Planète Révélations
Bienvenu sur Planète Révélations, bonne visite à vous...

Planète Révélations


 
AccueilFAQRechercherGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wiskycoka

avatar

Masculin Sagittaire Chien
Messages : 367
Date d'inscription : 19/06/2009
Age : 36

MessageSujet: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Mar 19 Juin 2012 - 5:34

Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4789
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 45
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Mar 19 Juin 2012 - 8:33

Pourquoi pas après tout.On sais que Prescott Bush étais en relation avec Hitler,il lui vendait des armes ou il a mis en relation avec IBM ; D'un autre coté les marchands d'armes étaient Juif et quo-financer par les Rothschild,Rockfeler et "Cie"
On peux parler aussi des sociétés secrète don il a fais partie "l'ordre de l'aube dorée" ,l'ordre de tulé" Ou on trouvais autant d'Anglais de Français que d'Allemand
Puis il a aussi des rumeurs comme quoi il travaillais pour la CIA
On pourrais évoquer la lettre d’Albert Pike a Mazini ou il explique la cause de la 2 guerre mondial comme de quoi il faut confronter le sionisme au fascisme pour faire triompher le sionisme pour pouvoir reconquérir la terre d’Israël leur terre promise

Tres grand débat la que tu lance !
Revenir en haut Aller en bas
Golden

avatar

Masculin Sagittaire Singe
Messages : 111
Date d'inscription : 08/10/2011
Age : 50
Localisation : Planète Terre (Pour le moment)

MessageSujet: La Déclaration Balfour   Mar 19 Juin 2012 - 16:01

Bonjour à tous,

Les accords de la Haavara (the Transfert Agreement) ont bien existé mais ne sont aucunement à l'origine de le la création d'Israël.


Les accords de la Haavara
http://www.politiquebec.com/forum/topic21345.html#p458695

La création de l'Etat d'Israël remonte au 2 novembre 1917 où le Ministre britannique des Affaires étrangères, le Comte Arthur James Balfour
a envoyé au Lord Rothschild, un leader du mouvement sioniste, une lettre dans laquelle il lui octroie ce qui ne lui appartient pas.


La Déclaration Balfour
http://ledormeur.forumgratuit.org/t239-la-declaration-balfour#367

Bien Amicalement,
Golden Awaken.
Revenir en haut Aller en bas
http://ledormeur.forumgratuit.org/
Just Me

avatar

Masculin Messages : 1414
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Mar 19 Juin 2012 - 23:57

Mais c'est pire que ce qui parait, ça voudrait dire que les informations de Golden prouvent que tout ceci est alors prémédité depuis novembre 1917 ?

En matant la vidéo que wiskycoka a posté, je suis tombé sur cette vidéo "Le secret d’Adolf Jacob Hitler !" forte intéressante et qui se termine en recoupant les données de la vidéos ci-dessus :

Revenir en haut Aller en bas
manonegra

avatar

Masculin Poissons Dragon
Messages : 435
Date d'inscription : 26/08/2011
Age : 42
Localisation : Sud de France

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Mer 20 Juin 2012 - 3:35

Je vais apporter ma Pierre

Le fondateur de la famille ROTHSCHILD, à la base porte le véritable nom de MAYER AMSCHEL BAUER, c'est lui même qui ce rebaptisa ainsi et donna 5 fils et 5 filles.

Bauer, est un grand groupe issue de Passau en Bavière.
Mais à l'époque, il y avait déjà de grandes industrie issue de cette famille, comme la East India Company, Compagnie des chemins de fer du Nord,Compagnie universelle du canal maritime de Suez.....

Ou bien des investissement très rentable comme le prêt d'argent au Duc de Wellington qui permis de gagner de l'argent de chaque coté (guerre) vu que la famille prêtait aussi de l'argent à Napoléon; ou l'ouverture de banque "international européenne" à Vienne, Berlin, Paris, Naples.


Passau à vu naitre Hitler, et les Illuminé de Bavière sont issue de là-bas.

Il faut différencier les Franc maçons, les illuminés de Bavière, et les Rothschild, car en fait ce sont ces derniers qui par un tour de passe passe et l'aide de Adam Weishaupt (encore une industrie florissante) que ces deux premières organisation ont put tomber sous le joug de cette diabolique famille

La Famille Rothschild est la conseillère financier privilégier du groupe THYSSEN qui lui même participe activement à l'effort de guerre nazi, tout comme la famille Bush ( John Prescott) avec la société Consolidated Silesian Steel Company, propriétaire de l'usine d'Oswiecim-Auschwitz.

Ce John Prescott Bush qui fut condamné par le Ennemy Act, et qui légat sa fortune à son petit Fils devenu président, et qui fit aussi gérer ces affaires à sa mort part William Farish III, lui même petit fils du fondateur de IG FARBEN


Effectivement, tout ce petit monde ce connait et qu'il est fort probable qu'Hitler soit aussi de cette famille, les Rotschild.........


Après il faut s'intéresser à l'histoire, comme le fait que le Prince Albert venait d'une région d'où la Bavière est issue; Tout comme la banque Lehman Brothers et Goldman Sachs qui n'est autre que l'association de 2 familles, les Goldman et les Sachs = SAXE région d'Allemagne, la Bavière plus précisément......
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
makaveli3x7

avatar

Masculin Lion Cheval
Messages : 427
Date d'inscription : 21/07/2011
Age : 28
Localisation : La Terre

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Mer 20 Juin 2012 - 12:26

merci par la confirmation de ces faits, je les avait découverts dans les "livres jaunes" car certains chapitres parlent longuement du financement d'Hitler, des buts recherché et du pacte Sioniste/Nazi.

Livre Jaune:

N°5 > http://www.mediafire.com/?j5j5qtm95jtjjau

N°6 > http://www.mediafire.com/?yr1dbk85ehpjvrb

N°7 > http://www.mediafire.com/?4pmmkw908bvuf2p

Bonne lécture, s'est du lourd Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://2pac-discography.blogspot.fr/
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4789
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 45
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes   Jeu 28 Juin 2012 - 19:03

Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes (« Le Contrat de Transfert » / « The Transfer Agreement » / « Heskem Haavara », par Edwin Black; Channel 5 News/USA, 1984)
Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes (« Le Contrat de Transfert » / « The Transfer Agreement » / « Heskem Haavara », par Edwin Black; Channel 5 News/USA, 1984)

Adolf Hitler aurait été « le principal sponsor économique de l’Etat d’Israël » selon l’auteur de « Le Contrat de Transfert » (The Transfer Agreement) dès 1933. Edwin Black, Juif américain dont les parents seraient des « Survivants de l’Holocauste » et qui auraient émigré aux USA après la fin de la guerre, raconte l’histoire d’un pacte secret conclu en Août 1933 entre l’Etat nazi et les Juifs sionistes allemands et internationaux pour rendre possible le transfert de capitaux, de Juifs et de produits industriels en Palestine britannique entre 1933 et 1939.

[[ ERREUR TRANSCRIPTION : à la minute 03:37, lire "23 Mars 1933" au lieu de "23 Mars 1923"]]

Nom officiel du pacte
Heskem Haavara (HE); Ha’avara-Abkommen (DE); Haavara Agreement (EN); l’ Accord Haavara (FR).

Info. reportage
Date : Sa. 22 Avril 1984.
Journalistes : Deborah Norville & Rich Samuels.
Source : JT 10 Heures / Channels 5 News (USA).

Info presse (coupure journal)
Date : Lu. 28 (rédac.) + 29 Août 1933 (édit.).
Source : The New York Times.



Revenir en haut Aller en bas
Just Me

avatar

Masculin Messages : 1414
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Jeu 28 Juin 2012 - 20:05

Sujet déjà existant ici.
Merci de faire attention et d'utiliser à bon escient la fonction recherche Wink

Je complète l'ancien sujet Wink
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4789
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 45
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Jeu 28 Juin 2012 - 20:19

C'est déjà pas si mal (sourire)
Revenir en haut Aller en bas
Just Me

avatar

Masculin Messages : 1414
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Jeu 28 Juin 2012 - 20:21

D'ailleurs je vais transférer le sujet vers le sous forum "Nouvel Ordre Mondial", je crois que ce sujet y a pleinement sa place !
Revenir en haut Aller en bas
orné

avatar

Masculin Gémeaux Buffle
Messages : 4789
Date d'inscription : 11/06/2012
Age : 45
Localisation : UNIFIÉS CORPS, ÂME, MENTAL. LA TRINITÉ PARFAITE QUI REGARDE DANS LA MÊME DIRECTION, NE SE COMBAT PLUS MAIS RESTE SOLIDAIRE

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Jeu 28 Juin 2012 - 20:25

Ouai en effet...
Revenir en haut Aller en bas
Lilith 168

avatar

Féminin Lion Cheval
Messages : 2407
Date d'inscription : 27/03/2011
Age : 64
Localisation : Lot

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Jeu 28 Juin 2012 - 23:49

Il y a de quoi se poser énormément de questions.

Au vu de ces quelques archives je comprends qu'il y ait des gens qui réfutent certains évènements passés durant la dernière guerre et que l'on nous impose comme véridiques.

Et nous ne pouvons prendre connaissance de tout malheureusement.

Ils nous considèrent comme de parfaits imbéciles.







Revenir en haut Aller en bas
Just Me

avatar

Masculin Messages : 1414
Date d'inscription : 22/04/2011

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Jeu 12 Juil 2012 - 16:28

J'ajoute un article tout frais d'agoravox contenant la seule interview d'Edwin Black faites à ce jour sur son 1er livre "Le Contrat de Transfert".

Citation :
Le Contrat de Transfert : Hitler a co-fondé Israël dès 1933 avec les Juifs sionistes


"L’histoire dramatique du pacte entre le IIIe Reich et la Palestine juive", tel est le sous-titre du livre d'Edwin Black "Le Contrat de Transfert".

Deux mois après son accès au Pouvoir, le nouveau Chancelier du Reich, Adolf Hitler, s’attèle à l’une de ses tâches les plus motivantes : créer un Etat pour les Juifs et les aider à y partir avec tous leurs biens matériels et financiers.

Voici une vidéo qui introduit et synthétise ce dossier explosif en 13 mns top chrono :

orné a écrit:

Voici l’interview donné par l’auteur du livre Le Contrat de Transfert. Tout est expliqué ici :





En deux mots, de quoi s’agit-il ? C’est quoi encore cette histoire ?

Edwin Black est un Ecrivain, Journaliste d’investigation, Juif américain. Ses parents, d’origine polonaise et migrés aux USA, lui ont raconté qu’ils étaient des « rescapés de l’Holocauste ». Ceci dit, le petit Edwin a grandi dans une famille qui est restée bien muette sur le sujet pendant toute sa jeunesse alors que dans le monde extérieur l’on
ne parle partout que d’holocauste. C’est ainsi que devenu adulte, Monsieur Black démarre une enquête à la fin des années 70, lorsqu’il a une vingtaine d’années, pour tenter d’arracher une vérité que ses parents s’obstinaient à ne pas vouloir lui confier.

C’est en 1984, que Black sort son premier livre, Le Contrat de Transfert (The Transfer Agreement) et fait des révélations qui font exploser les articles, les
controverses et le tout petit monde de la Shoah : l’Etat National-Socialiste allemand, à peine arrivé au pouvoir en Janvier 1933, juste après le boycott international dicté et dirigé contre l’économie allemande en Mars 33, décide dès Avril 33 de faire un pacte avec les Juifs sionistes d’Allemagne et du monde entier pour contrecarrer le boycott ainsi que de se débarrasser des Juifs pour toujours en les faisant transiter eux et leurs biens matériels et financiers vers la Palestine alors possession britannique. Les Juifs sionistes et les Nazis sont même allés jusqu’à faire un montage financier complexe pour arriver à contourner les frontières des devises afin de faire passer les capitaux juifs et les aider à faire leur Aliyah définitivement.

Pistache sur le loukoum, les Juifs sionistes sont même allés jusqu’à jouer les V.R.P. pour vendre les produits du Reich dans tout le Moyen-Orient ! Eux pourtant à des milliers de kilomètres du pays des méchants Aryens ; qui l’eut cru ? Mais le business, c’est quand même sympa. Et si ça paye les chaussures en croco., pourquoi pas.

Le 7 Août 1933, le contrat de transfert est signé.

C’est quasiment deux milliards de dollars d’aujourd’hui qui quittent le Reich pour le pays des oranges de Jaffa. Hitler a physiquement construit Israël dans les années trente. La Palestine avait été perdue par l’Empire Ottoman seulement 15 ans auparavant et elle est gérée depuis une décennie par le Royaume-Uni qui possède un mandat de la S.D.N. sur cette terre.


ATTENTION : il s’agit de l’unique interview donnée par l’Ecrivain sur ce livre !!! Il a donné de multiples entretiens et conférences sur tous ses autres livres ; mais celui-ci a failli ne jamais avoir lieu. C’est un moment unique que vous découvrez !


Nom officiel du pacte :
Heskem Haavara/הסכם העברה ( Hébreux ) ; Ha’avara-Abkommen ( Allemand ) ; Haavara Agreement ( Anglais ) ; l’ Accord Haavara (Français).


Sources sur la vidéo d’introduction :
Info. reportage
Date : Samedi 22 Avril 1984.
Journalistes : Deborah Norville & Rich Samuels.
Source : JT 10 Heures / Channels 5 News (USA).

Info presse (coupure journal)
Date : Lundi 28 (rédaction) 29 Août 1933 (édition).
Source : The New York Times.

Sources pour la video d’interview :
http://www.c-spanvideo.org/program/TheTransf&showFullAbstract=1


C’est les vacances ! Révisons notre cahier d’Histoire pour la rentrée !
© Bond, Nausea Bond (Agoravox)
Le Mardi 10 Juillet 2012.

Source : Agoravox.fr
Revenir en haut Aller en bas
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Mar 17 Déc 2013 - 14:43

What a Face 
 study 

Citation :
Al-Banna Hassan ibn Ahmad ibn ‘Abd al-Rahman (1906-1949) Né en 1906, à Mahmudiyya, non loin d’Alexandrie et ayant étudié à l’école primaire de Dar al-‘ulum, Hassan al-Banna, devenu instituteur à la petite ville d’Ismaïliyya, est l’un des prédicateurs les plus influents de son pays, en particulier à la fin du règne du roi Farouk. En 1928, il fonde et anime une association qui deviendra célèbre, celle des Frères musulmans, dont le but est de réveiller le sentiment religieux largement estompé depuis des lustres, et se battre contre les superstitions, les croyances populaires et toutes sortes de pratiques perçues comme déviantes. Muté au Caire, il fait déménager le bureau de l’association qui commence d’ailleurs à avoir de nombreux représentants dans tous les gouvernorats du pays. Parmi les lignes directrices du mouvement, il faut signaler celui de la nonséparation du politique et du religieux, ainsi que la constante sociale du mouvement (khayriyya), son volontarisme en direction des jeunes et des couches les plus démunies. Plus tard, le mouvement s’intéressera de près à toute la colonne éducative du pays : écoles de garçons et de filles, instituts, universités, mais aussi hôpitaux et mosquées. Le même principe sera généralisé dans tous les pays où les Frères musulmans auront des adeptes et des relais selon une tactique d’occupation douce et de rayonnement concentrique, même en Europe, où ils échoueront cependant face à la pugnacité des autres prédicateurs. Son slogan se résume dans cette formule : « Dieu est notre but, le Prophète notre chef, le Coran notre Constitution, le Jihad notre voie, la mort pour Dieu notre désir le plus cher. » Ainsi que l’énonce le cinquième principe du credo de l’association, « Je crois que le musulman a le devoir de faire revivre l’islam par la renaissance de ses différents peuples, par le retour de sa législation propre, et que la bannière de l’islam doit couvrir le genre humain et que chaque musulman a pour mission d’éduquer le monde selon les principes de l’islam. Et je promets de combattre pour accomplir cette mission tant que je vivrai et de sacrifier pour cela tout ce que je possède » (in O. Carré et G. Michaud, Les Frères musulmans, p. 26).
Le succès de l’association des Frères musulmans est tel qu’elle peut se permettre d’envoyer une légion de volontaires lors de la guerre israélo-arabe de 1948 : cette démonstration de force militaire est perçue comme une menace pour le pouvoir du roi Farouk, qui la fait interdire le 8 décembre 1948 avant de faire assassiner Hassan al-Banna dans un guet-apens le 2 février 1949. Nasser s’appuie sur eux pour pousser Farouk vers la sortie en 1952 ; mais très vite, notamment pour s’allier les services de la grande mosquée Al-Azhar, il décide de combattre les Frères musulmans, dispersant une partie de leurs membres, en exilant d’autres et emprisonnant les éléments restants. L’association se radicalise alors, notamment sous la direction de Sayyid Qutb*, sans doute le plus infl uent théoricien du jihadisme mondial ; alors qu’elle renonce progressivement à la lutte armée à partir des années 1970, elle donne naissance à des mouvements plus extrémistes qu’elle, comme la Jama’a al-islamiyya, à qui l’on attribuera l’assassinat du président Sadate en 1981 (quoiqu’on ait également accusé les services du roi déchu, voire Moubarak, d’avoir été à la manœuvre). Enfin, depuis les élections qui ont suivi le Printemps arabe en Tunisie et en Egypte, les Frères musulmans ou des organisations proches, comme le parti Ennahda, parviennent au pouvoir dans ces pays. Le premier souci de Hassan al-Banna n’est pas de transformer l’islam en vue d’affronter les problèmes qui se dressent devant lui mais, dans la ligne de Rashid Rida*, de chercher dans l’islam des premiers califes des réponses théologiques à la crise existentielle que traverse alors tout le monde musulman. Les Frères musulmans préconisent une fusion totale entre politique et religion : l’islam est pour eux tout à la fois une adoration, un commandement, un Coran et une épée, et nul ne saurait les démêler. Ils n’hésitent pas, le cas échéant, à jeter l’anathème sur des associations rivales, laïques ou étrangères, toujours suspectes à leurs yeux d’impiété et de collusion avec « les ennemis du véritable islam » qu’ils entendent seuls représenter.
On peut suivre la pensée d’Hassan al-Banna dans sa correspondance, mais aussi dans les nombreux travaux récapitulatifs qui lui ont été consacrés depuis sa mort. Son cheminement vers le radicalisme est bien décrit dans les écrits de son frère, Gamal al-Banna (né en 1920), lequel, tout en étant aux antipodes au plan doctrinal, parle régulièrement de son grand frère, dont il était très fier. La Lettre des enseignements, éd. Chama, 2004 ; Textes originaux, éd. Tawhid, 2010. CARRE et MICHAUD, 1983 ; LAMCHICHI, 1989 ; MITCHELL, 1956 ; RAMADAN, 1998 & 2008. _______________________________________________________
Extrait de Changer l'Islam, Dictionnaire des réformateurs musulmans des origines à nos jours, aux éditions Albin Michel
http://www.atlantico.fr/decryptage/freres-musulmans-qui-est-vraiment-hassan-el-banna-fondateur-malek-chebel-646384.html


Citation :
L'Islamisme est né en même temps que le nazisme

Contrairement à une croyance répandue, le mouvement politico-religieux islamiste n’est pas né pendant les années 60 mais pendant les années 30. Le succès de ce mouvement n'a pas été inspiré par l'échec de Nassérisme, mais par la montée du Nazisme. Jusqu'à 1951, toutes les campagnes visant à mobiliser le peuple n’étaient pas dirigées contre des puissances coloniales, mais contre les Juifs. C’est l'organisation des « Frères musulmans », fondée en 1928 (par le grand-père de Tariq Ramadan NDLR), qui a établi l’Islamisme comme un mouvement de masse. La signification de cette organisation pour l’Islamisme est comparable à celle du Parti bolchevique pour le communisme au 20ème siècle : jusqu'à présent, il est l’élément de référence en termes d'idéologie et représente le noyau dur de l'organisation, qui a inspiré de manière décisive toutes les tendances d'islamistes suivantes, y compris Al-Qaida, et qui les inspire encore à ce jour. Il est vrai que la politique coloniale britannique a produit l’Islamisme en tant que mouvement de résistance contre la modernité culturelle et déclenché l'appel pour un nouvel ordre basé sur la Charia'h. Mais la confrérie n'a pas conduit sa guerre sainte principalement contre les Anglais ; elle ne l'a pas non plus conduite contre les Français ou contre l'élite égyptienne qui avait collaboré avec les Anglais. Au lieu de cela, le mouvement islamiste de la confrérie s’est focalisé presque exclusivement sur le Sionisme et les Juifs. En 1936, elle comptait seulement huit cent membres mais en 1938, le nombre de ses membres atteignit le chiffre stupéfiant de deux cent mille. Entre ces deux dates, une seule grande la campagne avait eu lieu en Égypte. Ses cibles étaient exclusivement le Sionisme et les Juifs... Cette campagne fut déclenchée par une rébellion en Palestine, lancée dans les villes égyptiennes par le célèbre mufti de Jérusalem, Amin El-Husseini (oncle d’Arafat NDLR), aux cris de : « À bas les Juifs ! », « Les Juifs hors d’Égypte et de Palestine ! ». Leurs tracts réclamaient le boycott des marchandises juives et des magasins juifs. Le journal Al-Nadhir commença alors à publier une colonne régulière appelée « Le danger des Juifs d’Égypte ». Il publiait les noms et les adresses des hommes d'affaires juifs et d’éditeurs de journaux prétendument juifs partout dans le monde, attribuant tous les maux, depuis le communisme jusqu’aux aux bordels, au « danger juif ». Beaucoup de modèles d'action aussi bien que des slogans avait été empruntés à l'Allemagne nazie. En outre, la confrérie fit appel à ses sympathisants afin de se mobiliser partout en Égypte en faveur de la « guerre de défense pour la mosquée Al-Aqsa ». Cet appel était inhabituel et complètement nouveau dans le monde musulman à ce moment-là.
Pour les Musulmans, la confrérie a été la première organisation à lancer l'idée d'un Islamisme guerrier et conquérant et à prendre le désir ardent de mourir pour modèle islamique des temps modernes. Dès 1938, Hassan Al-Banna, le fondateur charismatique de la confrérie, [et grand-père de Tariq Ramadan NDLR], présente son idée de « Jihad » au public par la publication d’un article intitulé « L'industrie de la mort ». Ce titre, cependant, ne se rapportait pas à l'horreur de la mort mais à la mort en tant qu'idéal, ardemment désirée. Hassan Al-Banna écrivait : « Dieu donne à une nation qui perfectionne l'industrie de la mort et qui sait mourir noblement, une vie fière en ce monde et la grâce éternelle dans la vie future ». Ce slogan rencontra l'enthousiasme parmi les « Troupes de Dieu » comme la confrérie se nommait elle-même. À chaque fois que leurs bataillons descendaient les boulevards du Caire, en formation quasi-fasciste, ils entonnaient une chanson : « Nous ne craignons pas la mort, nous la désirons... Mourons dans la rédemption pour les Musulmans ». Cette idée de « Jihad » n'a pas été formulée dans les temps modernes jusque dans les années 30 ; elle a été entremêlée de pulsions antisémites dès le début.

Doctrine de l'exclusion
L'antisémitisme de la confrérie était donc non seulement influencé par des idéologies européennes, mais également par des racines islamiques. -Premièrement, les Islamistes considérèrent, et considèrent toujours, la Palestine comme étant un territoire islamique (Dar Al-Islam), où les Juifs ne pourront jamais contrôler un simple village et encore moins un Etat. -Deuxièmement, cette nouvelle ligne de front entre les Musulmans et les Juifs évoque de vieux souvenirs de l'histoire des débuts de l'Islam. Par exemple, les Islamistes essaient de légitimer leur aspiration à tuer ou chasser les Juifs de la Palestine en se référant à l'exemple de Mohamed, dont la Légende dit qu’il réussit non seulement à expulser deux tribus juives de la Médina pendant le 7ème siècle, mais a tué la population masculine de la troisième tribu toute entière, et vendu toutes les femmes et les enfants comme esclaves. -Troisièmement, c’est exactement cette hostilité qui a apparemment conforté à leurs yeux la justesse du Coran, selon lequel les Juifs doivent être considérés comme le pire ennemi des croyants.
Ce ne fut toutefois que le 8 mai 1945, que le rapprochement entre l'idéologie des frères musulmans et les Nazis atteignit un sommet. Ceci devint évident dès novembre 1945. Pendant ce même mois, les Frères musulmans commirent le plus sanglant des pogroms anti-juifs dans l'histoire de l’Égypte : l’épicentre de l'antisémitisme avait commencé à se décaler de l’Allemagne vers le monde arabe. Les manifestants pénétrèrent dans les quartiers juifs du Caire lors de l’anniversaire de la déclaration Balfour. Ils pillèrent les maisons et les magasins, attaquèrent les non-Musulmans, dévastèrent les synagogues et y mirent le feu. Six personnes furent tuées, et environ une centaine furent blessées. Quelques semaines plus tard, les journaux islamistes appelèrent à une attaque frontale contre les Juifs égyptiens, les décrivant comme sionistes, communistes, capitalistes et suceurs de sang, comme souteneurs et fauteurs de guerre ou, en général, comme autant d’éléments subversifs dans tous les Etats et Sociétés, ainsi que Gudrun Krämer l'a mentionné dans son étude au sujet des Juifs d’Égypte entre 1914 et 1952. Un an après, la confrérie s'assura que l'ami de Heinrich Himmler, Amin El-Husseini (l’oncle d’Arafat NDLR), qui était recherché comme criminel de guerre, soit été exilé et qu’un nouveau domaine d’activité politique lui soit accordé en Égypte. En sa qualité de mufti de Jérusalem et chef du Mouvement National palestinien, cette personne détestable était non seulement l’un des alliés les plus proches de la confrérie musulmane depuis le début des années 30, mais aussi le plus ardent défenseur et activiste de l'annihilation des juifs européens dans le monde arabe. L'amnistie accordée à cette autorité islamique fut le symbole qui justifia ses actions pour une grande partie du monde arabe. Dès lors, les criminels nazis recherchés par la suite en Europe se déversèrent en masse dans le monde arabe. D’innombrables versions des infâmes « Protocoles des Sages de Sion », faux antisémite notoire, furent publiés au cours des décennies suivantes par deux anciens membres bien connus de la confrérie musulmane : Gamal Abdel Nasser et Anouar El-Sadate. La solidarité inconditionnelle des frères musulmans avec le mufti et les émeutes antisémites contre des Juifs, quelques mois seulement après Auschwitz, montrent clairement que la confrérie niait, ou justifiait l'extermination des juifs européens par Hitler.

Antisémitisme et le refus de l'état d'Israël
Les conséquences de cette attitude sont importantes et caractérisent le conflit Israélo-arabe jusqu'à ce jour. Comment les Islamistes expliquent-ils l'appui international en faveur d'Israël en 1947 ? Aussi longtemps qu'ils nient le destin des juifs pendant la deuxième guerre mondiale, ils doivent revenir à des théories de conspiration antisémites. Ils voient ainsi la création de l'Etat juif comme une attaque des États-Unis et l'Union soviétique contre le monde arabe, initiée par la malveillance des Juifs. En conséquence, la confrérie a interprété la décision des Nations Unies en 1947, au sujet de la partition de la Palestine, comme un complot international fomenté par les Américains, les Russes et les Anglais, sous l’influence du Sionisme. Cette interprétation peut sembler incroyable mais elle existe néanmoins réellement : peu de temps après la libération d'Auschwitz, les Islamistes tentèrent de stigmatiser des Juifs comme la véritable puissance dominant le monde. Cette folle notion d'une conspiration juive mondiale, abandonnée en Allemagne depuis le 8 mai 1945, a non seulement survécu mais fit l’objet d’une nouvelle impulsion en 1947 dans un monde arabe où la confrérie musulmane avait réussi à rassembler des millions de partisans entre-temps.
[…]
http://www.nuitdorient.com/n2317.htm





Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Mar 17 Déc 2013 - 14:52

Akhenuræus a écrit:
Premièrement, les Islamistes considérèrent, et considèrent toujours, la Palestine comme étant un territoire islamique (Dar Al-Islam), où les Juifs ne pourront jamais contrôler un simple village et encore moins un Etat.

considèrent ?


Est il utile de jouer avec les sens de ce passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 37

MessageSujet: Les origines nazies d'Al Qaida    Mar 17 Déc 2013 - 15:26

Il s'agit d'un article paru dans Nexus n.42 ( Janv. Fev. 2007 )...

http://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:OgdP2UxbZUsJ:http://extraneens.free.fr/docs/division_handshar.pdf%2Bles+origines+nazies+d'al+qaida&hl=fr&ct=clnk

Les origines Nazies d'Al Qaida

1 -J'enseigne à la nouvelle génération de la CIA que les Frères musulmans ont été employés par les services secrets occidentaux avant de devenir Al-Qaida.

Bien avant le 11 septembre 2001, Al-Qaida fut utilisé par les Saoudiens et la CIA, mais aussi par les services secrets britanniques et français au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Dans une allocution donnée le 18 avril 2004, jour de commémoration de l'Holocauste, John Loftus, expert en terrorisme et ancien procureur du ministère américain de la Justice, révèle les origines fascistes de ce réseau issu des Frères musulmans, mouvement fondé dans les années 20 et soutenu par les nazis... Par John Loftus, expert en terrorisme © 2004


« Il est toujours un peu étrange d'entendre un catholique irlandais parler de la Shoah. L'approche de l'Holocauste que j'eus l'occasion de faire fut plutôt inhabituelle. Quand je travaillais pour le procureur général, j'ai été affecté aux recherches sur documents confidentiels concernant l'Holocauste. Je me suis donc rendu sous terre, dans les sous-sols d'une petite ville du Maryland nommée Suitland, non loin de la ville de Washington. C'est là que le gouvernement américain enterre, au sens propre du terme, ses secrets. Sous la ville, sont aménagées vingt caves de 5000 m2 chacune. Avez-vous vu Les Aventuriers de l'Arche perdue ? Les chambres souterraines ressemblent à ce que l'on voit dans la dernière scène du film, même si elles ne sont pas aussi sophistiquées. J'y ai fait une découverte terrible. J'y ai appris que la CIA employait de nombreux nazis que je devais poursuivre en justice et dont l'origine lui avait été cachée par les services secrets britanniques. Ces derniers, quant à eux, avaient été floués par Kim Philby, agent double soviétique (il s'agit d'un petit scandale de la guerre froide).

Cependant, le ministère américain des Affaires étrangères étouffa l'affaire et autorisa les nazis à demeurer aux États-Unis jusqu'à ce que je sois assez stupide pour rendre leur existence publique. Que feriez-vous si vous vouliez rendre publique une telle histoire ? Moi, j'ai contacté l'émission d'investigation 60 Minutes 1. Ca a été un grand moment. Mike Wallace m'a accordé trente minutes de son émission, ce qui est resté longtemps un record. Quand cette émission sur les nazis en Amérique a été diffusée en 1982, elle a provoqué un petit séisme national. Le Congrès exigea des auditions, Mike Wallace reçut l'Emmy Award, trophée de la meilleure émission télévisée américaine, et ma famille des menaces de mort. C'était un grand moment, vraiment ! Puis une chose amusante arriva : ces vingt-cinq dernières années, tous les espions américains, canadiens et britanniques à la retraite voulurent que je sois leur avocat, à titre gracieux, bien évidemment. J'ai donc eu jusqu'à cinq cents clients qui me payaient un dollar chacun. Ainsi, je suis l'avocat le plus mal payé d'Amérique, mais aussi un des plus demandés. « Mon Dieu, qu'avons-nous fait ? » Laissez-moi vous donner un exemple. Cette année, un de mes amis de la CIA, Bob Baer, a écrit un très bon livre sur l'Arabie Saoudite et le terrorisme intitulé Or noir et Maison Blanche : comment l'Amérique a vendu son âme pour le pétrole saoudien 2. J'ai lu un tiers du livre et me suis arrêté. Bob y expliquait son travail à la CIA et la médiocrité des dossiers. Il écrivait, par exemple, que ceux concernant les Frères musulmans ne représentaient pas grand-chose, seulement quelques coupures de presse. Je l'ai aussitôt appelé pour lui dire : "Bob, c'est faux ! La CIA a des dossiers volumineux sur les Frères musulmans. Je le sais, car je les ai lus il y a vingt-cinq ans". Il m'a répondu : "Que veux-tu dire ?" Voici comment on peut trouver tous les secrets occultés relatifs aux Frères musulmans. Vous aussi, vous pouvez le faire. Je lui ai dit : "Va sur ton ordinateur et tape deux mots dans la barre de recherche. Tape le mot Banna, B-a-n-n-a, puis tape nazi." Bob a rentré les deux mots et a découvert trente à quarante articles du monde entier. Il les a lus, m'a rappelé et a dit : "Oh mon Dieu, qu'avons-nous fait ?" Aujourd'hui, chaque jour, je forme la nouvelle génération de la CIA en leur apprenant que les Frères musulmans étaient une organisation fasciste employée par les services secrets occidentaux, et qui a évolué pour devenir celle que nous connaissons actuellement sous le nom d'Al-Qaida.

Les Frères musulmans, couvés par le IIIeReich
Voici comment tout a commencé. Dans les années 20, un jeune Égyptien du nom de [Hassan] AlBanna a formé ce groupe nationaliste appelé les Frères musulmans. Al-Banna était un fervent admirateur d'Adolf Hitler et lui écrivait très souvent. Son admiration pour le jeune parti nazi était si obstinée que dans les années 30, Al-Banna et les Frères musulmans sont devenus une branche secrète des services de renseignements nazis. Les nazis arabes avaient beaucoup en commun avec les nouvelles doctrines nationales-socialistes : ils haïssaient les Juifs, la démocratie et la culture occidentale. Faire des Frères musulmans une armée à l'intérieur de l'Égypte (« nommée le cinquième parlement ») devint le but officiel du III eReich. Quand la guerre éclata, les Frères musulmans firent la promesse écrite qu'ils se soulèveraient, aideraient le général Rommel et s'assureraient qu'il ne reste aucun soldat britannique ou américain en vie au Caire ou à Alexandrie. Ils commencèrent à étendre leur sphère d'influence pendant la Seconde Guerre mondiale. Ils avaient même une section palestinienne dirigée par le Grand Mufti de Jérusalem, celui-là même qui se rendit en Allemagne pendant la guerre et aida au recrutement d'une division internationale de SS composée de nazis arabes. La division musulmane Handzar, c'est son nom, fut basée en Croatie. Elle allait pourtant devenir le coeur de la nouvelle armée de fascistes arabes d'Hitler qui allait conquérir la péninsule arabe et, de là, l'Afrique... O rêves de grandeur.
À la fin de la Seconde Guerre mondiale, les Frères musulmans étaient recherchés pour crimes de guerre. Leurs instructeurs des services secrets allemands furent capturés au Caire. Le réseau fut entièrement démantelé par les services secrets britanniques. Puis, une décision lourde de conséquences fut prise. Au lieu de poursuivre les nazis (les Frères musulmans), le gouvernement britannique les engagea! Les Britanniques amenèrent tous les criminels de guerre nazis d'origine arabe et musulmane en Égypte et, pendant trois ans, les entraînèrent en vue d'une mission spéciale. Les services secrets de sa Majesté voulaient utiliser les fascistes des Frères musulmans pour renverser l'État neuf d'Israël fondé en 1948. Peu de membres du Mossad le savent mais de nombreux agents des armées et des groupes terroristes arabes qui tentèrent d'étrangler le nouvel État d'Israël étaient les nazis arabes des Frères musulmans.

Utiliser les nazis arabes contre les communistes arabes
La Grande-Bretagne n'était pas la seule nation impliquée. Les services secrets français coopérèrent en relâchant le Grand Mufti de Jérusalem et en le faisant passer en Égypte afin qu'il rassemble tous les fascistes arabes. Ainsi, de 1945 à 1948, les services secrets britanniques protégèrent un maximum de nazis arabes, mais ils échouèrent dans leur tentative d'écraser l'État d'Israël. Puis ils cédèrent les nazis arabes aux prédécesseurs de l'actuelle CIA. Cette décision peut sembler stupide, et même funeste, mais elle a bel et bien été prise. L'idée était d'utiliser les nazis arabes au Moyen-Orient pour contrebalancer la présence des communistes arabes. Tout comme l'Union soviétique finançait les communistes arabes, nous (les Américains) allions financer les nazis arabes pour les combattre. Et de nombreux entraînements secrets furent organisés. Nous embauchions les Frères musulmans. Mais les Égyptiens devinrent nerveux. Nasser ordonna que tous les Frères musulmans soient expulsés d'Égypte, emprisonnés ou exécutés. Ainsi, pendant les années 50, la CIA évacua les Frères musulmans nazis vers l'Arabie saoudite. Quand ils arrivèrent, certaines des sommités du mouvement tels que [le Dr Abdullah] Azzam devinrent professeurs dans les madrasas (les écoles religieuses). Là, ils mélangèrent les doctrines du nazisme à un étrange culte islamique, le wahhabisme. Tout le monde confond l'Islam avec ce culte fanatique. On pense que l'Islam, du moins la version saoudienne de l'Islam, en est représentatif, mais ce n'est pas le cas. Le culte wahhabite a été condamné pour hérésie plus de soixante fois par les nations musulmanes. Mais quand les Saoudiens devinrent riches, ils achetèrent le silence de nombreuses personnes. Il s'agit d'un culte très strict. Le wahhabisme n'était pratiqué que par les talibans afghans et en Arabie Saoudite ; c'est aussi extrême que cela. Ce mouvement n'a vraiment rien à voir avec l'Islam. religion prônant la paix et la tolérance. Elle a toujours eu de bons rapports avec les juifs pendant les mille premières années de son existence. Les Saoudiens fournirent aux Frères musulmans leur nouvelle terre d'accueil. Dans les écoles religieuses, le fascisme et l'extrémisme se trouvaient mêlés. Un jeune élève d'Assam était particulièrement attentif : il s'appelait Oussama Ben Laden. Il suivait les enseignements des Frères musulmans nazis qui avaient émigré en Arabie Saoudite. En 1979, la CIA décida de faire sortir les nazis arabes de l'ombre. Les Russes ayant envahi l'Afghanistan, nous avons dit aux Saoudiens que nous les financerions s'ils réunissaient tous les Frères musulmans et les envoyaient en Afghanistan pour combattre les Russes. Mais nous devions les rebaptiser. C'est ainsi que sont nés les Mekteb al-Khidemet al-Mudjahidines, les MAK.

Les mensonges de la CIA
Aussi la CIA a-t-elle menti au Congrès en affirmant qu'elle ignorait qui était employé en Afghanistan à l'exception des Saoudiens. Un petit groupe en son sein savait parfaitement que nous avions réembauché les nazis arabes et que nous les utilisions pour combattre dans nos guerres secrètes. Azzam et son assistant, Oussama Ben Laden, prirent du galon entre 1979 et 1989 et ils gagnèrent la guerre, poussant les Soviétiques hors d'Afghanistan. La CIA déclara alors : « Nous avons gagné, rentrons chez nous ! », et elle abandonna cette armée de fascistes en Afghanistan. Les Saoudiens ne souhaitaient pas les voir revenir en Arabie saoudite. Ils commencèrent à payer des pots-de-vin à Oussama Ben Laden et à ses partisans pour qu'ils restent hors du pays. Les MAK étaient désormais divisés ; Azzam fut mystérieusement assassiné, apparemment par Oussama Ben Laden lui-même. Le groupe le plus radical de l'union des fascistes et extrémistes religieux arabes fut baptisé Al-Qaida par Oussama. Mais à ce jour, on trouve des ramifications des Frères musulmans dans tout le réseau Al-Qaida. Le bras droit de Oussama Ben Laden, Ayman Al-Zawahiri, venait de la branche égyptienne des Frères musulmans, le Djihad islamique égyptien, issue du Djihad islamique palestinien. Il existe de nombreux courants et de nombreuses branches, mais tous font partie du mouvement des Frères musulmans. L'organisation que vous connaissez sous le nom de Hamas est en fait un chapitre secret de l'histoire des Frères musulmans. Quand Israël a assassiné le cheikh [Ahmed] Yassine il y a un mois [22 mars 2004], les Frères musulmans ont publié, en arabe, sa nécrologie dans un journal du Caire et ont révélé qu'il était le chef secret de leur organisation à Gaza. Ainsi les Frères musulmans sont devenus ce poison qui se répand à travers le Moyen-Orient et qui, le 11 septembre, à commencé à se répandre à travers le monde.

Il faut lever le secret
Je sais que cela ressemble à une invention malsaine mais tapez les mots "Banna" et "nazis" sur votre ordinateur et vous verrez tous les articles s'afficher. Ce sont toutes les informations que la CIA essayait de dissimuler à ses employés pour cacher son passé honteux. En 1984, quand j'ai révélé le recrutement des nazis européens par la CIA, celle-ci essayait de cacher au Congrès qu'elle embauchait des nazis arabes pour combattre les Russes, plan pour le moins stupide et malhonnête. Alors, quand Bob Baer se pencha sur ces documents, il fut abasourdi. Toute une génération, les agents actuels de la CIA, n'en savent rien. Et croyez-moi, cette génération est constituée de bons et honnêtes Américains que j'apprécie beaucoup. Ils essaient de faire du bon travail mais une partie de leurs problèmes vient du fait que les dossiers ont été détruits. Tous ces secrets doivent être révélés.
Mes clients issus des services secrets m'ont demandé : "Et bien, qu'allez-vous faire ?" Ils m'ont donné un exemple : "Voilà comment les Saoudiens financent ces groupes. Ils ont mis en place plusieurs associations caritatives dans l'État de Virginie, au 555 Grove Street à Herndon." J'ai répondu : "D'accord, les Saoudiens sont des terroristes, et alors ?" "Ces associations caritatives financent les Frères musulmans, le Hamas, le Hezbollah, Al-Qaida. Les Saoudiens utilisent les déductions d'impôt offertes par le fisc américain à leurs généreux contribuables, pour financer le terrorisme. Ils ont constitué des associations prête-noms pour que toutes les filiales terroristes situées aux États-Unis reçoivent l'argent saoudien sous forme de donations caritatives." J'ai d'abord cru qu'ils se moquaient de moi. Puis ils m'ont appris que près de l'endroit où je vivais, à Tampa, en Floride, se trouvaient deux des plus importants terroristes du monde. Il s'agissait de deux professeurs de l'université de Floride du Sud. L'un d'eux, chef mondial du Djihad islamique, venait juste de partir pour la Syrie. Son bras droit, chef du Djihad en Occident, était le Dr Sami Al-Arian toujours en poste comme professeur à l'université de Floride du Sud. Ne pas embarrasser le gouvernement saoudien Et oui, ces types réunissent des fonds à travers l'Amérique et les envoient, via la Syrie, en Palestine, dans les zones où sont recrutés des kamikazes pour tuer des juifs. Ils m'ont envoyé des cassettes vidéo montrant le professeur Al-Arian sur une estrade dont un des occupants se lève pour exhorter : "Qui me donnera 500 dollars pour tuer un juif ? Des personnes attendent à Jérusalem et sont prêtes à poignarder un juif dans la rue, mais nous avons besoin de 500 dollars." Et il ajoute : "Tout cet argent ira au Comité islamique pour la Palestine." Voilà le prête-nom, aux États-Unis, pour le Djihad islamique palestinien. J'ai donc envoyé ces dossiers à tous mes amis du FBI et de la CIA. Je leur ai demandé : "Pourquoi n'avez-vous pas poursuivi ce type ? Vous êtes au courant depuis 1989." Ils ont répondu : "On aurait aimé le faire. On a essayé de le poursuivre en justice mais on nous a dit qu'il était intouchable, car tout son argent vient des Saoudiens et on a tous reçu l'ordre de ne rien faire qui puisse embarrasser le gouvernement saoudien." J'ai répondu : "Moi, je n'en ai rien à faire de l'embarrasser." Vous savez ce que j'ai fait ? J'ai fait un don à l'association caritative qui finançait les terroristes car une loi de Floride me donne le droit d'engager des poursuites à l'encontre de l'association qui refuserait de m'informer de la destination de ma donation. Désopilant !

Début mars 2002, j'ai rédigé une longue ébauche de plaidoyer démasquant le professeur Sami Al-Arian, citant tous les crimes qu'il a commis, tous les attentats à la bombe en Israël, les fonds récoltés en Amérique pour le terrorisme. J'ai mentionné la manière dont il recevait leurs subsides des Saoudiens et comment ces derniers ont convaincu notre gouvernement de ne pas le poursuivre pour des raisons politiques. En raison de l'importance de mes accréditations, tous mes écrits sont confidentiels et doivent être envoyés au gouvernement avant parution pour être soumis à la censure. J'ai donc envoyé mon ébauche de procès à la CIA et ils l'ont adoré. Ils m'ont dit : "Oh, c'est génial. On n'aime pas les Saoudiens nous non plus. Poursuis-les." Trois jours plus tard, deux agents du FBI ont frappé à ma porte et m'ont dit : "Vous savez, seules 21 personnes dans le gouvernement américain connaissaient ces informations, maintenant vous êtes 22. Comment avez-vous découvert cela ?" Je leur ai répondu : "Je suis désolé, mais je ne peux vous le dire ; en tant qu'avocat, je suis lié à mon client par le secret professionnel." Voilà pourquoi mes clients me paient un dollar chacun. La veille de l'introduction de mon action au tribunal, j'ai reçu un appel désespéré du ministère de la Justice américain : "John, s'il vous plaît, ne déposez pas votre action en justice demain. Nous allons vraiment faire une descente dans ces associations caritatives saoudiennes. Nous allons les fermer. Laissez-nous juste plus de temps." "C'est ce que vous m'avez dit en janvier et en février et maintenant, on est en mars, ais-je répondu. Vous voulez plus de temps ? Je vous donne jusqu'à 16 heures demain. J'introduirai mon action à 10 heures ainsi, à 16 heures, je donnerai l'adresse des associations caritatives saoudiennes." Le lendemain, j'introduisis mon action en justice à 10 heures en prévenant la presse que j'allais garder certaines informations pendant quelques heures.

Opération Green Quest
À 10 h 15, le gouvernement américain lança l'opération "Green Quest", une descente de grande ampleur dans les associations caritatives saoudiennes et en une heure, nous avons fermé le réseau de blanchiment d'argent saoudien aux États-Unis. Depuis le 20 mars 2002, le gouvernement n'a cessé de découvrir des preuves dans les archives récoltées lors de cette descente. Elles étaient si criantes que le professeur Al-Arian ne donne plus de cours. Il est maintenant en prison en attente de son procès. Son complice [Sameeh] Hammoudeh, a également été inculpé. Aux États-Unis, trente-deux personnes ont été inculpées à la suite de ces efforts. Mais pas un Saoudien, non, pas un seul. Un mois après l'enregistrement de mon action en justice contre Al-Arian, j'y suis arrivé : j'ai fait du grabuge. J'ai invité quarante des avocats les plus réputés du pays à venir à Saint-Petersburg, en Floride. J'avais une proposition à leur faire. Il fallait qu'ils mettent des millions de dollars de leur poche ; je suis pauvre, je n'avais rien à leur donner mais, je voulais faire quelque chose pour l'Amérique. Je vous parle d'avocats tels que Ron Motley qui avait gagné des milliards de dollars dans des procès contre les industries du tabac et de l'amiante. Je leur ai dit : "Je veux que vous regardiez les preuves que j'ai réunies. Les banques et les associations caritatives saoudiennes qui ont financé Sami Al-Arian ont aussi financé Al-Qaida. Je veux que vous portiez une action collective devant la Cour fédérale de Washington au nom de tous ceux qui sont morts le 11 septembre [2001]. Je travaillerai à titre gracieux, réunirai toutes les preuves, vous présenterai aux experts, fournirai toutes les pièces à conviction et les documents... nous devons faire cela pour l'Amérique." Les avocats ont étudié tous les documents que j'ai réunis et, le 15 août 2002, ils ont porté la plus vaste action collective de l'histoire des États-Unis devant la Cour fédérale à Washington et ont demandé que les Saoudiens paient un billion de dollars de dommages et intérêts. Cette action dénonçait en substance que toutes ces banques saoudiennes présentaient un dénominateur commun : elles achetaient Oussama Ben Laden en lui donnant 300 millions de dollars chaque année pour qu'il reste hors de l'Arabie Saoudite et qu'il aille faire exploser les gens ailleurs. « Des associations caritatives saoudiennes financent les Frères musulmans, le Hamas, le Hezbollah, Al-Qaida. Le 11 septembre, nous avons découvert que cet "ailleurs", c'était chez nous. Les Saoudiens devaient payer pour leur négligence. Cette action en justice arrive à propos. De plus en plus de membres de la CIA et au FBI m'utilisent comme source officieuse pour obtenir des renseignements. On m'a donné ma propre émission de télé nationale le dimanche matin sur Fox TV. Et la station de radio ABC Radio m'a également donné une émission. En vieillissant, je suis devenu professeur. Il y a vingt-cinq ans, j'étais bien plus jeune, bien plus mince, mais aujourd'hui, je reçois quotidiennement 500 à 1 000 e-mails d'hommes et de femmes honnêtes du monde entier qui travaillent dans les services secrets. Nous devons mettre fin au mal dans ce monde. Nous devons reconnaître qu'Al-Qaida n'a pas simplement surgi de nulle part. La voie du mal fut le nazisme. La doctrine d'Al-Qaida est identique à celle que suivaient les nazis arabes. Ils haïssent les Juifs, la démocratie et la culture occidentale. Al-Qaida n'est rien d'autre que l'expression religieuse du fascisme arabe. Nous avons permis à cette branche du tronc nazi de survivre, de prospérer et elle est revenue nous hanter. Nous devons faire mieux. Si nous voulons préserver nos enfants, notre héritage, notre futur, nous devons leur enseigner les leçons du passé. Une des plus grandes tragédies de l'histoire a réellement eu lieu mais le mal qui l'a provoquée, le nazisme, a survécu parce que nous ne nous sommes pas suffisamment battus. Nous n'avons pas fini le travail. Les hommes et les femmes des États-Unis se sont tenus à côté de nos frères juifs, chrétiens et musulmans. Nous nous sommes soulevés contre la haine. L'Amérique est désormais unie. Nous sortirons vainqueurs de la guerre contre la terreur et nous finirons le combat que ces soldats et survivants ont commencé il y a plus d'un demi-siècle. Nous devons établir une règle selon laquelle inculquer la haine à un enfant est la pire forme de maltraitance qui soit. Nous devons travailler ensemble pour éradiquer le racisme de la vie de nos enfants. Nous devons leur apprendre à se souvenir de l'Holocauste et à être fiers, tellement fiers de ceux qui ont survécus et nous ont inspirés par leur courage. En leurs noms, en leur honneur, allons de l'avant et luttons ensemble. Plus jamais ça! »
Traduction : Sabrina Girier-Dufournier

À propos de l'orateur
John Loftus est un ancien procureur du ministère de la Justice qui vit à St-Petersburg, en Floride. Jeune soldat américain, il a participé à l'entraînement d'Israéliens lors d'une opération secrète qui changea le cours de la guerre du Kippour en 1973. Pendant les administrations Carter et Reagan, il a mené des enquêtes sur des affaires de la CIA et sur les criminels de guerre nazis pour le procureur général des États-Unis. En tant qu'avocat privé il a plaidé à titre gracieux afin d'aider des centaines d'agents secrets à obtenir des permissions légales pour déclasser et publier les secrets de notre époque. Loftus est vice-président du comité exécutif du musée de l'Holocauste de Floride. Il a coécrit avec Mark Aarons The Secret War against the Jews (St Martin's Press, 1994) et Unholy Trinity : The Vatican, the Nazis and the Swiss Banks (St Martin's Press, 1992, 1998). Son livre à paraître s'intitule Prophets of Terror : Jonathan Pollard and Peace in the Middle East. Il est possible de le contacter par l'intermédiaire de son site Internet : http://www.john-loftus.com.


[...]
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Akhenuræus

avatar

Masculin Capricorne Singe
Messages : 1103
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 37

MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   Mar 17 Déc 2013 - 19:47

http://vudejerusalem.20minutes-blogs.fr/archive/2010/01/01/djihad-et-haine-des-juifs-le-lien-troublant-entre-islamisme.html
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hitler a co-fondé Israël en 1933 avec les Juifs sionistes...(?)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fond FTQ
» Lampe de mineur
» Les peintures d'Hitler .
» Fond de teint Select vs. Studio fix fluide
» Conflit israélo-palestinien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Planète Révélations :: Informations Mondiales :: Nouvel Ordre Mondial-