Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'accélération hors normes du réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
evol

avatar

Masculin Messages : 6998
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Ven 19 Jan 2018 - 13:01


"Le réchauffement de la planète s'accélère à un rythme "exceptionnel", s'inquiète l'ONU.

Les trois dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur Terre, a annoncé ce jeudi l'Organisation Météorologique Mondiale (OMM).

Subissant des incendies, mais aussi de graves inondations et des épisodes de sécheresse, la Californie a illustré cette année l'ampleur des phénomènes climatiques extrêmes favorisés par cette nouvelle donne.

Et les données collectées confirment cette tendance générale, liée aux concentrations de gaz à effet de serre.

Le passage d'Irma a lui aussi témoigné de puissants cyclones, qui ont tour à tour balayé les îles des Caraïbes, comme à Saint-Barthélémy, dévastée par des vents d'une rare violence.

2016 a battu tous les records, puisque le thermomètre a affiché 1,2 degré de plus par rapport aux températures observées à la fin du XIXe siècle, qui servent de valeur de référence. Une hausse inédite, sous l'effet du courant équatorial El Nino. Mais l'accord de Paris de 2015, qui devait permettre de contenir ce réchauffement, est déjà fragilisé par le retrait des Etats-Unis décidé par Donald Trump.
"

Mais bon tant que la tour Eiffel n'a pas les pieds dans l'eau, aucune mesure véritable n'est prise ^^

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Mer 24 Jan 2018 - 20:29

Australie

Des chauves-souris meurent «bouillies» par la chaleur extrême




La vague de chaleur extrême qui perturbe l’Australie a des conséquences désastreuses pour la nature

Plus de 200 chauves-souris sont mortes en raison de la chaleur excessive des derniers jours.

Les températures ont atteint 44,2 degrés Celsius (11.5 degrés Fahrenheit) à Campbelltown, dans les New South Wales.

Une colonie entière de chauves-souris, des renards volants à tête grise, n’ont pas supporté la chaleur.

Les mammifères volants ont été retrouvés non loin d’une station de train.

Plusieurs bénévoles ont tenté d’en sauver, selon le journal local Campbelltown-Macarthur Advertiser.

Deux-cent-quatre chauves-souris sont mortes, la plupart des bébés, plus vulnérables à ces conditions exceptionnelles.

«Elles ont ni plus ni moins bouillies», a indiqué Kate Ryan, qui s’est occupée des petites bêtes.

«La chaleur affecte leur cerveau. Le cerveau cuit, et les chauves-souris deviennent désorientées», a-t-elle précisé.

Le groupe «Help Save the Wildlife and Bushlands in Campbelltown» a publié plusieurs photos montrant l’état de la situation.

«Les cadavres ont été récupérés et placés dans une pile pour les compter. Plusieurs centaines de chauves-souris restaient encore dans les arbres et étaient inaccessibles. Ce fut un après-midi, long et déchirant», a fait savoir le groupe sur sa page.

La colonie de renards volants de Campbelltown appartient à l'espèce Pteropus poliocephalus, mieux connue sous le nom de renard volant à tête grise. Leurs ailes peuvent s'étirer sur plus de 3,3 pieds (1 mètre), et ils peuvent peser plus de 2,2 livres. (1 kilogramme).

Pollinisateurs importants, les chauves-souris consomment principalement du nectar, du pollen et des fruits.

La chaleur devrait diminuer dans les prochains jours, même si les météorologues ont déclaré qu'une vague de chaleur de faible intensité persisterait dans une grande partie de l'État du Queensland, du nord de la Nouvelle-Galles-du-Sud et du sud de l'Australie.


http://www.tvanouvelles.ca/2018/01/09/des-chauves-souris-meurent-bouillies-par-la-chaleur-extreme
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 6998
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Mer 24 Jan 2018 - 20:38

Je parle de réalité dues a la pollution !

Et tout le monde s'en fiche vraiment
Mais totalement

Tant pis
Adviennent ce que pourra ^^
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Mer 24 Jan 2018 - 20:43

Etats-Unis: Les requins du Massachusetts échoués et gelés après la chute extrême de température

La vague de froid record qui frappe les Etats-Unis et devrait se poursuivre encore toute la semaine vient de faire des victimes pour le moins inattendues.

Les requins-renards touchés
Il fait tellement froid que des requins-renards du Massachusetts ont été retrouvés morts, échoués sur la plage et gelés par le froid extrême. L’Atlantic White Shark Conservancy (AWSC), une organisation soutenant les programmes de recherches et l’éducation sur les requins blancs, a prélevé des échantillons de tissus sur les renards de mer qui seront examinés une fois décongelés.




http://www.20minutes.fr/insolite/2195951-20180103-etats-unis-requins-massachusetts-echoues-geles-apres-chute-extreme-temperature

Crue de la Seine: La fermeture du RER C dans Paris prolongée jusqu'au 31 janvier



Les utilisateurs de la ligne C du RER vont devoir prendre leur mal en patience. Le tronçon central de la ligne C à Paris restera fermé jusqu’au 31 janvier inclus en raison de la crue de la Seine, a annoncé ce mercredi la SNCF.

Les sept gares intra muros - Saint-Michel Notre-Dame, Musée d’Orsay, Invalides, Champ de Mars, Avenue du Président Kennedy et Boulainvilliers - resteront donc fermées pour une semaine encore à partir de ce mercredi.

Initialement, le trafic devait être interrompu sur le tronçon jusqu’à vendredi.


http://www.20minutes.fr/paris/2208431-20180124-crue-seine-fermeture-rer-paris-prolongee-jusqu-31-janvier
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Mer 24 Jan 2018 - 20:47

evol a écrit:
Je parle de réalité dues a la pollution !

peut tu me citer de ton première message OU tu parle de pollution ?

parce que Je ne voir que tu parle du changement climatique et du réchauffement climatique. .
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 6998
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Mer 24 Jan 2018 - 20:47

Vous préparez vos  dissertations a l'avance ?
Sinon aucun rapport avec ce que je viens de dire ^^
Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Mer 24 Jan 2018 - 21:22

evol a écrit:
Vous préparez vos  dissertations a l'avance ?

non, jai postez mon premiere commentaire et puis Je me suis rappelé deux autres articles que Jai vu donc Je les ai chercher pour ecrire mon deuxieme commentaire en complement de ton article a propos de rechaufement climatique .

Citation :
Sinon aucun rapport avec ce que je viens de dire ^^

mais parce que tu soit toujours désespéré de me critiquer pour se venger du fait que Jai démontré plusieurs de tes erreurs ,,, au lieu de ne rien dire et d’être simplement content qu'une membre apport des infos complémentaire a l'article que tu a postez,,, tu tente de critiquer mon/mes articles en disant que tu parlé de pollution , alors qu'en fait tu na jamais mentionné la pollution dans ton article/commentaire.

donc encore tu a perdu l’opportunité de te taire.
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 6998
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Mer 24 Jan 2018 - 23:53

Bref ce que beaucoup oublient dans le réchauffement climatique s'est la pollution anthropique




Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 4221
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Jeu 25 Jan 2018 - 0:03

d'après moi c'est négligeable cette cause humaine du changement climatique, et je ne suis pas le seul...

sur mars les poles de glace fondent aussi, vu par le satellite odyssey... plusieurs rapports, dont un de l'onu indiquent que le climat du systeme solaire tout entier évolue, probablement sous l'influence de l'activité solaire et aussi de rayonnements galactiques

mais ce n'est pas la version officielle médiatico politique, michel onfray le rappelait avec insistance dans une video youtube qui a ete effacee
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 6998
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Jeu 25 Jan 2018 - 0:16

Peu importe ce que chacun croit, la terre se réchauffe, s'est un fait Rolling Eyes
Si personne ne comprend qu'il faut arreter de polluer, réchauffement climatique ou pas => épuisement des ressources

Sachant que les CO2 est un des gaz a effet de serre les plus importants ^^
Produit en particulier par les voitures... / charbon


Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Jeu 25 Jan 2018 - 0:46

luctix a écrit:
d'après moi c'est négligeable cette cause humaine du changement climatique, et je ne suis pas le seul...

sur mars les poles de glace fondent aussi, vu par le satellite odyssey... plusieurs rapports, dont un de l'onu indiquent que le climat du systeme solaire tout entier évolue, probablement sous l'influence de l'activité solaire et aussi de rayonnements galactiques

mais ce n'est pas la version officielle médiatico politique, michel onfray le rappelait avec insistance dans une video youtube qui a ete effacee

Je pense pas qu'il y a bcp des gens qui croire que les activités humaines soit la unique cause , mais que ça s'ajoute a une réchauffement et la rendre plus sévère.

les images de mars , il faut savoir a quel période de l’année les images soit prise , si les images sont prise pendant ^^l’été^^ , comme sur terre les glace des pôles se réduire alors pendant l'hiver ils deviens plus grande.

ah oui ,,, si c'est ^^officielle^^ c'est forcement faux ...

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Jeu 25 Jan 2018 - 2:44

evol a écrit:
Peu importe ce que chacun croit, la terre se réchauffe, s'est un fait  Rolling Eyes
Si personne ne comprend qu'il faut arreter de polluer, réchauffement climatique ou pas => épuisement des ressources

Sachant que les CO2 est un des gaz a effet de serre les plus importants ^^
Produit en particulier par les voitures... / charbon

https://jancovici.com/changement-climatique/gaz-a-effet-de-serre-et-cycle-du-carbone/quels-sont-les-gaz-a-effet-de-serre-quels-sont-leurs-contribution-a-leffet-de-serre/

Quels sont les gaz à effet de serre ?

Les gaz « naturels » à effet de serre

Les deux principaux gaz responsables de l‘effet de serre de la Terre, depuis que notre planète a une atmosphère qui ressemble à l’actuelle (ce qui fait bien quelques centaines de millions d’années !) sont :

la vapeur d’eau (H2O),
le gaz carbonique (CO2).
Il en existe d’autres, et même beaucoup d’autres. Certains, comme le CO2 et la vapeur d’eau, sont « naturels », c’est-à-dire qu’ils étaient présents dans l’atmosphère avant l’apparition de l’homme. Cette présence ancienne signifie, par la force des choses, qu’ils possèdent des sources naturelles, mais aussi des « puits », qui retirent les gaz en question de l’atmosphère et permettent à la concentration de rester à peu près stable. Pour la vapeur d’eau le « puits » s’appelle… la pluie, et pour le CO2 une partie du puits est tout simplement la photosynthèse.

Outre la vapeur d’eau et le gaz carbonique, les principaux gaz « naturels » à effet de serre sont :

le méthane (CH4), qui n’est rien d’autre que… le gaz « naturel » de nos cuisinières,
le protoxyde d’azote (N2O), nom savant du…. gaz hilarant (qui ici ne l’est plus tellement),
l’ozone (O3), molécule formée de trois atomes d’oxygène (les molécules du gaz oxygène « normal » comportent 2 atomes d’oxygène seulement).
Dire que ces gaz sont « naturels » – et donc qu’ils ont des sources naturelles – ne signifie bien évidemment pas que l’homme n’a pas d’influence sur leurs émissions ou sur leur concentration dans l’atmosphère. Pour les 3 gaz mentionnés ci-dessus, comme pour le CO2, il est avéré que l’homme ajoute sa part et a augmenté leur concentration dans l’air de manière significative. C’est du reste pour cela que, comme pour le CO2, le méthane et le protoxyde d’azote sont pris en compte dans les accords internationaux comme le protocole de Kyoto par exemple. Ce n’est pas le cas de l’ozone, mais cela est dû à des difficultés pratiques et non à une absence d’influence sur le climat.

Les gaz « industriels » à effet de serre

A côté des gaz « naturels » à effet de serre, il en existe d’autres, que nous pouvons qualifier d’ « artificiels » : ils s’agit de gaz industriels qui ne sont présents dans l’atmosphère qu’à cause de l’homme. Les principaux gaz « industriels » à effet de serre sont les halocarbures (formule générique de type CxHyHalz où Hal représente un ou plusieurs halogènes) : il s’agit d’une vaste familles de gaz obtenus en remplaçant, dans une molécule d’hydrocarbure (le propane, le butane, ou encore l’octane, que l’on trouve dans l’essence, sont des hydrocarbures), de l’hydrogène par un gaz halogène (le fluor, le chlore…). Les molécules ainsi obtenues ont deux propriétés importantes pour nous :

Elles absorbent très fortement les infrarouges, beaucoup plus que le gaz carbonique à poids égal,
Certaines d’entre elles (les perfluorocarbures par exemple) sont très « solides » : elles sont chimiquement très stables dans l’atmopshère, et seule la partie la plus « énergique » du rayonnement solaire et intersidéral (les ultraviolets et les rayons cosmiques) peut « casser » les liaisons de ces molécules une fois qu’elles sont dans l’atmosphère. Comme ces processus sont lents et n’interviennent que loin du sol, ces molécules d’halocarbures ont donc des durées de vie dans l’atmosphère qui peuvent être très longues, car il faut attendre qu’elles diffusent dans la stratosphère – donc qu’elles montent haut alors qu’elles sont souvent très lourdes – avant d’être « cassées », et cela peut prendre des milliers d’années.
Une famille particulière d’halocarbures, les CFC, a la double propriété de contribuer à l’augmentation de l’effet de serre, mais aussi de diminuer la concentration de l’ozone stratosphérique (la fameuse « couche d’ozone », qui en fait n’est pas vraiment une couche). La production de ces gaz est désormais interdite (ou en cours d’éradication), au titre du protocole de Montréal signé en 1987, qui ne concerne pas les autres gaz à effet de serre.

Il existe également un autre gaz industriel que l’on mentionne souvent dans les milieux spécialisés, l’hexafluorure de soufre (SF6). Il est utilisé par exemple pour les applications électriques (transformateurs) et… les doubles vitrages. Il n’est pas émis en grande quantité mais est encore plus absorbant pour les infrarouges et résistant à la partie « dure » du rayonnement solaire que les halocarbures.

Quels sont les gaz qui font le plus d’effet de serre et d’où viennent-ils?


Si nous ne nous occupons pas de la raison pour laquelle les gaz à effet de serre sont dans l’atmosphère, celui qui engendre le plus d’effet de serre est… la vapeur d’eau.




Répartition des contributions à l’effet de serre « naturel » des différents gaz présents dans l’atmosphère : l’eau, sous toutes ses formes, en représente les 3/4. La partie « autres gaz » est essentiellement due au gaz carbonique ou CO2.

Attention! Il s’agit bien de l’effet de serre naturel, pas de la contribution humaine qui vient s’y ajouter.


Mais si l’on se limite à l’effet de serre d’origine humaine, que l’on appelle parfois effet de serre « additionnel » (parce qu’il se rajoute à celui d’origine naturelle), ou anthropique, la répartition par gaz est totalement différente (merci de ne pas me faire remarquer que le total fait 105%! Les pourcentages ont été arrondis…) :

Les émissions directes de vapeur d’eau des hommes (provenant des centrales électriques – pas seulement nucléaires ! – , de l’irrigation, des barrages, de la déforestation…) ne contribuent pas à augmenter l’effet de serre de manière décelable, et ne sont donc pas prises en compte dans les émissions humaines. En effet, sur une planète couverte aux 2/3 d’eau (les océans), et compte tenu du fait que l’eau ne s’accumule pas dans l’atmosphère – où son temps de résidence est de l’ordre d’une semaine seulement -, les émissions d’origine humaine sont totalement marginales dans le cycle global de l’eau (à titre indicatif, les émissions annuelles de vapeur d’eau de l’humanité provenant de la combustion des hydrocarbures représentent moins de 1% de l’évaporation naturelle survenant en une seule journée). L’action de l’homme peut très significativement perturber le cycle local de l’eau (la Mer d’Aral ou le barrage d’Assouan en offrent de bons exemples), mais cela n’a pas de répercussions significatives au niveau de la teneur moyenne en vapeur d’eau de l’ensemble de l’atmosphère, or c’est celle-là qui gouverne l’effet de serre qui en résulte.
Ce qui précède explique pourquoi il n’est pas tenu compte de la vapeur d’eau, excepté dans quelques cas bien particuliers tels l’aviation, lorsque l’on calcule les émissions de gaz à effet de serre liées à l’activité humaine.
Le gaz carbonique d’origine humaine est responsable d’un peu plus de 55% de l’effet de serre additionnel dû à l’homme. Ce gaz comporte bien sûr des émissions naturelles (la respiration des animaux, une partie de la putréfaction, les incendies naturels, ou encore le réchauffement de l’océan de surface) très importantes, mais elles sont compensées par des « puits » tout aussi importants (le refroidissement d’autres portions de l’eau océanique de surface, et la photosynthèse). Le gaz carbonique venant des activités humaines (on parle d’émissions anthropiques, c’est à dire provoquées par l’homme) provient :
pour l’essentiel de la combustion des énergies fossiles (charbon, pétrole, gaz),
pour partie de certaines industries (par exemple pour la production de ciment),
enfin pour une part non négligeable de la déforestation, notamment en zone tropicale (voir la page sur les puits pour les explications).
Le méthane engendre un peu plus de 15% de l’effet de serre anthropique. Le méthane est un gaz qui se forme dès qu’un composé organique (un reste d’animal ou de plante) se décompose à l’abri de l’oxygène de l’air (par fermentation ou putréfaction), par exemple au fond de l’eau ou sous terre. Les réserves de gaz naturel ne se sont pas formées autrement que par la décomposition, il y a très longtemps, de plantes et d’animaux, qui se sont d’abord transformés en hydrocarbures liquides, puis en gaz. Une partie du méthane présent dans l’atmosphère est donc d’origine parfaitement naturelle, provenant notamment des zones humides (marécages, marais, etc) et…des termites!
Mais l’homme y rajoute sa part. Le méthane d’origine humaine provient :
pour une part de la combustion de matière organique, notamment des brûlis en zone tropicale (la combustion du bois est toujours une combustion imparfaite, qui libère dans l’atmosphère des composés mal ou pas brûlés, dont du méthane),
de l’élevage des ruminants (vaches, moutons, chèvres, yaks…), car les aliments qu’ils ingèrent fermentent dans leur estomac, en dégageant du méthane (à titre informatif il y a environ 20 millions de bovins en France : le poids des vaches est supérieur au poids des hommes !),
de la culture du riz, car les zones humides en général émettent du méthane (ce gaz se forme dès que des composés organiques se décomposent – « pourrissent » – à l’abri de l’oxygène de l’air, comme par exemple au fond des marécages, ou encore dans les sédiments océaniques),
des décharges d’ordures ménagères (encore le « pourrissement » à l’abri de l’oxygène de l’air),
des exploitations pétrolières et gazières, à cause des fuites de gaz (le méthane est le principal constituant du gaz naturel), et des mines de charbon (le méthane est le principal constituant du grisou).
Les halocarbures engendrent un peu plus de 10% de l’effet de serre anthropique (ces gaz n’ont pas d’émissions naturelles). Les premiers représentants de cette famille sont connus de tous : il s’agissait des CFC, désormais remplacés par d’autres gaz voisins, mais qui ne détruisent pas l’ozone stratosphérique. Ces gaz sont utilisés :
comme gaz réfrigérants (dans les systèmes de climatisation et les chaînes du froid) ; les émissions de ce poste proviennent essentiellement des fuites et mise à la décharge des systèmes de climatisation,
comme gaz propulseurs dans des bombes aérosols ; les fameux CFC constituent une sous-famille devenue célèbre des halocarbures. Le Protocole de Montréal a décidé leur éradication progressive car, en plus d’être de puissants gaz à effet de serre, ils sont aussi responsables de la diminution de l’ozone en haute altitude,
dans certains procédés industriels (fabrication de mousses plastiques, mais aussi…de composants d’ordinateurs ou de téléphones portables).
Le protoxyde d’azote (N2O) engendre environ 5% de l’effet de serre anthropique. Pour ce gaz il y a aussi des émissions naturelles, qui proviennent essentiellement des zones humides. La part « humaine » (anthropique) provient
de l’utilisation des engrais azotés en agriculture,
de certains procédés chimiques.
L’ozone (O3) troposphérique engendre enfin environ 10% de l’effet de serre anthropique. L’ozone est une variante de l’oxygène (une molécule d’ozone comporte 3 atomes d’oxygène au lieu de 2 pour le gaz « oxygène » normal) qui est naturellement présent dans l’atmosphère. Selon l’endroit où il se trouve il nous intéresse beaucoup ou il nous est nuisible :
dans la haute atmosphère, où l’on parle d’ozone stratosphérique (la stratosphère est la couche de l’atmosphère située entre 10 et 50 km d’altitude), il arrête les ultraviolets du soleil qui ont tendance à « casser » les liaisons chimiques indispensables à la vie ; il nous y est donc très utile (sans cette couche d’ozone stratosphérique la vie évoluée n’existerait probablement pas en dehors des océans),
dans nos villes, bien qu’il continue aussi à arrêter les ultraviolets les plus agressifs qui viennent du soleil (mais près du sol il n’en reste plus beaucoup à arrêter, heureusement), il montre aussi une autre de ses facettes, c’est que c’est un oxydant très agressif, et donc que nos poumons n’aiment pas beaucoup en respirer. L’ozone troposphérique (la troposphère est la couche la plus basse de l’atmosphère, celle qui « touche » le sol, et elle va jusqu’à la stratosphère, à environ 10 km du sol) est l’un des composants de la pollution locale, et provient indirectement de la combustion d’hydrocarbures. Ce terme de l’effet de serre est donc – outre le CO2 – une conséquence de l’utilisation des énergies fossiles (pour plus d’explications sur l’ozone, voir cette page).
Depuis le début de l’ère industrielle, c’est à dire depuis l’année 1750 environ, ce que nous avons mis dans l’atmosphère a pour effet d’introduire un « forçage radiatif » de l’ordre de 1% du rayonnement reçu.

Dit autrement, à travers ses émissions de gaz à effet de serre l’homme a modifié la situation « comme si » le soleil avait augmenté sa puissance d’environ 1%. Cela peut paraître peu. Pourtant, compte tenu des énergies considérables qui sont en jeu, de la fragilité de certains équilibres naturels, et du fait que ces effets agissent sur de longues périodes, c’est très significatif pour notre avenir.

Combien de temps restent-ils dans l’atmosphère?

Les gaz à effet de serre, une fois dans l’atmosphère, n’y restent bien évidemment pas éternellement, mais… cela peut prendre un certain temps de les évacuer de cet endroit. L’épuration des gaz à effet de serre de l’atmosphère peut survenir :

par un phénomène physique. Par exemple la pluie, phénomène physique (condensation), enlève de la vapeur d’eau de l’atmosphère.
par une réaction chimique intervenant au sein de l’atmosphère. C’est le cas pour le méthane, qui s’élimine par réaction avec des radicaux OH (qui s’appellent des radicaux hydroxyle) naturellement présents dans l’atmosphère, pour donner du CO2.
par une réaction chimique, photochimique ou physique intervenant à la frontière entre l’atmosphère et les autres compartiments de la planète. C’est par exemple le cas pour le CO2, qui est réduit par la photosynthèse des plantes (réaction photochimique), ou qui est dissous dans l’océan (réaction physique) pour finir par y donner des ions bicarbonate et carbonate (par contre le CO2 est chimiquement stable dans l’atmosphère, et il n’y a pas de réaction purement chimique prenant place au sein de l’atmosphère qui « élimine » ce gaz),
soit par suite d’un phénomène radiatif. Par exemple les rayonnements électromagnétiques « durs » émis par le soleil – ainsi que les rayons cosmiques, qui sont de même nature que les rayons émis par une source radioactive – « cassent » des molécules dans la haute atmosphère. Une partie des halocarbures disparaît de cette façon (ce sont généralement des molécules trop stables pour disparaître par réaction chimique dans l’atmosphère) ; certains halocarbures sont cependant encore suffisamment réactifs (encore suffisamment proches des hydrocarbures) pour disparaître comme le méthane, par réaction chimique avec d’autres composés de l’atmosphère.
Mais la très mauvaise surprise, c’est que mis à part la vapeur d’eau, qui s’évacue en quelques jours, les gaz à effet de serre mettent très longtemps à s’en aller de l’atmosphère. Cela n’est pas facile de savoir avec précision combien de temps sera nécessaire pour évacuer ce que nous émettons aujourd’hui, car l’atmosphère est un système très complexe, faisant intervenir tout un ensemble de phénomènes (physiques, chimiques, biologiques…), dont les scientifiques n’ont pas encore percé tous les mystères (on ne se doute pas, quand on regarde en l’air, que c’est si compliqué !). En outre l’augmentation de la concentration dont nous sommes à l’origine va trop vite pour qu’il soit facile de s’inspirer de ce qui s’est passé aux époques anciennes sur la vitesse d’élimination du surplus. Disons que ça va prendre longtemps !




Ce qu’illustre le graphique précédent est une notion de « vitesse d’élimination », qui peut servir à définir une durée de séjour approximative, c’est à dire le temps qui est nécessaire à ce que le gaz en surplus commence à s’évacuer de l’atmosphère. Bien entendu cette durée de séjour (ou de résidence) n’est valide que pour autant que les conditions restent « égales par ailleurs ».

Gaz .......................Durée de séjour approximative dansl'atmosphère
Gaz carbonique (CO2)........100 ans
Méthane (CH4) ................12 ans
Protoxyde d'azote (N2O).....120 ans
Halocarbures (CnHalp)........jusqu'à 50.000 ans


la suite .......


https://jancovici.com/changement-climatique/gaz-a-effet-de-serre-et-cycle-du-carbone/quels-sont-les-gaz-a-effet-de-serre-quels-sont-leurs-contribution-a-leffet-de-serre/


Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 4221
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Jeu 25 Jan 2018 - 11:17

l'impact énorme de l'homme sur le réchauffement climatique, c'est un hoax de plus made in usa... qui se font des fortunes grace à la taxe carbone

c'est comme la 6ème extinction de masse des animaux, car surprise, contrairement aux 5 précédentes, celle-ci serait causée par l'homme... comme le rappelle le journal de fake news "le monde"

La sixième extinction de masse des animaux s’accélère
Dans une étude très alarmante, des chercheurs concluent que les espèces de vertébrés reculent de manière massive sur Terre, à la fois en nombre d’animaux et en étendue.
(...)
Les causes de ces reculs sont connues : ils sont imputables, en premier lieu, à la perte et à la dégradation de l’habitat sous l’effet de l’agriculture, de l’exploitation forestière, de l’urbanisation ou de l’extraction minière. Viennent ensuite la surexploitation des espèces (chasse, pêche, braconnage), la pollution, les espèces invasives, les maladies et, plus récemment, le changement climatique. « Les moteurs ultimes de la sixième extinction de masse sont moins souvent cités, jugent les auteurs. Il s’agit de la surpopulation humaine, liée à une croissance continue de la population, et de la surconsommation, en particulier par les riches. »

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Jeu 25 Jan 2018 - 12:03

luctix a écrit:
l'impact énorme de l'homme sur le réchauffement climatique, c'est un hoax de plus made in usa... qui se font des fortunes grace à la taxe carbone



de pense que l'homme et leurs activités multiple ne provoque pas d’énorme conséquences c'est une erreur.

Gengis Khan a involontairement permit a des forets de absorber d’énorme quantités de CO2... 700 millions de tonnes de carbone, soit l’équivalent de ce que la consommation mondiale de carburant rejette dans l’air chaque année


https://www.goodplanet.info/actualite/2011/01/27/l-effet-positif-sur-le-climat-de-la-conquete-de-gengis-khan/

Citation :
c'est comme la 6ème extinction de masse des animaux, car surprise, contrairement aux 5 précédentes, celle-ci serait causée par l'homme... comme le rappelle le journal de fake news "le monde"

La sixième extinction de masse des animaux s’accélère
Dans une étude très alarmante, des chercheurs concluent que les espèces de vertébrés reculent de manière massive sur Terre, à la fois en nombre d’animaux et en étendue.
(...)
Les causes de ces reculs sont connues : ils sont imputables, en premier lieu, à la perte et à la dégradation de l’habitat sous l’effet de l’agriculture, de l’exploitation forestière, de l’urbanisation ou de l’extraction minière. Viennent ensuite la surexploitation des espèces (chasse, pêche, braconnage), la pollution, les espèces invasives, les maladies et, plus récemment, le changement climatique. « Les moteurs ultimes de la sixième extinction de masse sont moins souvent cités, jugent les auteurs. Il s’agit de la surpopulation humaine, liée à une croissance continue de la population, et de la surconsommation, en particulier par les riches. »


déjà depuis ma naissance la population mondiale a plus que doublé. sans parlez de la différence de la population mondiale avant le révolution industrielle et notre époque ....

la seule fake que Je voir dans ton citation dont tu ne donne pas la source/lien.... c'est de parler de la chasse pèche braconnage, la chasse est souvent dans plusieurs pays nécessaire pour contrôler de populations de certains espèces que l'homme même a introduite dans d'autres pays.

la pèche industrielle a nécessiter le mise en place des quotas /limites de pèche de certains poissons pour éviter qu'il y en a plus. la braconnage de certains animaux oui , éléphants requins tortues singes oiseaux etc etc il y a plein d’espèces mise en danger par des traitements medicaux dans les pays comme la chine En Chine, des tigres seraient élevés en captivité et affamés dans le seul but de récolter leurs os et de fabriquer du "vin de tigre" avant ils tuer des tigre sauvage pour leur fabrication, comme en Afrique les cornes des rhino et éléphants pour les traitement et aussi pour fabriquer des objets d'art....

Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Jeu 25 Jan 2018 - 23:59

VIDÉO. Près de Boston, des voitures prises dans une rue devenue piège de glace



Le nord-est du continent américain fait face à une impressionnante vague de froid. Elle provoque des scènes surréalistes.

Non, ces images ne sont pas tirées du film Le Jour d'après, elles sont l'oeuvre de la "bombe cyclonique" qui sévit sur le continent américain. Dans le Massachusetts, sur la côte est des États-Unis, une rue a été paralysée par la glace, après une inondation. La température extrême a congelé la masse d'eau qui s'était engouffrée sur la route, prenant au piège de nombreux véhicules.

La vidéo captée par un riverain fait état de la puissance de la vague de froid provoquée par la tempête Grayson qui frappe actuellement le nord-est du pays. Dans l'ensemble des États côtiers, un épais blizzard donne des airs apocalyptiques aux scènes de vie quotidienne.    




https://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique-nord/video-pres-de-boston-des-voitures-prises-dans-une-rue-devenue-piege-de-glace_1973842.html?utm_source=taboola&utm_medium=exchange
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 6998
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Ven 26 Jan 2018 - 14:10

Hé ?
D’après le climatologue par exemple la France ne va plus devenir un pays tempéré mais de plus en plus chaud sur des longue période, et avec des plus courte période d'hivers pouvant battre des records de froid

Le climat se déregle, et en Russie on bat des reccord de Froid

"Plusieurs régions de Russie subissent actuellement une vague de froid extrême. En Sibérie, la température est descendue à -71 degrés, battant ainsi son propre record de froid.é
https://weather.com/fr-FR/france/news/news/2018-01-17-siberie-bat-record-froid-photos


Et globalement en France il fait de plus en plus chaud et les glaciers fondent, s'est un fait

CHALEUR EXCEPTIONNELLE : NOMBREUX RECORDS BATTUS
http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2017-05-30-05h49/chaleur-exceptionnelle---nombreux-records-battus-43631.php

Globalement la terre se réchauffe, s'est un Fait

"Le niveau moyen de la mer le long de la côte néerlandaise a atteint un record l’an passé, a indiqué un porte-parole de Deltares, un institut indépendant de recherche appliquée dans le domaine de l’eau et du sous-sol.

Le niveau moyen de la mer se situait à 11 centimètres au-dessus du niveau normal d’Amsterdam (NAP), utilisé comme référence pour l’ensemble des Pays-Bas, soit deux centimètres de plus que le précédent record établi en 2007.

« Le niveau de la mer augmente depuis environ un siècle le long de la côte néerlandaise, depuis que nous effectuons des mesures. Cela est dû à la fonte des glaces et au réchauffement de l’océan », explique Fedor Baart, expert auprès de Deltares."

Il ne faut pas s'improviser scientifique sur des épiphénomènes mais prendre en compte tous les facteurs
https://fr.metrotime.be/2018/01/12/must-read/le-niveau-de-la-mer-monte-aux-pays-bas/

"Globalement, en moyenne sur la planète, la fonte des glaces triple de vitesse actuellement"





Revenir en haut Aller en bas
OSIRIS

avatar

Masculin Capricorne Chien
Messages : 3764
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 47

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Ven 26 Jan 2018 - 14:37


evol a écrit:
Globalement la terre se réchauffe, s'est un Fait


oui, Je ne croire pas que Jai dite la contraire,,,

et comme toute personne bien informée ,,, il est évidente que si globalement la terre se réchauffe, la première résultat/effet serait de plus en plus évaporation d'eau qui a l'effet de augment les extrêmes de température été et hivernale ,,, donc plus chaude l'ete et plus froid l'hiver , avec des tempêtes plus puissante et violente, plus des tornades et cyclones .....

ce qui soit mise en evidence dans les articles que Jai postez .
Revenir en haut Aller en bas
evol

avatar

Masculin Messages : 6998
Date d'inscription : 15/05/2011
Localisation : systeme solaire - milkyway

MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   Ven 26 Jan 2018 - 15:11

De toute façon la terre ne peut que se réchauffer a cause de la consommation du carburant nucléaire du soleil
Sa masse diminue, le soleil s'expanse

D'ici 1 milliard d'années il aura 20% de plus en taille
L’océan devra peut être commencer a s’évaporer




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'accélération hors normes du réchauffement climatique   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'accélération hors normes du réchauffement climatique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» clarté nucale hors normes!!
» P902 Libération
» Docteurs ONE et bureau FNTE : Délibération projet loi 40-09
» Opération réussi - geslaagde operatie
» 9ème Congrès de la Fédération CGT services publics

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Actualités (Autres)-