Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'affaire Mennel en deux visions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
akasha

avatar

Féminin Taureau Buffle
Messages : 5101
Date d'inscription : 12/05/2013
Age : 33

MessageSujet: L'affaire Mennel en deux visions    Dim 18 Fév 2018 - 5:12

Bonsoir mes frères & soeurs I love you
Je sais je suis un peu en retard, mais c'est que sur certains dossiers qui tire un peu sur l’émotionnel j'aime avoir du recul. Ainsi avec cette affaire qui n'aurait en principe dans un monde parfait jamais eu lieu on peu avec un minimum de réflexion et discernement y déceler la propagande, la manipulation, les deux poids deux mesures et le parti pris sans même parler le manque totale morale. Car utiliser une jeune femme qui en fin de compte était-là pour chanter et non faire de la politique à des fins de propagande et de censure, c'est assez écœurant. Surtout qu'on devrais fermer les yex sr des rpopos tenu dans sa jeunesse et laisser le bénéfice du doute je pense qu'on trouve assez de vidéos scandaleuses qui traîne depuis des années sur YT sans quelles soient supprimée, il traîne asses de ficher S tenant des propos condamnable en toutes impunité sur les réseaux sociaux sans à choisir cette victime parce qu'elle est au devant des projecteurs devenant le bouc émissaire d'une réalté qu'ils ont bien du mal à maîtriser de par leur lacunes et un laisser aller qui dure depuis bien trop longtemps. Préfèrent choisir la mauvaise voie des amalgames douteuses complotisme/islamisme, mettant tous le monde dans le même sac et brouillent ainsi la réflexion factuelle. Cela leur permettent sans doute de faire d'une pierre deux coup créant un bon prétexte de censure de reprendre le contrôle et de promouvoir la pensée unique. Cela détourne aussi le peuple de leur varais combat à mener contre le capitalisme, le globalisme, leur vrais ennemis commun, en les divisant entre eux, voilà pourquoi ce genre de fausses affaires n'est que propagande honteuse que les mougeons soufrant du syndrome du larbin ne manqueront pas de défendre... S'improvisant en Rudy Reichstadt en herbe.
Akasha.



L'affaire Mennel en deux visions

En première vision je vous proposes cet article de Saïd Benmouffok pour Libé que vous devrez lire dans son intégralité sur leur site. Il offre une vue plus en profondeur que la plupart des autres médias dominants qui se borne à un dossier à charge et accusatoire :

Mennel, une Française ordinaire, par Saïd Benmouffok

Citation :
Il y a beaucoup à dire dans cette triste affaire, mais je vous propose de commenter surtout l’aspect “Big Brother” où de très vieux propos plus ou (comme ici) moins heureux, peuvent violemment resurgir du passé – le droit à l’oubli n’étant pas garanti…

Source : Libération, Saïd Benmouffok, 09-02-2018



Victime d’une polémique sur les réseaux sociaux lui prêtant des sympathies islamistes, la chanteuse a quitté l’émission «The Voice». Quand l’instrumentalisation d’une erreur de jeunesse aboutit à l’écrasement public d’une jeune femme.


Un samedi soir à la télévision française, une jeune femme s’avance et chante un magnifique Hallelujah. Les réseaux d’extrême droite s’activent : elle porte un turban. Les réseaux intégristes musulmans s’emballent : elle a le turban trop court. Les réseaux laïcards s’en mêlent : elle porte un turban quand même, elle doit bien cacher quelque chose…

On apprend donc qu’elle a tweeté des idées stupides à tendance complotiste. Très exactement ce que la plupart des enseignants de France ont entendu dans leurs classes après les attentats, en 2015 et 2016. Ni plus ni moins. Comme nous tous, Mennel est fille de son temps. La jeunesse n’excuse rien, mais elle donne au moins droit à l’erreur. Alors elle a demandé pardon.

Elle a condamné évidemment le terrorisme, mais cela ne suffit pas. Elle a beau dire qu’elle aime la France, son pays. Elle a beau regretter des propos irréfléchis. Cela ne suffira jamais. Car on ne veut plus la voir. Elle doit s’effacer, disparaître, «rendre gorge».

Mennel n’est plus […]

Suite à lire sur Libération

Le deuxième articles que je vous proposes lui va encore plus loin et est beaucoup plus intéressant, proposé et écrit par V Parlier, il nous montre que cela dépasse le côté banale qu'on veut bien lui prêter :

Fabrication du consentement - Un flop passé inaperçu ?

par V_Parlier ( (son site)
vendredi 16 février 2018
Agoravox




Masquée par un déchaînement de passions à travers les médias et les réseaux sociaux, il se pourrait bien qu'une opération sournoise de fabrication du consentement ait été tentée, puis ait échoué, sans qu'aucun des participants à un débat superficiel mais mouvementé ne l'ait perçu, y compris et surtout les intervenants les plus connus. La portée de la dite opération aurait pu être bien plus large que ce qu'on imagine au premier abord. Bien plus qu'une affaire de société sur notre territoire.

Il n'est plus question ici d'aborder les sujets du danger, avéré ou non, des associations communautaires pour la promotion d'artistes et activistes, du foulard-turban bleu ciel, pas plus que de la liberté d'expression, ni de la définition exacte du "complotisme", ni même de l'islam en tant que thème de la discussion. Tout ça a déjà été fait. Les échanges fougueux ont déjà eu lieu et chacun restera sur sa position. Il n'est d'ailleurs plus question non plus de traiter cette affaire de société elle-même mais de se pencher sur ce qui pourrait fort probablement se cacher derrière. Pour éviter tout malentendu je précise que ne ne soutiens pas Mennel Ibtissem, mais pas pour les raisons usuellement connues. Je ne me déchainerai pas non plus contre elle, car bon nombre de personnages considérés respectables sont infiniment pires qu'elle et ont bien moins d'excuses étant donnés leurs âges. Certes, l'irrespect affiché par l'intéressée commentant des attentats est choquant, mais toute personne se promenant sur Internet trouvera que ces propos puériles sont très banals, y compris chez des français de longue date, même non musulmans. C'est un fait, pas spécialement une tentative d'excuse. Mais au sein de la polémique, un conséquent paquet de contradictions saute aux yeux de celui qui tente de s'élever juste un peu au-dessus du niveau zéro absolu de la capacité d'analyse d'un journaliste mainstream. Que celui-ci soutienne ou accuse l'intéressée.

Pourquoi chercher la petite bête ?

Si l'inspecteur Columbo déjoue le camouflage d'un crime presque parfait en observant une cigarette pliée dans le mauvais sens, il n'y a pas besoin d'autant de perspicacité pour remarquer des choses assez surprenantes dans "l'opération Mennel", autant dans les prises de positions de certains intervenants connus que dans le gloubi-boulga sans aucun sens qui nous est livré pour expliquer le positionnement idéologique de l'accusée. Il semble en effet que chacun se fasse rouler dans la farine, y compris au sein des divers cercles se proclamant de "dissidence" (cette appellation étant parfois surfaite, d'ailleurs). Ainsi, où allons nous en venir ?
Imaginez que vous assistez à la victoire du candidat final de "The Voice", pas obligatoirement en regardant l'émission mais en apercevant une retransmission de ce moment, par exemple lors d'un journal télévisé (si si, c'est bien possible) : Notre fameuse candidate a fait le ménage sur ses pages Facebook, elle n'a pas du partir, elle a gagné. Elle prend le micro. Son minois, dont un homme sur deux est tombé amoureux, apparait en gros plan. Son petit turban "flashy" est éventuellement arrangé d'une façon encore plus "glamour". Ses grands yeux clairs sont ouverts, brillants, laissant échapper des larmes. Après avoir remercié le public... elle supplie le gouvernement français d'intervenir en Syrie pour "sauver son peuple du tyran Assad"...


sur la "ligne rouge" [1] en Syrie. Il ne manque alors plus qu'une provocation sur place [2] pour que le peuple français lui-même réclame l'intervention en Syrie. Étant donnée la façon dont la plupart des français s'intéressent à la politique internationale, un tel scénario "grande émotion" suffirait largement pour démarrer une guerre avec leur approbation. L'Histoire a déjà connu cela, mais avec les moyens de chaque époque, pas aussi rapides, ne touchant pas autant de gens à la fois, et faisant un peu plus appel à un semblant de réflexion. Mais ici, même plus besoin d'une fausse fiole d'anthrax brandie par Colin Powel. Seule l'émotion suffirait car le "monde libre" est par nature le camp du Bien. Pour les plus jeunes : l'intervenante est mignonne, donc obligatoirement dans le camp des gentils. Pour les autres, il n'a pas besoin de preuves pour justifier que le monde libre ne fait pas d'erreurs. On n'a même plus besoin du Decodex !



Pur délire que ce qui est écrit là ?

Il semble pourtant que les syriens pro-gouvernement n'approuvent pas trop son engagement pour la rébellion syrienne, et avouent eux-mêmes qu'ils s'étaient faits avoir :



Traduction de la mention en Anglais :
"La candidate syrienne de #thevoicefrance, Mennel, a décidé d'abandonner l'émission après avoir été dénoncée par les médias français pour ses commentaires pro-terroristes sur les médias sociaux après les attaques terroristes en #France. C'est OK pour soutenir le terrorisme en #Syrie mais pas en France. #DoubleStandards. Dans le même contexte nous nous excusons d'avoir partagé sa vidéo il y a quelques jours. Nous ne connaissions pas ses affiliations avec les Frères Musulmans".


Mais encore ? Est-ce confirmé ailleurs ?

Cette page Facebook de « Syriana Analysis » a été assez difficile à trouver, et on la doit même à un autre contributeur d'Agoravox, bien que ce dernier ne semble pas y croire. Par conséquent cette page n'a pas été le premier "indice" initiant la recherche. Mais dans le flot d'affrontements médiatiques dont les téléspectateurs ont été abreuvés, il fallait juste un peu d'attention pour extraire le plus inattendu : L'accusée, supposée "dieudonniste", en tout cas partie prenante pour la cause palestinienne (ce qui est sûrement et assez logiquement le cas pour 99.5% des musulmans), était soutenue bec et ongles par Askolovitch et Glucksmann le jeune[3]. Pour que ces derniers soient prêts à faire l'impasse sur ce volet, c'est qu'ils avaient obligatoirement un intérêt caché à son succès, au point que cette cause mérite un tel sacrifice. Le cas Plenel était plus ambigu, car même s'il est l'un des soutiens les plus motivés de la rébellion dite syrienne, son obsession anti-France (dans le sens profond, pas simplement en tant qu'opposant politique) aurait pu l'amener à sortir de sa ligne géopolitique habituelle, rien que pour se pavaner une fois de plus en tant que pourfendeur d'un affreux peuple identitaire gaulois. C'est donc sur les cas Glucksmann-Askolovitch qu'il faut revenir : Deux activistes forcenés qu'on peut même qualifier de représentants non officiels de la "rébellion syrienne" (pour autant qu'elle soit tant syrienne, d'ailleurs). Ces deux enragés anti-russes obsessionnels, la bave aux lèvres, épris de "révolutions colorées", collent plutôt bien avec la discrète mission. Glucksmann nous avait monté cette lamentable opération émotion lors de la reprise d'Alep (avec le concours d'Anne Hidalgo), mais avait bien évité de faire la même chose lors de la reprise par la coalition des champs de ruines que sont devenus Mossoul et Raqqa, hôpitaux compris [4]. De tels soutiens sont plus que suspects.



Oui mais...

Certains objecteront que la proximité supposée entre le cercle "Egalité et Réconciliation" (Soral) et Mennel Ibtissem prouverait au contraire que cette dernière soutient le gouvernement syrien et condamne tous les groupes terroristes oeuvrant sans son pays. Or, même s'il est vrai que le niveau de nullité d'un journaliste mainstream habilité "S-complotisme" ne lui permet pas de distinguer cette anomalie (étant donnée la position du dit mouvement sur la Syrie), il y a des façons d'expliquer cette contradiction :

1)
Parmi tous les contenus considérés "gênants" qui ont été déballés, seul l'engagement sur la Syrie a été dissimulé, au point que même des syriens pro-gouvernement ont été trompés (comme vu plus haut). C'est d'ailleurs maintenant gênant, autant pour les intervenants mainstream que pour E&R, de revenir sur ce sujet. Cela obligerait chacun à faire volte-face d'une manière ou d'une autre, après s'être engouffré dans une lutte opportuniste semblant coller à la cause habituellement défendue.

2) Le fait que l'intéressée elle-même ait exprimé sa sympathie pour le mouvement E&R ne résulte probablement pas d'une analyse en profondeur mais de l'attrait pour le côté "défense de la communauté et de la cause palestinienne", et par transitivité, la notion assez floue d'antisionisme. N'oublions pas que cette cause reste tout de même le piler principal d'E&R et qu'elle passe avant toutes les autres en cas de dilemme.

Que faut-il en conclure ? Conforme ou pas conforme pour l'opération ?
Contrairement à ce que certains pourraient comprendre, je ne flatte pas Mennel Ibtissem en affirmant qu'elle n'est pas plus coupable qu'un ordinaire militant du PS français (et bien moins qu'un trotskyste à la Plenel) d'avant les attentats. Elle aurait été 100% conforme au politiquement correct à cette époque. Alignée sur la politique internationale du gouvernement Hollande, alignée sur les déclarations fumeuses de ce même personnage bien avant son élection[5], alignée sur l'aspect "minorités revendiquant des droits", soutenant les "frères et soeurs de Bosnie", etc... Elle a eu au moins l'honnêteté de montrer qu'une "rebelle syrienne" a des idées... de rebelle ! Pour la Oumma façon Al-Nusra il faut bien faire quelques sacrifices, n'est-ce pas ?
Seul un hic aurait demeuré pour lui assurer la voie du succès : Dieudonné (dont elle pensait peut-être être proche) n'aurait alors pas dû cracher dans la soupe des hommes politiques racoleurs de mouvements communautaires, trahissant par là ces anti-France (toujours au sens profond) qui se voyaient comme une main nourricière assurée d'une obéissance. Depuis qu'il fait cavalier seul, mais à sa façon, hors de contrôle, il est encore plus dangereux pour eux qu'un vilain nationaliste tout blanc, avec ou sans bandeau. Mais il se peut bien que cette seule tâche au parcours de la candidate ait pu être passée sous silence, sous réserve d'un effacement conseillé et soigneux des "tweets", "posts", et autres productions, avant que des internautes ordinaires (d'ailleurs peu préoccupés par Dieudonné) ne les dénichent. Les attentats, c'est autre chose, car on se sent à juste titre concerné plus sérieusement et plus pertinemment !



Qui serait responsable du flop ?

On peut constater que d'une façon ou d'une autre, des acteurs autonomes de sensibilités très variées ont pu naturellement s'engouffrer dans la faille des publications imprudentes. Il faut dire que depuis les attentats, l'islamo-méfiance dite "identitaire" est devenue beaucoup plus virulente, alors que simultanément la bobosphère traque les "complotistes", vaste panier incluant tout et son contraire, mais ici particulièrement : Tout ce qui peut se rapprocher d'une approbation des déclarations de Soral et Dieudonné (quoi qu'on pense de ces dernières). On pourrait supposer que la chute était alors inéluctable. C'est pourtant sous estimer le pouvoir encore assez puissant des médias mainstream qui sont encore capables d'étouffer auprès de 90% du public français des événements d'importance primordiale (événements inquiétants en Syrie, en Ukraine, et sujets épineux sur l'UE qui auront un effet sur les français, etc...) alors que des centaines de volontaires redoublent d'efforts pour nous les exposer sur Internet. Si les médias officiels ont ouvert une soupape permettant à l'underground de jaillir brusquement sur les écrans, enchaînant à son tour des réactions du milieu autorisé, je ne puis donc m'empêcher de penser que c'est suite à une décision bien réfléchie de descendre en plein vol l'étoile filante devenue trop dangereuse. Il était alors facile de laisser faire le sale boulot à d'autres, par relayage interposé.



Pourquoi cet abandon ?


Depuis l'aventure du tant controversé Dieudonné, le milieu journalistico-politique bien pensant et racoleur de minorités revendicatives a une crainte qui dépasse toutes les autres : La perte de contrôle de l'un de ses poulains. Remarquons que dans le cas Mennel les conséquences seraient bien plus désastreuses que tout ce qu'on a pu connaître. Imaginez qu'après avoir été portée aux nues auprès de toute une jeunesse en émoi, après avoir été félicitée et encensée par les hommes politiques en vogue et les journalistes en pâmoison, présentée comme le symbole même de l'harmonie et de la paix, l'étoile adorée se mette soudain à proférer des tas de choses interdites et "dignes des heures sombres de l'histoire" ! (Que l'interdiction soit justifiée ou pas). La décrédibilisation de nos éducateurs-gouvernants-désinformateurs serait alors catastrophique, et par ailleurs des milliers d'adorateurs indéfectibles la suivraient partout où elle les emmènerait au fil de ses publications, vidéos, déclarations. Difficile alors de la traîner devant les tribunaux sans déclencher des troubles de masse. Ce serait un effet Dieudonné à la puissance dix, d'autant plus que, rappelons le, l'effet séducteur de l'apparence physique fait au moins la moitié du pouvoir de conviction. (Là, le Dieudo ne fait pas le poids !). L'opération de fabrication du consentement pour la guerre en Syrie serait certes réussie pour un temps, mais à quel prix ! C'est pourquoi il est légitime de supposer que, ayant considéré le caractère de "forte tête" de la candidate continuant d'assumer ses publications non effacées, la décision ait été prise de ne pas courir de tels risques. Être sournois et à côté de la plaque ne signifie pas être totalement fou ! Ceci dit, il n'est pas exclu que le phénomène se produise déjà à plus petite échelle après une habile sortie de la candidate la tête haute (probablement conseillée par son agence "Um'Artist" et son association "Lallab").

Vous comprendrez donc pourquoi je suis soulagé de l'abandon de Mennel Ibtissem, sans rancune. Pas parce-que sa coiffure me déplaît ni parce-que son adaptation de Cohen transforme le texte pour le rendre "moins érotique" (sic). Et même pas parce-qu'elle tient des propos à la Plénel, tellement ça devient banal chez les Français drogués à l'autoflagellation (et qui feraient mieux d'orienter leurs votes ailleurs que vers les valets de l'impérialisme US). Mais simplement parce-qu'elle est le produit marketing soigneusement préparé par la bande d'activistes interventionnistes dangereux (à enfermer) qui prépare encore une nouvelle opération de communication à but guerrier, quitte à recourir au concours des Frères Musulmans comme sur le terrain en Syrie. Fabius et Hollande, à présent hors circuit, sont loin d'être les seuls à craindre. Ils ne devraient certes pas chanter à "The Voice" mais je crois que là on ne perd rien ! La prochaine fois, si l'expérience est renouvelée avec une autre opération plus fiable et si le projet d'intervention en Syrie aboutit, les attentats que nous avons connus ne seront alors plus qu'un hors d'oeuvre par rapport à ce qui nous attend. Avec ou sans chanteuse, avec ou sans "voile".

[1] La ligne rouge de Macron :
http://www.europe1.fr/international/macron-reaffirme-sa-ligne-rouge-en-syrie-pas-de-preuve-a-ce-stade-3573767

[2] La provocation chimique :
https://fr.sputniknews.com/international/201802131035125864-syrie-armes-chimiques-provocation/

[3] Askolovitch et Glucksmann :
http://www.jeanmarcmorandini.com/article-377780-le-journaliste-claude-askolovitch-apporte-son-soutien-a-mennel-la-candidate-de-the-voice-qui-remet-en-cause-les-attentats.html
http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/mennel-abandonne-the-voice-une-catastrophe-pour-raphael-glucksmann_137dc9ea-10a7-11e8-8248-67f8a914efc8/

[4] Raqqa, Mossoul, Alep...
http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/raqqa-alep-et-leurs-hopitaux-74816
http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/anne-hidalgo-eteindra-t-elle-la-72770
http://www.agoravox.tv/actualites/international/article/alep-l-intox-monstrueuse-denoncee-70884

[5] Pour François Hollande, le gouvernement pourrait "inventer des terroristes" :
https://youtu.be/IDcU3KG-NqA?t=54s
Revenir en haut Aller en bas
luctix

avatar

Masculin Messages : 4221
Date d'inscription : 30/03/2011

MessageSujet: Re: L'affaire Mennel en deux visions    Lun 19 Fév 2018 - 15:06

j'ai parcouru vite fait ces longs articles : désolé akhasha mais c'est du bla bla, tu tombes dans le piège de passer à côté du principal

comme d'habitude, on noit le poisson avec de beaux sentiments et on évite soigneusement de parler de l'essentiel

il est devenu très difficile de savoir quel est le tweet original écrit par cette femme, celui qui a mis le feu aux poudres

les médias veulent le cacher à tout prix, ils disent juste "un tweet complotiste mettant en doute les attentats" (sic)

le vrai tweet est très génant, en effet :



le problème de ces papiers d'identité des terroristes, systématiquement retrouvé sur les lieux des attentats, c'était un vrai sketch...

la citation avant le premier article est de olivier berruyer, il est à fond pour les versions officielles des attentats en général (11 septembre, 13 novembre etc) voilà pourquoi il dit

de très vieux propos plus ou (comme ici) moins heureux


Revenir en haut Aller en bas
 

L'affaire Mennel en deux visions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Préconisations révisions categories A bib terr par CNFPT
» porter deux bébés
» (79) LES DEUX SEVRES archives en ligne et Cadastre Napoléonien
» Vivre seule à deux
» AVEZ VOUS UNE CARTE D'AFFAIRE DE VOTRE GARDERIE FAMILIALE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Actualités (Autres)-