " = 1631 (seconde table):

montre moi sur le table comment tu arrive a ""le venezuela"" = 1631...

fourni une image de ton table , et encore mieux , le table et la lien source de ton site ......
Revenir en haut Aller en bas
artifix

artifix

Masculin Cancer Singe
Messages : 844
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 38

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 11:56

@ Osiris : tu as son "www" juste en dessous de ses commentaires, tu cliques dessus et ça t'amène sur son site : http://www.ultimereveil.sitew.com/#Page_1.A

Pour "le venezuela" il t'a donné sa seconde table : A = 1 B = 2 C = 3 D = 4 E = 5 F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10 K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60 P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200 U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700 Z = 800


Même moi qui suis nul en math j'ai compris !


Edit : et quand ses sources c'est lui-même, difficile d'en trouver d'autres...

Re-Edit : j'ai trouvé ça si ça peut t'intéresser, moi pas vraiment les chiffres et moi ça fait 2 sans faire de mauvais jeux de mot, donc bonne lecture pour tout déchiffrer : http://www.bibleetnombres.online.fr/extabnum.htm#grec
Revenir en haut Aller en bas
shakur1999

shakur1999

Masculin Vierge Chien
Messages : 429
Date d'inscription : 20/02/2014
Age : 36
Localisation : Medine

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 12:23

@ artifix,



Alors j'ai vite consulté son site, et vite aperçu que ce que demande osiris sam ne peut pas le fournir, car si il venait à le faire il sera obligé de mettre la source de bible et nombres... ce qu'il veut absolument pas.

Deuxièmement il a mis un copyright, donc impossible d'aller plus loin, et en plus son style est identique avec celui de bible et nombre. Pour rappel le webmaster de bible et nombre ne mets pas de copyright et cela fait depuis 1999 que son site existe et que celui de sam date de 2010...
Revenir en haut Aller en bas
https://twitter.com/Shakur1999
OSIRIS

OSIRIS

Masculin Capricorne Chien
Messages : 4176
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 48

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 12:38

artifix a écrit:
@ Osiris : tu as son "www" juste en dessous de ses commentaires, tu cliques dessus et ça t'amène sur son site : http://www.ultimereveil.sitew.com/#Page_1.A

Pour "le venezuela" il t'a donné sa seconde table : A = 1 B = 2 C = 3 D = 4 E = 5 F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10 K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60 P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200 U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700 Z = 800


Même moi qui suis nul en math j'ai compris !

Spoiler:
 

oui , mais est que ta a compris que ça fonction seulement en français son calcule .....

parce que en anglais on dite pas ""le"" ,,, ni meme ""the"" , et si on utilise le ""the"" son calcule ne fonction pas non plus ......
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 12:57

Si j'ai bien compris, et comme je n'y connais pas grand chose, il y a des chances pour que je me plante complétement, pour obtenir un résultat qui tienne la route, la cabale se référant à l'alphabet hébraïque, il faudrait tout traduire en hébreu pour que ça ait du sens, c'est bien ça ?
Sinon, ça n'a de valeur que si c'est exprimé en français avec la table de base A=1, B=2, C=3, etc...Que tous les écoliers qui ont joué aux agents secrets avec leurs potes connaissent bien...Et même comme ça, il y a des nombres, je me demande comment on les trouve.

Je lis sans jamais répondre d'une part parce que je ne pige rien à ce fatras numérique, et d'autre part parce que ça me fatigue avant même d'avoir commencé, je dois être une feignasse, j'ai même pas envie de savoir, mais otez moi d'un doute, en hébreu, ça fonctionne aussi ? Or not ?
Pas la peine de se fatiguer à mouliner des méninges on retombe toujours sur l'antéchrist.

Bon, sinon, je suis allée voir le site de Sam et en cliquant sur les liens qui renvoient à ses articles, à sa décharge, je dois dire ( et du coup je le répète ) il renvoie souvent au site "Bible et Nombres", dont l'auteur demande juste de le citer lorsqu'on se sert chez lui. Ce que Sam fait. Ce fait ne saurait donc lui être reproché. De plus, tout auteur proposant un texte, même basé sur des informations puisées sur d'autres sites, alors même qu'il le réécrit et le restitue de façon personnelle est en droit de mettre des copyright sur ses textes.



.


Dernière édition par Nem1004 le Dim 17 Fév 2019 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

OSIRIS

Masculin Capricorne Chien
Messages : 4176
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 48

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 13:13

il y a apparement 2 table , celui d'ecolier (comme tu le dites  )  et l'autre .....

 sa seconde table : A = 1 B = 2 C = 3 D = 4 E = 5 F = 6 G = 7 H = 8 I = 9 J = 10 K = 20 L = 30 M = 40 N = 50 O = 60 P = 70 Q = 80 R = 90 S = 100 T = 200 U = 300 V = 400 W = 500 X = 600 Y = 700 Z = 800

http://electra2zeiss.forumactif.com/t17127-decodage-cabalistique-de-l-acte-14-des-gj-ce-samedi-16-fevrier#185222

sam153389 a écrit:
" France " = 47

" Le nombre de la France " = 153  

la il utilise la code connu des enfants....

et ça fonction que en français , car si on est fanatique anglais on dirait pas ça en français , on dirait .....


the number of france....
ou ,,,,  France's number ......


ce qui rendre les chiffres differente.

et il y a aucune raison apparente de utilise le code des gosses ici pour trouver france = 47 ,,,, et ensuite utilise le code hebreux pour ""le venezuela""

peut il nous diras .....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 13:17

Ok, merci, je comprends mieux. Y a un mélange de codes et de tables.


http://www.ultimereveil.sitew.com/files/users/3/8/6/7/3/6/3/163_162_153_151_A.pdf
.
Revenir en haut Aller en bas
artifix

artifix

Masculin Cancer Singe
Messages : 844
Date d'inscription : 10/11/2012
Age : 38

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 17:18

OSIRIS a écrit:

que tu soit nul en math chuis daccord,,,, mais est que tu comprendre que tu le soit ........


là par contre j'ai pas compris !? Very Happy

Si tu demandes si j'avais compris que j'étais nul en math, bah oui sinon je te dirais pas que je suis nul ...   scratch
(J'espère avoir compris ce que tu voulais me faire comprendre malgré que je n'avais pas compris)

..........................

Tu demandais son site, je t'ai indiqué où il était et tu demandais la source de ses tables, j'en ai trouvé une donc je partage mais je ne sais pas et je n'ai pas dit que c'était la bonne.

Quand à l'interprétation de tout ça, anglais-français-franglais, perso j'y comprends rien (et pas trop envie non plus de comprendre je t'avoue) donc je ne peux pas en dire plus de ce que j'ai compris, c'est à dire rien. J'espère que je me fais comprendre... Question

Après il a peut-être trouvé-inventé un truc à lui en s'inspirant des découvertes d'autres personnes pour interpréter tout ce qu'il "découvre", c'est pour ça que j'ai écrit : "et quand ses sources c'est lui-même, difficile d'en trouver d'autres..." (et franchement grand bien lui fasse du moment qu'il ne fait de mal à personne)




Note perso : Ca va vachement loin pour une histoire d'interprétation personnelle de tout ça, je trouve, mais bon... ce n'est que mon avis.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Dim 17 Fév 2019 - 17:31

artifix a écrit:
Note perso : Ca va vachement loin pour une histoire d'interprétation personnelle de tout ça, je trouve, mais bon... ce n'est que mon avis.

C'est pas faux. D'autant que l'interprétation de la Cabale n'est pas réservée à quelques personnes, mais que chacun est libre de faire la sienne. Au pire du pire, on s'en fout. Comme le dit justement Artifix, où est le mal ça n'en fait à personne. En plus, honnêtement, sans se mentir, qui a compris quelque chose ? 11111

.
Revenir en haut Aller en bas
orné

orné

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4849
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 45
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mar 26 Fév 2019 - 20:57

Le Venezuela en pleine guerre médiatique : le prélude à une guerre tout court ?



Sur fond de menaces d’agression militaire par les États-Unis, ce week-end a accouché d’une série de provocations à la frontière colombo-vénézuélienne. Décryptage

Ce dimanche 24 février, une soixantaine de paramilitaires ont encerclé une caserne de la garde nationale bolivarienne, selon les informations d’une journaliste sur place, Madelein Garcia de TeleSUR. L’assaut a duré environ une heure. Au poste de commandement La Mulata, une trentaine de soldats étaient présents. Les paramilitaires ont exigé leur reddition et la remise des armes. Ils se sont adressés aux forces armées vénézuéliennes : « Livrez-vous, ne perdez pas votre vie pour ce gouvernement, ce n’est pas la peine, venez négocier. Nous allons mener un changement de gouvernement ».




De jeunes officiers ont exprimé leur moral : « À quoi pense-t-on à ce moment-là ? Au moins à résister, je ne voulais pas abandonner, je ne voulais pas me rendre, je voulais continuer à me battre. Abandonner, c’était la mort »… L’un d’eux a affirmé qu’ils étaient prêts à une nouvelle attaque : « Nous devons garder toujours la même motivation pour défendre la patrie ». D’autres actions criminelles ont eu lieu. Dans la ville frontalière d’Ureña, les opposants ont mis le feu à un bus et à l’entrée de l’école bolivarienne. Des tactiques de vandalisme de rue déjà utilisées au Venezuela en 2014 et 2017. Un bus menant des artistes au contre-concert pour la paix « Pour la Guerre, Rien ! » du côté vénézuélien de la frontière a été attaquée par des opposants.

L’aide humanitaire, partie en cendres ?

De jeunes Colombiens semblent avoir été à l’origine de l’incendie du
camion sur le pont Santander, dont les images ont fait le tour du monde. Contrairement à la version qui accusait les autorités de la police aux frontières, des images montrent un jet de cocktail molotov sur le camion. La télévision locale a également pu filmer la préparation de ces projectiles in situ. De son côté, le gouvernement vénézuélien a fourni des images qui contredisent la version d’un camion contenant de « l’aide humanitaire », et a révélé, au milieu des restes fumants, des kits servant à des tactiques de blocage de rues.




Sous le pont Santander, des émeutiers colombiens préparaient une incursion sur le territoire vénézuélien, devant la présence des caméras de TV Cucuta. Faisant référence à une action probablement coordonnée avec des paramilitaires, un de ses chefs donne une consigne claire : « Ce que je veux vous dire, c’est que dès qu’ils y entreront et que les éléments commenceront à se rendre et à prendre possession des armes vénézuéliennes, ils doivent aussi descendre ces salauds », c’est-à-dire tuer les hommes qui auraient été livrés.

Pour Garcia, « si la caravane avec ‘l’aide humanitaire’ avait avancé avec le matériel pour les blocages de rue, il aurait été difficile pour les renforts d’aider le poste attaqué par les paramilitaires. Une fois que le contrôle du poste de la Garde Nationale Bolivarienne aurait été obtenu, la rue Ureña aurait été la tête de pont ».

Très tôt le matin, la tension sur le Pont International Simon Bolivar avait été à son comble, lorsque trois soldats déserteurs ont foncé sur la barrière à bord d’un véhicule et provoqué plusieurs blessés, dont une policière aux frontières et une journaliste chilienne.

Plus tard dans la journée, la photojournaliste chilienne Nicole Kramm a expliqué: « Ils voulaient tuer les civils à la frontière. À pleine vitesse. J’y ai échappé de peu. Je ne peux pas croire qu’ils soient présentés comme des héros. Suite à son témoignage, elle a déclaré qu’elle recevait des menaces de mort de partisans de l’opposition ».

Journaliste indépendante, Kramm fait partie d’un collectif de reporters
photo et collabore avec plusieurs médias dont Piensa Prensa, qui a diffusé cette vidéo où l’un des émeutiers avoue que le camion avait été brûlé par un cocktail molotov.

De l’aide humanitaire à la justification des morts

Samedi 23, les images d’un camion en flammes censé apporter de l’aide humanitaire à travers la frontière ont été utilisées pour exacerber les tensions, y compris pour demander une intervention militaire.

L’ancienne députée vénézuélienne de droite Maria Corina Machado, connue pour son rôle actif lors de la séquence de violences de rue en 2014 dans le but de reproduire le schéma des « révolutions de couleur », a résumé l’incident de façon sommaire : « Ils l’ont fait. Ils ont attaqué un convoi d’aide humanitaire. Nous sommes passés à un autre niveau ». Des mots qui résonnent avec les menaces répétées d’intervention militaire par l’administration Trump cette semaine : « Désormais, toutes les options sont sur la table ».

Lire la suite >>> Le Venezuela en pleine guerre médiatique : le prélude à une guerre tout court ?

Lire aussi >>> Venezuela : Trump se dirige-t-il vers une intervention militaire ?

Note Orné; "Tant que la Chine et la Russie s'y opposera je ne pense pas que les Etats Unis prendront le risque.

Lire et voir les vidéos FB >>> Venezuela : l’autre son de cloche

Citation :
Frontière Colombie-Venezuela.- Lorsque le président Nicolas Maduro à décidé samedi 23 février de rompre les relations diplomatiques avec la Colombie, son homologue colombien Ivan Duque l’a menacé en responsabilisant le président vénézuélien de ce qui pourrait arriver à ses diplomates.
Revenir en haut Aller en bas
evol

evol

Masculin Messages : 7242
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mar 26 Fév 2019 - 23:13

"De la Russie à la Chine, les alliés de Nicolas Maduro ne sont pas éternels"
https://www.france24.com/fr/20190208-russie-chine-venezuela-alliance-limite-maduro-guaido



"Juan Guaido aurait-il pu imaginer cet étonnant destin quand il était jeune ingénieur ? Cet opposant vénézuélien de 35 ans, député et chef du parlement, vient de défier le président Nicolas Maduro face au monde entier. Voici le portrait d'un homme qui ne manque pas de courage et d'audace."
https://fr.euronews.com/2019/01/24/qui-est-juan-guaido-l-homme-qui-veut-ejecter-maduro-du-venezuela

De toute façon, les dictatures finissent toujours par tomber, a cause de la loi de la nécessité de la liberté d’expression des êtres.
Ce n'est qu'une question de temps ^^


Revenir en haut Aller en bas
akasha

akasha

Féminin Taureau Buffle
Messages : 5388
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mer 27 Fév 2019 - 7:33

En plaçant un agent perturbateur financé et formé par les USA pour mettre main basse sur les ressources vénézuélienne ? Un agent non élu démocratiquement et n'ayant que peu de sympathisants ?

Agent d'un pays qui je le rappelle est responsable de la crisé économique en ayant mis en place embargo et sanction économique farao

Tu as une drôle conception de la démocratie toi.... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
evol

evol

Masculin Messages : 7242
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mer 27 Fév 2019 - 11:27

Il n'y a pas de démocratie a l'heure actuelle, juste une dictature avec Nicolas Maduro qui est totalement incompetent.
Il se maintient au pouvoir par la force
Meme l’église dénonce la répression.
"Au Venezuela, l’Église dénonce la répression de Maduro"
https://www.la-croix.com/Religion/Catholicisme/Monde/Au-Venezuela-lEglise-denonce-repression-Maduro-2018-08-14-1200961757

Ceux qui ont une expertise du Venezuela disent que que Juan Gauido est un pur produit Vénézuélien, les américains n'y sont pour rien.
https://www.letelegramme.fr/monde/venezuela-cinq-choses-a-savoir-sur-le-chef-de-l-opposition-02-02-2019-12199020.php
Et maintenant ce sont les démocraties qui soutiennent sont courage, comme la France cheers
Ce n'est pas que les Américains qui le soutiennent.



Etc
Revenir en haut Aller en bas
RedStard

RedStard

Masculin Lion Chèvre
Messages : 2357
Date d'inscription : 16/09/2011
Age : 39

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mer 27 Fév 2019 - 13:11

Citation :

La Russie demande à l’ONU de respecter la souveraineté du Venezuela et de débloquer ses comptes


VENEZUELA-INFO·MERCREDI 27 FÉVRIER 2019

        L’ambassadeur de Russie auprès de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Vassily Nebenzia, a demandé mardi au Conseil de sécurité  de respecter la souveraineté du Venezuela et de débloquer ses comptes.

"Que la souveraineté du Venezuela soit respectée à l'ONU et que ces tentatives hypocrites d'introduire une aide non humanitaire soient évitées, les comptes vénézuéliens libérés, des millions de dollars saisis, les ressources de PDVSA, 7 milliards de dollars et les millions dont il dispose au Royaume-Uni ", a-t-il déclaré.

Il a dénoncé le fait que Londres et Washington aient privé le Venezuela de milliards de dollars en pétrole et en actifs.
"Appelons les choses par leur nom, a-t-il dit, c'est une action arrogante et un vol qualifié pour que le Venezuela se mette à genoux."

Le diplomate a ajouté, lors de cette session appelée par les Etats-Unis qui tentent pour la deuxième fois d'attaquer la République bolivarienne du Venezuela, que ces persécutions n'étaient pas reconnues et qu'ils voulaient renverser un gouvernement qui ne leur convenait pas.

"La Russie est opposée à cela", a-t-il déclaré, rappelant que, historiquement, les Etats-Unis ont toujours conduit des centaines d'interventions dans le monde avec des mensonges, avec des millions de morts. Il a affirmé que les États-Unis considéraient la guerre comme l'un de leurs droits.
"Il y a des pays qui soutiennent l'appel de Guaidó. Êtes-vous si naïf de croire que vous êtes immunisé? ", demanda le diplomate russe.
Il a ensuite averti que la même chose pouvait se produire dans n’importe quel pays que le pays nord-américain décidait d’attaquer: "Ne pensez-vous pas que vous le ferez aussi?":

Vassily Nebenzia a dénoncé le fait que ce que les tentatives faites contre le Venezuela sont une sorte d'avertissement à tous ceux qui refusent de jouer avec le gouvernement américain et que ceux qui les soutiennent sont des complices de la violation de la Charte des Nations Unies et du droit international.

"Il est essentiel de permettre à Caracas de payer pour l'achat et la livraison de produits alimentaires et de médicaments, mais les autorités américaines sne veulent pas agir de manière légitime ", a déclaré le responsable de la Fédération de Russie.


Cas de la Colombie


Dans son discours, il a particulièrement mentionné la Colombie: "Nous ne comprenons pas pourquoi la Colombie, au lieu de résoudre ses problèmes internes pour la paix, a décidé de soutenir cette entreprise contre son voisin, le Venezuela".

Il a exprimé son inquiétude car le gouvernement d'Iván Duque n'a pas renforcé le mécanisme de paix signé récemment avec la guérilla et n'a aucun intérêt à maintenir les négociations qui, avec l'aide de plusieurs pays et du Venezuela, avaient coûté tant de temps.
Le diplomate russe a comparé ce fait aux problèmes causés au Venezuela par plus de 60 ans de guerre en Colombie et aux millions de Colombiens déplacés à qui il a donné refuge, sans rien réclamer aux gouvernements du pays voisin.

"Nous discution d’une possible opération militaire contre le Venezuela et il y a de sérieuses menaces pour la région et le monde", a-t-il averti.
Il a demandé aux États, quelle que soit leur idéologie, de soutenir la Charte des Nations Unies et de rejeter le recours à la force face à cette violation flagrante.


Dialogue et respect


Il a rapporté que la Russie célèbre et soutient le mécanisme de Montevideo en tant que moyen de résoudre les problèmes des Vénézuéliens: "Et nous sommes disposés à fournir toute l'assistance nécessaire."

Vassily Nebenzia a répété que les affaires du Venezuela relevaient de la responsabilité des Vénézuéliens, conformément à leur volonté pacifique, et que ce droit devrait être exercé sans ingérence internationale.

"L'assistance devrait viser à aider à résoudre le respect de leur souveraineté", a-t-il déclaré.



Opération illégale à la frontière


La situation enregistrée le week-end dernier à la frontière du Venezuela avec la Colombie et le Brésil a été examinée séparément.
"Le spectacle créé par les États-Unis le 23 février est ce ce qu’ils font en coulisse." a-t-il expliqué.

La nation étasunienne, a-t-il affirmé, ne veut pas résoudre les problèmes, elle veut un changement de gouvernement et est disposée à menacer du recours à la force, ce qui est une violation de la Charte des Nations Unies et du droit international.

Il a également affirmé que des personnes avaient été utilisées comme boucliers pour attaquer les forces de sécurité et tenter de faire entrer par la force une "aide humanitaire" non conforme aux normes internationales.

Des organisations comme la Croix-Rouge et l'ONU ont refusé d'y participer, a-t-il rappelé.
"L'armée vénézuélienne a protégé les frontières pour garantir l'inviolabilité de la souveraineté. Nous avons vu ce qui s’est passé et il y avait des gens en Colombie qui provoquaient et attaquaient l’armée ", at-il expliqué.

Il a exprimé son inquiétude pour la première victime, un journaliste chilien blessé, qui a été écrasé lorsque des véhicules militaires volés par des déserteurs ont tenté de traverser le pont. Les auteurs ont ensuite été reçus en héros en Colombie.

"Cela a été vu par tout le monde et aucun doute n’existe. Mais si ces ‘victimes’ apparaissaient dans n'importe quelle autre partie du monde, cela serait considéré comme du terrorisme, mais  à Cúcuta, cela a été considéré comme une action héroïque par ceux qui ont défié les autorités vénézuéliennes ", a-t-il averti.

"Guaidó a rendu hommage à ces héros", dit-il surpris.

"Si les Etats-Unis voulaient vraiment aider le Venezuela, ils le feraient par le biais des agences de l'ONU, comme d'autres pays l'ont fait", a-t-il déclaré.

Il a cité en exemple la Russie qui a livré plus de 7 tonnes de médicaments par le biais de ce mécanisme juridique.



Résolution semblable à celle d'Haïti


Le diplomate russe a proposé à Washington une résolution du Conseil de sécurité, basée sur une autre résolution récente concernant la crise qui affecte Haïti avec des morts et des violences dans la rue, et qui a été votée favorablement à l'unanimité.
Le document appelle au dialogue sans ingérence et à une aide réelle sans causer plus de violence ou d'interférence.

Il a dit qu'au Venezuela il n'y avait pas de situation de chaos comme celle présentée en Haïti "où les Etats-Unis ont décidé de soutenir le gouvernement, du moins pour le moment".

"Ma question aux collègues américains est la suivante:  Êtes-vous disposé à adopter un texte similaire à celui-ci sur le Venezuela? ", A-t-il demandé.

À la fin de son discours, le représentant de la Russie a souligné que les membres du Conseil de sécurité avaient ratifié le principe selon lequel les actions devraient être fondées sur le dialogue, dans le respect de la souveraineté et de l'autodétermination des pays, telles qu'énoncées dans la Charte des Nations Unies, en surmontant les menaces et les différences.



Venezuela-info


C'est un coup d'État américain qui a avorté, c'est une partie de Poker Menteur, il est impossible que les Etats-Unis envahissent un pays peuplé de 341 000 militaire dans l'Amazonie luxuriante avec une population majoritairement acquis au pouvoir en place qui va forcément se défendre face à une telle agression.

Juan Guiado s'est réfugié en Colombie grâce à l'armée Colombienne qui l'a exfiltré à la frontière, de fait s'il rentre sur le territoire vénézuelien il ira directement e Prison pour n'avoir pas respecter sa mise en demeure judiciaire.

Je remercie fortement les Russie qui grâce à leur intervention évite toute la région devienne un chaos sans nom.  


Dernière édition par RedStard le Jeu 28 Fév 2019 - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
akasha

akasha

Féminin Taureau Buffle
Messages : 5388
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 33

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Mer 27 Fév 2019 - 20:21

Eh oui le Guaido a fini son numéro de comique troupier et se cache en Colombie après le fiasco du feu convois humanitaire incendier par ses propre collaborateur de l'ultra droite financée par les Etats Unis sois disant appuyée par la "communauté internationale", même pas 25 % des pays membre de l'ONU. Depuis quand cela représente la communauté ? De plus en plus de pays lâche les Etats Unis... A oui la France, celle de Macron ? No comment  Rolling Eyes

Redstars merci pour ton com et l'article  I love you




- La guerre contre le Venezuela est construite sur le mensonge


Citation :
En voyageant avec Hugo Chavez, j’ai vite compris la menace du Venezuela. Dans une coopérative agricole de l’état de Lara, les gens attendaient patiemment et avec bonne humeur dans la chaleur. Des cruches d’eau et de jus de melon étaient distribuées. On jouait de la guitare ; une femme, Katarina, se tenait debout et chantait avec une voix de contralto.

Venezuela : la situation peut-elle encore s’envenimer ?



Citation :
Entretien du 25/02/2019 avec Maurice Lemoine, journaliste spécialiste de l’Amérique latine. Pour RT France, il revient sur la situation au Venezuela alors qu’une intervention américaine semble imminente.

Venezuela : L’Armée de Cuba soutiendra Maduro face à une éventuelle intervention des Etats-Unis

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

OSIRIS

Masculin Capricorne Chien
Messages : 4176
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 48

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Jeu 28 Fév 2019 - 9:29

orne a écrit:
L’aide humanitaire, partie en cendres ?

De jeunes Colombiens semblent avoir été à l’origine de l’incendie du
camion sur le pont Santander, dont les images ont fait le tour du monde. Contrairement à la version qui accusait les autorités de la police aux frontières, des images montrent un jet de cocktail molotov sur le camion. La télévision locale a également pu filmer la préparation de ces projectiles in situ. De son côté, le gouvernement vénézuélien a fourni des images qui contredisent la version d’un camion contenant de « l’aide humanitaire », et a révélé, au milieu des restes fumants, des kits servant à des tactiques de blocage de rues.



https://www.fawkes-news.com/2019/02/venezuela-voici-ce-que-transportaient.html

Citation :
 « Le feu n'a pas pu brûler tout le chargement qu'amenait les camions. On peut voir qu'il y avait des câbles métalliques, des pics, des masques, des clous pour crever les pneus, c'est à dire le kit pour les guarimbas, » a déclaré la journaliste.

 des clous et des sifflets. Faites attention, ils sifflent le gouvernement. Les clous étaient dans des palettes de chargement où la nourriture  posée  et ou le médicament . Le câble semble clairement  en cuivre. Au cas où vous ne le sauriez pas, cela sert à apporter de l’électricité aux maisons.  
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

OSIRIS

Masculin Capricorne Chien
Messages : 4176
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 48

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Jeu 28 Fév 2019 - 10:43

orne a écrit:
L’aide humanitaire, partie en cendres ?

De jeunes Colombiens semblent avoir été à l’origine de l’incendie du
camion sur le pont Santander, dont les images ont fait le tour du monde. Contrairement à la version qui accusait les autorités de la police aux frontières, des images montrent un jet de cocktail molotov sur le camion. La télévision locale a également pu filmer la préparation de ces projectiles in situ.

https://twitter.com/OscarVestee/status/1099730112059269122

Citation :
Ce sont des chavistas colectivos. Leurs ordres sont de détruire l'aide humanitaire.

Des bandes de civils armés au Venezuela soutiennent le président impopulaire

https://www.nytimes.com/2017/04/22/world/americas/armed-civilian-bands-in-venezuela-prop-up-unpopular-president.html
Revenir en haut Aller en bas
evol

evol

Masculin Messages : 7242
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   Jeu 28 Fév 2019 - 10:46

Voila ce qu'aucun média ne parlent de la réalité du terrain qu'exerce la politique de Maduro a son peuple : la misère et la faim

La politique de Maduro est de se maintenir au pouvoir par tous les moyens, quelque soit la souffrance qu'il inflige a son peuple, a cause principalement de son Incompétence inconciliable avec la gestion d'une nation

"Venezuela : 2,7 millions de personnes ont fui leur pays depuis 2015"
http://www.lequotidien.lu/international/venezuela-34-millions-de-personnes-ont-fui-leur-pays/

"Les Vénézuéliens fuient en masse leur pays"
https://www.alternatives-economiques.fr/venezueliens-fuient-masse-pays/00088414

"Le Venezuela et la faillite des intellectuels"
"Le Portugal songe à envoyer son armée pour protéger ses ressortissants"
https://www.courrierinternational.com/une/venezuela-le-portugal-songe-envoyer-son-armee-pour-proteger-ses-ressortissants

"L'exode de la pauvreté du Venezuela à la Colombie"


Les vénézuéliens ont faim

"Benjamin Illy, reporter à franceinfo, a passé une semaine à la frontière entre le Venezuela et la Colombie. De retour à Paris, il témoigne de la situation sur place et évoque les conditions dans lesquelles il a travaillé avec le technicien Fabien Gosset."

Les dictateurs se virent toujours par la force populaire.

De toute façon toutes les dictatures finiront par tomber, par la loi de la nécessité et de la liberté d'expression des Êtres.
Les dictatures sont dans l'obsolescence programmée study
Juste une question de temps et de vitesse de prise de conscience des peuples cheers
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques   

Revenir en haut Aller en bas
 

Venezuela: coup de projecteur sur les zones d´ombre médiatiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 Sujets similaires

-
» Masque de saison à la fraise : effet coup de fouet pour peau terne
» coup de gueule di un amico italiano
» La mondialisation vaut-elle le coup ?
» Coup de tapette !!!
» le coup du lapin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Révolution & Résistance-